"Les Amis du Falun Gong" publient une lettre ouverte à Xi Jinping dans le New York Times

Les Amis du Falun Gong ont publié en pleine page dans le New York Times une lettre ouverte à Xi Jinping, le jour où Xi s'est adressé à l'Assemblée générale des Nations Unies.


Lettre ouverte à Xi Jinping publiée dans le New York Times le 28 septembre, 2015, le jour où Xi s'est adressé à l'Assemblée générale des Nations Unies à Manhattan.


Télécharger la pleine page de la lettre ouverte parue le 28 septembre dans le New York Times.

Les Amis du Falun Gong (FoFG.org) est un organisme à but non lucratif basé aux États-Unis, constitué d’Américains concernés qui soutiennent la liberté de croyance des personnes qui pratiquent le Falun Gong.

Ci-dessous la transcription de la lettre ouverte dans son intégralité :

Lettre ouverte au Président Xi Jinping

Cher Président Xi :

Maintenant que votre visite aux États-Unis touche à sa fin après votre discours à l'Assemblée générale des Nations Unies, nous vous invitons à prendre un moment et à considérer ce que sera votre héritage en tant que président de la Chine.


Veuillez nous permettre de nous présenter. Nous sommes les Amis du Falun Gong. Nous représentons des millions de personnes aux États-Unis et dans le monde qui soutiennent les pratiquants du système de croyance connu sous le nom de Falun Dafa ou Falun Gong. Bien que nous-mêmes puissions ne pas être pratiquants de cette discipline spirituelle, nous comprenons que son principe Authenticité, Bienveillance et Patience appartient à toute l'humanité et peut avoir une influence positive sur le monde.


Nous reconnaissons également que le Falun Dafa est devenu l'un des mouvements spirituels et moraux les plus importants dans le monde aujourd'hui.


Depuis plus de 16 ans maintenant, les pratiquants de Falun Dafa ont mené sur une grande échelle, une courageuse résistance non-violente contre la persécution en République populaire de Chine (RPC).


Un rapport de Freedom House de 2015 indique que dans la seule décennie entre 2002 et 2012, "des centaines de milliers d'adhérents [de Falun Dafa] ont été condamnés aux camps de travail et à des peines d'emprisonnement, faisant d'eux le plus grand contingent de prisonniers de conscience dans le pays."


Au cours de ces 16 années, les pratiquants de cette pratique méditative ont vécu sous une terreur constante. Nous avons des rapports confirmés que plus de 3 800 hommes et femmes innocents sont morts sous la torture en détention, avec des milliers d'autres mutilés et défigurés. Mais la vérité est, étant donné la difficulté à obtenir des informations sur la Chine, que personne ne connaît exactement les véritables chiffres. Ce que nous savons est qu'un nombre incalculable de pratiquants a tout simplement disparu après qu'ils aient été détenus ou arrêtés. Nous craignons qu'ils aient fait face à un destin pire que ce que nous pouvons imaginer.


En 2006, l'avocat international des droits de l'homme David Matas et l'ancien Secrétaire d'État canadien pour l'Asie-Pacifique, David Kilgour, ont achevé un rapport d'enquête sur les allégations de prélèvements forcés d'organes en Chine. Ils ont conclu, sur la base de leurs découvertes, que les pratiquants de Falun Dafa étaient la seule source plausible des 41 500 transplantations d'organes effectuées en Chine entre 2000 et 2005.


Les experts estiment que ces prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine se poursuivent aujourd'hui, avec un nombre de décès actuellement inconnu.


Il ne faut pas être particulièrement religieux ou spirituel pour convenir que tout gouvernement qui se livre à un tel prélèvement d'organes non-consensuel contre des citoyens innocents a outrepassé toutes les limites de la décence humaine. David Matas a une fois décrit de telles actions comme étant "une forme de perversité encore jamais vue sur cette planète."


Nous ne pouvons pas ne pas nous demander : Qui sont les auteurs d'un crime aussi abominable contre l'humanité ? Comment a-t-on pu laisser cela se produire ? Et de quel droit un tel régime peut-il s'attendre à continuer d'exister dans un univers moral ?


