Condamnée à 8 ans pour ses convictions et devenue paralysée en détention

"La police nous a arrêtés mon époux et moi pour avoir imprimé des matériaux qui dénonçaient la persécution du Falun Gong, de nouveau en mai 2005. J’ai entamé une grève de la faim pour protester de la détention illégale. Près de trois mois plus tard tout mon corps était paralysé suite à une atrophie musculaire. J’étais incapable de parler, ou de prendre soin de moi-même. Néanmoins, les autorités m’ont jugée et condamnée à 8 ans d’emprisonnement"


Mme Zhou Meilin de la province du Guangdong a raconté son épreuve lors d’un rassemblement tenu le 12 juillet 2015 à midi, dans le parc Lumpini, à Bangkok, Thaïlande.


Les pratiquants ont déployé bannières et posters dénonçant la persécution et informé les passants à propos du Falun Gong.


Les pratiquants ont organisé un rassemblement pour sensibiliser à la persécution et soutenir les actions en justice contre Jiang Zemin. Les caractères chinois au premier plan se lisent: " Stop à la persécution".”


Mme Zhou et son époux ont bénéficié de la pratique du Falun Gong, physiquement et spirituellement. Après que Jiang Zemin a interdit la pratique en juillet 1999, ils ont perdu leur emploi pour leur seule croyance. Mme Zhou a été arrêtée en décembre 1999 pour avoir fait appel en faveur du Falun Gong. Dans le Second centre de détention de Zhuhai, les gardes l’ont suspendue à une croix par les quatre membres, ceci trois jours durant. Ses fesses ont développé des ulcères et ses bras ont été blessés.


Après avoir été envoyée dans le camp de travail de Chatou, en octobre 2000, les gardes ont menotté ses bras dans le dos et l’ont obligée à s’asseoir, les jambes croisées pendant 14 heures d’affilée, et une autre fois pendant plus de 25 heures. Lorsqu’elle a enfin été libérée, ses deux pieds étaient déformés et gravement blessés. Elle est restée incapable de marcher suite à cela quelle que soit la distance pendant plusieurs années.


" Mon expérience n’est qu’un aperçu de la persécution à l’échelle du pays tout entier. Des dizaines de millions de pratiquants en Chine ont été maltraités par divers moyens pour leur croyance, y compris le prélèvement d’organes à vif, une des pires choses qui se soit jamais produite dans la civilisation humaine.


"En persécutant le Falun Gong et ses principes d’Authenticité-Bonté-Patience" a déclaré Mme Zhou , "Jiang s’en est pris aux fondations morales de la Chine et a abusé du système légal."


Plusieurs autres pratiquants se sont aussi exprimés au rassemblement. Mme Wang Shfu, ancienne professionnelle médicale, a été renvoyée par son employeur et envoyée à trois reprises dans un camp de travaux forcés, pour une peine totale de plus de quatre ans.


Portant marques et cicatrices laissées par la torture et les travaux forcés, Mme Wang a déclaré que la répression avait nui à davantage de gens que juste aux pratiquants. " Ma mère s’inquiète toujours à mon sujet et vit dans la peur. Finalement, un stress continuel lui a fait perdre la vision d'un oeil ."


Mme Zhang de Shenzhen dans la province du Guangdong s’est mariée à Hong Kong, le 25 août 2011. Ayant t des affaires à régler à Shenzhen, elle y est retournée plus tard dans la journée après le mariage. Mais lorsqu'elle a déposé une demande pour une autre autorisation d’entrée à Hong Kong le lendemain, la police la lui a refusé et a annulé son document de voyage.


Anxieux et ne comprenant pas, son maria demandé pourquoi elle ne pouvait pas obtenir ses documents pour rentrer." Parce qu’elle est une pratiquante de Falun Gong" s'est-il entendu répondre ! "Elle doit renoncer à sa croyance, pour obtenir l’ autorisation.


Mme Zhang n’a jamais pu revenir à Hong Kong et son mari a finalement divorcé un an plus tard.


Selon les informations reçues par Minghui, depuis mai, plus de 60 000 chinois ont déposé des plaintes criminelles contre Jiang. " Il a commis un génocide et des crimes contre l’humanité " a déclaré Mme Zhou, il doit être traduit en justice.


Veillée aux chandelles en souvenir des 3858 pratiquants de Falun Gong dont la mort a été confirmée suite à la persécution.


Version anglaise :
Sentenced to 8 Years for Her Belief and Paralyzed While in Detention

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.