Communiqué - Des citoyens européens entendant sensibiliser au crime de prélèvement forcé d’organes dans le cadre du Sommet CEE Chine, illégalement détenus à Belgrade

15 décembre 2014 - Sept citoyens bulgares et deux citoyens russes ont été emmenés d’un Grand Hôtel à Belgrade par la police vers 22h dimanche soir. Pendant les 17 heures qui ont suivi la police de Belgrade a nié les avoir arrêtés, mais d’après l’information reçue de l’Ambassade Bulgare à Belgrade lundi après-midi, ils sont toujours en garde à vue en dehors de Belgrade.


Tous sont pratiquants de Falun Gong - paisible système de méditation traditionnel chinois - et respectueux des lois. Ils entendaient attirer l’attention sur les graves violations des droits de l’homme perpétrées par le régime communiste chinois à l’encontre des pratiquants de Falun Gong depuis 1999, à l’occasion du Troisième Sommet des chefs de gouvernement de la Chine et des pays d’Europe centrale et de l’est, prévu les 16 et 17 décembre 2014.


Ces résidents européens sont venus à Belgrade en souhaitant exercer leur liberté d’expression et soulever la question du prélèvement forcé d’organes sur des prisonniers d’opinion -en majorité des pratiquants de Falun Gong – perpétré avec l’aval du régime chinois. (Problème soulevé le 12 décembre 2013 par le Parlement européen : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P7-TA-2013-0603&language=EN) mais ils ont été détenus et privés de leurs droits fondamentaux.


Dimanche 14 décembre 2014, deux citoyens Croates et un citoyen Slovène, également pratiquants de Falun Gong, ont été menacés à la frontière de la Serbie, de poursuites s’ils entraient dans le pays. Deux autres personnes de Finlande ont été déportées depuis l'aéroport de Belgrade lundi soir 15 décembre 2014; D’autres pratiquants de Falun Gong de différents pays prévoyaient de venir à Belgrade dans le même but mais la plupart ont dû annuler leurs voyages.


D’après M. Dejan Markovic, personne de contact du Falun Gong en Serbie, une demande officielle a été soumise aux autorités locales pour des activités pacifiques du 15 au 18 décembre 2014, mais les autorités les ont illégalement interdites.


Les pratiquants de Falun Gong ont envoyé des lettres aux premiers ministres des seize pays d’Europe centrale et de l’Est participant au sommet, en leur demandant de soulever la question des violations des droits de l’homme en Chine durant les réunions avec leurs homologues chinois.


Les pratiquants de Falun Gong des différents pays d’Europe appellent les autorités serbes à relâcher immédiatement les pratiquants de Falun Gong illégalement détenus et à respecter leurs droits fondamentaux, et les gouvernements des pays européens participant au sommet ainsi que la communauté internationale à sauvegarder les valeurs fondamentales des droits humains.

Pour des informations détaillées et autres requêtes :
Dejan Markovic, Email: skile@sbb.rs, Tel: +381621122784

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.