Président Xi, vous dirigez une nation issue d'un vaste patrimoine culturel. C'est une terre qui a connu sa juste part de gloire et aussi de tourmente. Au cours des 60 dernières années, le Parti communiste chinois (PCC), avec son idéologie athée, a trouvé de peu d'utilité les croyances spirituelles et morales de la Chine ancienne.


Mais le PCC doit à présent comprendre que ce sont ces vertus traditionnelles telles que la bienveillance, l'honneur, l'intégrité et la tolérance qui ont fait la grandeur de la civilisation chinoise, et toute guerre engagée contre de telles vertus ne peut, par définition, pas être juste. Qu’est-ce qui sera en effet laissé dans la société lorsque ces vertus auront disparu, si ce n’est un matérialisme sans fondement, la malveillance, la tromperie et la peur ?

Réponse

Aujourd'hui, président Xi, vous avez le choix. Les pratiquants de Falun Dafa sont là pour témoigner de l'horreur des camps de travail, des chambres de torture, et des salles d'opération. La question maintenant est de savoir comment vous allez répondre.


Bien sûr, la personne à blâmer pour avoir initié ces atrocités, n'était pas vous. Vous le savez bien, c'est l'ancien secrétaire général du PCC Jiang Zemin qui a initié cette campagne brutale en 1999, visant les 100 millions de citoyens chinois estimés alors pratiquer le Falun Dafa.


La raison pour laquelle Jiang a fait ce qu'il a fait n’est pas entièrement claire ; peut-être s’est-il senti menacé par des rapports selon lesquels le Falun Gong était " la plus grande organisation bénévole en Chine, plus grande même que le Parti communiste." Jiang a pris sa retraite en 2002, mais il a travaillé en coulisses pour perpétuer la violence contre les pratiquants.


Maintenant, si vous laissez la persécution continuer inchangée durant votre mandat, une grande partie de la faute pourrait, et retombera très probablement sur vous. Certes, vous n'avez pas volontairement choisi de porter un fardeau aussi lourd et odieux. C'est le genre de tâche sur son nom qui ne peut jamais être véritablement effacée.


Président Xi, il semble que vous ayez déjà commencé à paver la voie pour mettre fin à ce cauchemar. Vous avez déjà fermé le vaste système national de " réforme par les camps de travail ", dont la moitié des détenus ont été rapportés être des pratiquants de Falun Gong. Alors que les pratiquants sont toujours détenus en grand nombre dans d'autres types d'installations, vous avez enlevé aux persécuteurs une de leurs principales armes d’oppression.


Avec un grand effort, et semble-t-il un certain risque pour votre sécurité personnelle, vous avez également purgé et emprisonné plusieurs des plus hauts membres de la faction de Jiang Zemin, les responsables qui ont frayé un chemin à la persécution. Vous ferez partie de l'histoire si vous faites maintenant un pas de plus afin de mettre fin à la persécution une fois pour toutes.


Vous ne seriez certainement pas seul en choisissant de mettre fin à cette persécution. Selon les rapports des groupes de droits de l'homme et des médias, le leadership chinois n’a jamais été unanime pour soutenir la campagne meurtrière de Jiang contre le Falun Dafa.


Des sources indiquent que certains membres du puissant Comité permanent du Bureau politique et leurs familles ont même appris les exercices de Falun Dafa et lu certains des enseignements. Durant les années 90, près d'une personne dans chaque foyer en Chine pratiquait une forme de qigong ou une autre, le Falun Gong était en fait vanté par le gouvernement chinois pour ses bienfaits exceptionnels pour la santé et le bien-être.


En effet, en 1998, un an avant le début de la persécution, le président du Congrès national populaire, Qiao Shi a mené une vaste étude et conclu : "Le Falun Gong offre des centaines de bienfaits pour le peuple chinois et la Chine sans un seul mauvais effet. "


Dans un article publié en février 1999, le U.S. News and World Report a cité un fonctionnaire de la Commission des sports de la Chine disant :" Le Falun Gong et d'autres types de qigong peuvent faire économiser à chaque personne annuellement 1 000 yuans de frais médicaux. Si 100 millions de personnes le pratiquent, ce sera 100 milliards de yuans de frais médicaux économisés par année. Le Premier ministre Zhu Rongji était très heureux à ce sujet. Le pays pourrait utiliser l'argent dès maintenant."


