France : Informer la ville rose à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine

Ce samedi 28 mars, des pratiquants de Falun Gong de la région toulousaine se sont retrouvés pour tenir un stand d’information en plein cœur de Toulouse, à deux pas de la place du Capitole. Ils entendaient informer les habitants de la ville rose des bienfaits de la pratique du Falun Gong, mais aussi de la terrible persécution engagée depuis 15 ans à son encontre par le Parti communiste chinois .


Le matin, une légère pluie tombait sur Toulouse. Un marché bio se tenait square Charles De Gaulle. Les pratiquants y ont informé les gens et reçu un bon accueil des commerçants. Un peu plus tard, la pluie s’est arrêtée et le soleil est apparu.




Les informations disponibles sur le stand mentionnaient les méthodes de tortures subies par les pratiquants en Chine, le prélèvement forcé d’organes à vif approuvé par le régime chinois, et la sévère répression endurée par Gao Zhisheng, avocat chinois ayant osé défendre les droits de l’homme en Chine et dont le sort reste encore inconnu.


L’accueil a été très positif : beaucoup de gens ont signé les pétitions. Les réactions ont été à la mesure des crimes commis dans les hôpitaux militaires de la Chine, où au lieu de soigner, des chirurgiens assassinent pour leurs organes les pratiquants de la paisible discipline spirituelle, pour le profit .



Un passant, a déclaré en discutant avec les pratiquants que le parti communiste chinois n’a jamais pu détruire la culture chinoise, ni ses croyances : ce sont des racines très profondes qu’on n’arrive pas à atteindre. Opinion, selon lui, généralement approuvée par tout le monde.


"Dieu vous bénisse " ! a lancé un autre passant.


Un jeune étudiant chinois, en apprenant les faits, a décidé de lire le livre Zhuan Falun, ouvrage comprenant les principaux enseignements du Falun Dafa.


Une dame arrivant d’Afghanistan, a immédiatement compris, en regardant les posters et sans connaître la langue, de quoi il retournait. Elle a demandé à une amie d’écrire quelques mots à sa place sur une feuille de pétition, puis a ajouté sa signature pour soutenir les pratiquants de Falun Gong.


Cette journée a renforcé les pratiquants présents dans leur volonté de faire connaître les bienfaits, - apportés sans rien demander en échange- par la pratique du Falun Gong à davantage de gens. Mais aussi de les aider, par contraste, à discerner la vraie nature du Parti communiste chinois, en les informant des atrocités commises, incluant de tenir dans l’ignorance de ses crimes, ou les y faire participer des centaines de millions de Chinois.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.