Les touristes chinois saisissent l’opportunité de démissionner du Parti à Paris

“Je viens d’aider 28 touristes chinois à quitter le Parti communiste chinois (PCC) en l’espace d’à peine une heure” a déclaré Mme Xiao, bénévole du Centre mondial d’aide à la démission du Parti, devant les Galeries Lafayette à Paris.


La Tour Eiffel et les Galeries Lafayette sont deux destinations incontournables pour les touristes chinois qui visitent Paris. Grâce aux efforts de bénévoles comme Mme Xiao, ils y ont l’opportunité d’apprendre la véritable histoire du PCC et les faits de la persécution du Falun Gong – dissimulés l’un et l’autre par la propagande communiste en Chine.


En 2014, des centaines de milliers de touristes chinois ont pu regarder et lire les panneaux dénonçant les crimes du PCC et avec l’aide de pratiquants de Falun Gong, qui donnent de leur temps au centre des démissions, près de 30 000 ont démissionné du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées.

Les pratiquants de Falun Gong installent des panneaux sur le site de la Tour Eiffel offrant aux touristes chinois l'opportunité d'apprendre les crimes commis dans la persécution du Falun Gong en Chine par le Parti communiste chinois

“Nous voyons davantage de Chinois ici cette année que l’année dernière à la même époque” a noté un des pratiquants. “Un grand nombre d’entre eux sont au courant de la persécution et dégoûtés du Parti communiste. Nous leur offrons une opportunité de s’en dissocier.


“Certains ayant lu nos imprimés, ont appris comment franchir la censure Internet en Chine. Je suis tombé l’autre jour sur un touriste qui m’a dit être allé sur le site du Centre de service pour quitter le Parti, le jour même où il avait reçu notre imprimé et y avoir aussitôt déclaré sa démission. Il a même aidé sa famille et ses amis à publier les leurs. Il était extrêmement reconnaissant pour nos efforts. "


Un monsieur d’âge moyen a déclaré aux pratiquants " les hauts fonctionnaire du Parti ont volé des millions dollars au peuple, et envoyé leurs enfants outre-mer avec l’argent. J’ai honte d’appartenir à ce parti corrompu. C’est un grand soulagement pour moi d’annoncer ici ma démission. Merci infiniment !”


Voyant le stand d'information des pratiquants, six jeunes gens se sont approchés et ont pris des documents d’information. "Nous aspirons à la liberté, et n’aimons pas le parti communiste " a déclaré l’un d’eux." "Nous sommes bien au courant de la persécution du Falun Gong en Chine. C’est formidable que vous puissiez pratiquer librement le Falun Gong ici. " Tous les six ont démissionné du Parti.


Il arrive aussi que les pratiquants tombent sur des gens qui refusent de les écouter. Un jour, Mme Jun, une bénévole du centre d’aide aux démissions, essayait de parler à un jeune homme qui refusait d’accepter quoique ce soit venant d’elle.


“En Chine aucune chance d’apprendre la vérité. Ici, vous pouvez profiter de la liberté de l’information,” lui disait-elle.


“Combien touchez-vous par jour pour distribuer cette information ?” a demandé le jeune homme, fausse idée largement véhiculée par la propagande chinoise selon laquelle les pratiquants de Falun Gong seraient payés par les gouvernements étrangers pour parler du PCC et de la persécution.


“Nous sommes tous bénévoles." lui a-t-elle répondu. "Je cultive Authenticité-Bonté-Patience . Si je vous dis ces choses c’est que je ne veux pas vous voir subir le sort du Parti lors de son effondrement. Quitter les organisations communistes assurera votre sécurité.”


Le jeune homme s’est arrêté et s’est mis à écouter attentivement. Mme Jun a expliqué que le Parti serait tenu responsable de tous les crimes qu’il a commis. "Vous en êtes membre et vous aussi partagez la responsabilité, car vous avez en rejoignant le parti fait le serment de lui dévouer votre vie toute entière. Voilà pourquoi je vous encourage à démissionner. "


" Ce que vous dîtes est important " a finalement déclaré le jeune homme visiblement ému. " Je souhaite quitter le Parti. Aidez-moi je vous prie."


Il a joint ses mains devant sa poitrine en un geste de respect, et a remercié Mme Jun plusieurs fois.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.