Peut-être votre pays a pu utiliser ce genre d'argent alors - quel pays ne l'aurait pas fait ? Mais la campagne de Jiang contre le Falun Gong a non seulement accru les coûts de santé, mais a aussi été coûteuse d’autres façons. Nous vous demandons de considérer combien de milliards de yuans la Chine pourrait économiser chaque année si elle revoyait à la baisse le vaste système du Bouclier d'or qui est utilisé pour surveiller et traquer des dizaines de millions de pratiquants et des dissidents.


Et qu’en est-il de réduire les agences de police et les prisons qui ont tyrannisé les pratiquants pendant plus d'une décennie ? Et à combien revient le maintien du grand pare-feu chaque année dans une tentative d'empêcher le peuple chinois d'accéder à l'information sur Internet ? Combien cela pourrait-il libérer pour aider l'économie où prendre soin des citoyens chinois ?


Combien a coûté cette campagne cruelle de la RPC en termes de perdre la confiance du peuple et le respect de la communauté internationale ? Cela vaut-il le coup ? Les habitants de la République populaire de Chine sont de plus en plus cosmopolites et intéressés à savoir comment d'autres personnes vivent dans le monde entier. Comme vous le savez, au cours des dernières années, plusieurs millions de Chinois ont renoncé au Parti communiste chinois et à ses organisations affiliées, car ce que le PCC a à offrir n'est pas ce dont le peuple chinois a besoin.


Et des centaines de milliers de victimes de la persécution ont récemment déposé des plaintes juridiques devant les tribunaux de la Chine accusant Jiang Zemin pour les crimes qu'il a commis envers eux. Jamais auparavant un si grand nombre de Chinois n'avait exigé qu'un haut fonctionnaire communiste soit tenu responsable pour ses crimes, et il est peu probable qu'ils s'arrêtent avant que justice soit faite.

Un choix

Président Xi, vous avez le choix. Vous pouvez être connu comme le président qui a mis fin à la tyrannie communiste, qui a apporté la démocratie à la Chine en promulguant un système judiciaire indépendant, faisant des garanties de la liberté d'expression, la liberté de la presse et la liberté de conscience une réalité et donnant au peuple chinois le pouvoir de l'autodétermination.


Vous pouvez rester dans les mémoires pour avoir éradiqué la corruption et traduit en justice les plus hauts membres de la faction de Jiang Zemin– les responsables qui ont poussé la persécution.


Vous pouvez rester dans les mémoires pour avoir mis fin à la vague d'arrestations, au lavage de cerveau, à la torture et aux prélèvements d'organes. Vous pouvez rester dans les mémoires pour avoir sauvé des vies innocentes.


Choisissez cette voie et la communauté internationale va vous applaudir et rechercher une véritable amitié avec la Chine, basée sur la confiance et le respect. Faites cela et le peuple chinois va bénir votre mémoire pour les générations à venir.


Permettez au Falun Dafa d'être pratiqué librement de nouveau, et vous trouverez une force pour le bien en construisant un avenir meilleur pour la Chine.


Vous avez peut être entendu parler de l'avocat chinois des droits de l'homme Gao Zhisheng. Il avait dit ceci à propos du Falun Gong :

Contrairement à la situation actuelle où l'humanité, la conscience, la moralité, la compassion et l'éthique de la responsabilité de notre société souffrent d'une détérioration générale, ces pratiquants [de Falun Gong], en tant que groupe renaissant de l’ancienne nation, ont eu un impact positif dans tous ces domaines. On peut sentir la façon puissante dont la foi peut changer une âme. En réalité, cela m'a permis de voir une étincelle d'espoir pour sauver notre nation de son état dépravé actuel.


Permettez à cette étincelle d'espoir d’éclairer le chemin. Laissez le Falun Gong être pratiqué librement, et il y aura de l'espoir pour la Chine. Traduisez Jiang Zemin en justice et permettez à la Chine de prendre sa place en tant que nation libre dans la communauté internationale.


Prenez ces mesures et votre héritage sera assuré.


Sincèrement

Les Amis du Falun Gong


Version anglaise :
“Friends of Falun Gong” Publishes Open Letter to Xi Jinping in the New York Times

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.