Shijiazhuang City, province du Hebei : Persécution accrue en amont de la session législative annuelle en Chine

Le 5 mars 2014, environ deux semaines avant la session législative annuelle du Congrès National du Peuple (CNP), la persécution s’est sensiblement accrue dans l’agglomération de Shijiazhuang, province du Hebei


Selon une source interne, les autorités locales ont reçu de leurs supérierieurs au niveau gouvernemental, l’instruction de fouiller les domiciles des pratiquants, de fournir des enregistrements vidéo des répercussions et de prendre des notes ou d’obtenir des signatures sur un formulaire, comme preuve que leurs instructions ont bien été exécutées. La directive a été émise comme un moyen de refréner toute tentative potentielle d'appel des pratiquants de Falun Gong lors de la session législative du CNP.


La police et les membres des comités de quartier impliqués dans ces actes, entraient souvent au domicile des pratiquants sous le prétexte de devoir contrôler leur consommation d’eau. Ils ne montraient pas leurs pièces d’identité et prétendaient qu'on leur avait demandé de prendre des photos ou des enregistrements vidéo. Avant de partir, ils ordonnaient aux pratiquants de signer un formulaire, confirmant leur présence.

De nombreux pratiquants se sont vus dérober leurs biens personnels lors de ces activités illégales et beaucoup ont été arrêtés lorsque des livres ou des documents de Falun Gong étaient découverts lors de ces fouilles.


Certains policiers se sont montrés compréhensifs et comprenaient la vérité concernant la persécution et ont choisi de ne pas suivre les ordres de leurs supérieurs. Certains appelaient seulement les pratiquants pour des informations et ne procédaient à aucune arrestation. D’autres ont même averti à l’avance les pratiquants des visites prévues des autorités.

Cas récents d’entrer par effraction aux domiciles des pratiquants


Depuis le 27 février 2014, les agents du poste de police de Nanyang, dans le district Chang’an se sont associés avec les fonctionnaires locaux de Nanyang pour fouiller les domiciles des pratiquants. Des livres de Falun Gong ont été confisqués et une arrestation a été effectuée. Ils ont demandé aux pratiquants de signer un formulaire prouvant qu’ils étaient bien passés. De nombreux pratiquants ont refusé de coopérer.


Dans la matinée du 27 février, plusieurs agents du poste de police de la rue Qingyuan, district de Chang’an sont entrés par effraction au domicile d’un pratiquant âgé avec un mandat de perquisition. Dans l’après-midi, ils ont aussi harcelé un autre pratiquant dans la région de Fanhua.


Dans l’après-midi du 27 février, les agents du poste de police de Changfeng ont harcelé Zhao Zhimin, qui vivait dans la rue Yanxi. Lorsque les membres du comité de quartier et deux agents de police sont entrés à son domicile, ils ont immédiatement fouillé le logement et confisqué deux lecteurs MP3.


L’agent Gao Jinfeng et son collègue du poste de police de la rue Penghou sont entrés par effraction au domicile de Mme Du Lanmei, dans l’après-midi du 28 février. Elle a subi des pressions pour signer un formulaire confirmant qu’ils étaient allés chez elle. Au cours du processus, sa grand-mère âgée a été gravement traumatisée. Mme Liu Suling, locataire dans le même bâtiment, a aussi été harcelée pour signer le formulaire, mais elle a fermement refusé. La police a de même harcelé Gao Hanzong, qui a refusé d’ouvrir sa porte.

Les 3 et 4 mars, les agents du poste de police de la rue Ningan ont harcelé une dizaine de pratiquants et fouillé leur maison.


Dans la soirée du 3 mars, la police s’est rendue au domicile de Song Aichang, dans la zone résidentielle N° 54. Plusieurs agents de police attendaient autour du bâtiment alors que plusieurs autres couraient en haut des escaliers pour frapper à la porte. N’ayant pas obtenu de réponse, ils sont partis peu après.


L’agent Zhao Zhanlin et d’autres, du poste de police de Zhaolingpu, district de Xinhua, ont harcelé Qi Xiangcai dans la matinée du 4 mars. Il a refusé de signer le formulaire confirmant leur présence et ils sont partis après avoir confisqué une cassette vidéo.


Dans l’après-midi du 5 mars, les agents du poste de police de Donghuan, aidés par un membre du comité de voisinage, ont harcelé la famille de Sun Tao. Une personne âgée de la famille, de santé fragile, a été gravement traumatisée par l’incident. Depuis ce jour, sa santé a décliné.


Le 5 mars, à 07:30 heures, quatre agents du canton de Zhengding ont frappé à la porte du domicile d’un pratiquant dans la région de Jinxing. Ne s’étant pas présentés, il n’a pas ouvert la porte. Peu après, ils sont partis. Cependant, un pratiquant de la rue Xibei, canton de Zhengding a été arrêté, et on ignore les détails.

Version anglaise
Shijiazhuang City, Hebei Province: Heightened Persecution Ahead of China's Annual Legislative Session

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.