Ayant souffert d'un retard mental congénital pendant vingt ans, je suis devenue une jeune femme intelligente et capable

A l’âge de six mois on m'a diagnostiqué un retard mental congénital. Ce n’est que lorsque j’ai eu trois ans que j’ai pu parler et marcher. J’étais très faible et trébuchais tous les quelques pas.


Il a fallu à ma famille d’énormes efforts pour me faire admettre à l’âge de neuf ans en classe d’adaptation. J’ai fini par y passer les six années suivantes dans une section spéciale. Ces sept années ont été difficiles mais j’ai réussi à apprendre pas mal d’idéogrammes chinois.


Je n'ai pas pu gérer ma propre vie pendant plus de 20 ans. C’était ma mère qui s’assurait que l’on s’occupait bien de moi.


Ce fut au printemps 1996 que mes parents, ma sœur et moi avons commencé à pratiquer le Falun Dafa. Depuis lors, la tristesse et la morosité sur nos visages ont été remplacées par la joie et la paix.


À ce moment-là, j’étais en prise avec un sérieux bégaiement et pouvais à peine prononcer une phrase complète, rendant mon étude du Fa plutôt difficile.


Alors, ma mère a imaginé un plan. Elle a ajouté la copie du Fa comme partie intégrante de ma routine de cultivation.


Au commencement, je n’avais pas trop d'idées ou de compréhensions concernant Dafa, mais je copiais chaque mot dans Zhuan Falun avec beaucoup de diligence, ce pendant plusieurs heures par jour, avec ma mère à mes côtés, m’aidant et m’encourageant.


Peu à peu, j’ai commencé à ressentir et à expérimenter d’énormes changements. Mon nez qui coulait a cessé de couler. Mes yeux sans vie ont commencé à pétiller. Bien que je bégayais encore et que mon élocution était encore indistincte, j’ai commencé à pouvoir communiquer avec ma mère et même avec quelques compagnons de pratique. Je ne me cachais plus derrière ma mère quand je rencontrais des étrangers.


Une grande quantité de furoncles pleins de toxines, sont soudainement apparus sur tout mon corps certains petits comme des cacahouètes et d’autres de la taille d’un œuf. Quand un furoncle disparaissait, un autre sortait. Les furoncles collaient à mes vêtements. Si je bougeais, ils me causaient de très vives douleurs.


Je retenais mes larmes et continuais à réciter les mots dans Zhuan Falun : " C’est difficile à endurer, mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire, mais on peut le faire." Et dans Hong Yin : " Parvenir à la plénitude parfaite, obtenir le Fruit de Bouddha, Prendre la souffrance comme de la joie. [(…)]" (" Faire souffrir le cœur et la volonté ")


Lentement, ma peau s’est éclaircie, mon visage a pris un teinte rosé, je suis devenue vivace et en bonne santé, j’avais l’air d’une personne différente.


Mes famille, amis et voisins étaient stupéfaits. Les gens ont été témoins du merveilleux et du miraculeux de Dafa. Et tous ont cru que " Falun Dafa Hao !" (" Falun Dafa est bon !") Beaucoup en sont venus à apprendre et à comprendre la vérité, à démissionner du Parti communiste chinois et se séparer de ses organisations affiliées.


Pendant 19 ans, j’ai copié Zhuan Falun de nombreuses fois. J’ai également copié d’autres écritures de Dafa. Je passais plusieurs heures par jour à copier les mots du Maître.


J’étais comme un jeune plant en train de se faner élevé par la grâce du Maître, cultivant lentement des racines, rendu peu à peu à une vie épanouie. Je ne peux trouver les mots pour exprimer ma gratitude envers le Maître.


En 2011, des compagnons de pratique ont suggéré que je participe à un grand groupe d’étude de Fa. Je me suis sentie un peu sous pression.


Pendant tant d’années, je n’avais étudié le Fa qu’avec ma mère. J'avais du mal à me faire à l’idée de ce changement soudain. Mon bégaiement n’interférerait-il pas avec l’étude du Fa des autres ?


Ma mère et ma tante m’ont toutes deux encouragée. Pendant plusieurs semaines, elles m’ont fait participer à trois autres petits groupes. Le reste du temps, je lisais avec ma mère.


Les pratiquants dans les petits groupes étaient très généreux et accommodants. Lentement, mon niveau de lecture s’est amélioré au point d’être capable de pouvoir lire avec les autres.


J’ai bientôt réalisé que ma compréhension du Fa avançait à grandes enjambée. J’ai été capable de me fondre dans le groupe et à me sentir partie du corps entier. Puis, j’ai été capable de partager des expériences avec les pratiquants et de travailler sur certains projets dans la limite de mes capacités.


J’aimerai dire à toutes les bonnes personnes dans le monde : "Ne passez pas à côté de la compassion du Falun Dafa, ne laissez pas passer cette opportunité d’une vie !"


Je veux partager quelques vers que j’ai écrit :

Jeune fille retardée mais avec d’abondantes bénédictions
Perdue dans ce monde mais ayant la chance de rencontrer Dafa
Baignant dans la grâce de Dafa ces derniers dix-neuf ans
Complètement récréée afin de pouvoir retourner avec le Maître.


Version anglaise disponible à : After Being Mentally Retarded I Became an Intelligent Young Woman

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.