Exposition internationale l'Art de Zhen, Shan, Ren: "Puis-je démissionner du PCC ici?"

L'exposition internationale, "L'Art de Zhen, Shan, Ren", a été présentée à Zurich pour cinq mois de novembre 2013 à mars 2014. La ville connue pour ses grandes institutions financières et ses produits de luxe attire de nombreux touristes y compris de Chine. Beaucoup sont venus visiter l'exposition.


Un monsieur est venu avec sa femme et sa fille de 11 ans. Il a dit qu'il travaillait pour une société étrangère à Pékin. "Je voyage souvent pour affaires et j'ai entendu parler du Falun Gong par le journal Epoch Times. J'ai aussi lu les Neuf commentaires sur le Parti communiste, et suis au courant concernant le fait de quitter le PCC pour assurer son avenir. Puis-je démissionner du PCC ici?"


Un pratiquant a répondu: "Bien sûr, veuillez inscrire votre nom ici. Je sais que certains Chinois s’inquiètent pour leur sécurité en retournant en Chine. Vous pouvez utiliser un pseudonyme."


"Non, mon vrai nom. Toute ma famille, trois personnes en tout, démissionneront en utilisant leurs vrais noms," a déclaré ce monsieur.


Une dame, qui donnait un concert à Zurich, est venue à l'exposition avec son pianiste. Elle a dit que son grand-père était un célèbre général du Kuomintang qui a fait la guerre lors de l'invasion japonaise au siècle dernier. Elle était indignée par le fait que le PCC ait déformé l'histoire et revendiqué d'avoir vaincu les Japonais. Finalement, elle a démissionné du PCC avec joie.


Un couple de Shanghai est venu à Zurich rendre visite à leur fille, une étudiante universitaire. Ils ont dit: "Falun Gong était très populaire avant la répression en 1999. Beaucoup de nos amis ont cessé de pratiquer par la suite. Qu'est-ce qui se passe à présent?" Un pratiquant leur a expliqué que la persécution était toujours d'actualité, qu'elle devenait juste un peu plus secrète. Après que le pratiquant leur ait expliqué pourquoi les gens devaient quitter le PCC, la dame a accepté et remercié à plusieurs reprises.


Deux dames chinoises venues voir l'exposition ont discuté avec un pratiquant. L'un d'elles a épousé un homme de nationalité suisse, et vit en Suisse depuis 14 ans. L'autre dame vit en Suisse depuis dix ans. Quand les pratiquants leur ont montré des peintures décrivant la torture des pratiquants en Chine, y compris le prélèvement d'organes, l'un d'elles a dit: "Le PCC est vraiment mauvais, et il peut faire des choses qui dépassent l'imagination." Elle a ajouté que les gens en Chine semblaient être devenus indifférents, et ne se souciaient que d’argent.


À la question de savoir si elles avaient quitté le PCC, toutes deux ont répondu qu'elles n'avaient pas payé leurs cotisations depuis de nombreuses années. Le pratiquant leur a alors expliqué qu'elles devaient démissionner officiellement, chacun ayant juré de vouer sa vie au Parti en s'y joignant. Les deux dames ont alors dit l’air grave: "Oui, s’il vous plaît."

Version en anglais
The Art of Zhen, Shan, Ren International Exhibition: “Can I Quit the CCP Here?”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.