Deux responsables politiques européens expriment leur espoir de voir le président chinois mettre fin à la persécution du Falun Gong

Récemment interviewés par New Tang Dynasty Television basée à New York, deux personnalités politiques, Gerard Batten, Membre britannique du Parlement européen et Henri Malosse, ancien président du Comité économique et social européen ont tous deux exprimé leur espoir que le président chinois Xi Jinping, outre sa campagne contre la corruption, mette définitivement fin à la persécution de la pratique spirituelle Falun Gong.


Des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong sont estimés avoir été assassinés par les autorités en détention policière ou via le prélèvement de leurs organes internes pour le lucratif commerce de la transplantation.


Malosse a condamné le régime chinois pour n’avoir pas tenu sa promesse de mettre fin au pillage d’organes sur des donneurs non consentants.


Le français Henri Malosse, ancien président du Comité économique et social européen [par Milen Minchev — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons]

“C’est inacceptable et malheureusement, en dépit des promesses du gouvernement, n’a pas cessé, et la discrimination qui est entretenue contre le groupe du Falun Gong est quelque chose qui heurte la conscience d’un être humain normal. "a-t-il dit.


Gerard Batten à une activité du Falun Gong en 2009 à Parliament Square

"J’espère que le président décidera vraiment de faire quelque chose à ce sujet et mettra fin à la persécution," a dit Batten. " Je comprends que ceci vient d’une autre faction au sein du Parti communiste."


Lorsque la campagne pour éradiquer le Falun Gong, initiée par le président d’alors, Jiang Zemin, a commencé, elle n’était pas populaire même au sein de l’élite du Parti – nombre d’entre eux avaient des parents qui avaient entrepris la pratique où étaient eux-mêmes pratiquants. Jiang Zemin, poursuivant sur sa lancée, a récompensé ceux qui étaient prêts à exécuter ses ordres en leur offrant promotions et pouvoir.


Donnant de l’espoir à ceux qui veulent le changement en Chine, les faits indiquent que s’agissant du sort politique de Jiang Zemin, Xi Jinping ne semble pas prêt à protéger le quasi sacro-saint statut des dirigeants politiques

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.