Je suis devenue honnête après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, et les affaires n’ont jamais été aussi bonnes

Ma santé et ma personnalité se sont améliorées après que je sois devenue pratiquante en 1997. Une fois que la persécution du Falun Dafa a commencé en 1999, des véhicules de police étaient stationnés en permanence devant chez moi. Je suis également propriétaire d’une épicerie, et la police m’a arrêtée à plusieurs reprises dans mon magasin.


Par le biais de la radio, de la télévision et de la presse écrite, le Parti communiste chinois (PCC) a diffusé d’absurdes mensonges concernant Falun Dafa. Les habitants de ma localité savaient que je pratiquais. Donc, par curiosité, ils venaient à magasin pour voir si j’étais devenue psychologiquement instable ou si j’avais abandonné ma famille, ce qui était justement les deux façons dont le régime décrivait les pratiquants dans sa propagande.


Après un moment, les gens de ma localité ont remarqué que je parlais normalement et que je gérais bien mon entreprise. Ils me souriaient et me disaient que malgré le fait que je pratique le Falun Dafa, je ne me comportais pas de la manière dont le PCC décrivait les pratiquants à la télévision. Je leur ai parlé des faits concernant la persécution, et beaucoup d’entre eux ont été à même de comprendre.

Une relation de confiance avec mes clients

J’ai géré mon affaire de manière honnête de par ma croyance dans les principes d’Authenticité-Compassion-Tolérance. Depuis que j’ai commencé à pratiquer, je n’ai plus vendu de cigarettes ou d’alcool frelatés. Une personne m’a dit : « Grâce au Falun Dafa, tout le monde a confiance en vous, et c’est pourquoi vos affaires marchent si bien . » Beaucoup d’autres ont fait des remarques similaires.

Plusieurs fois des clients ont oublié leurs portefeuilles et leurs téléphones portables dans mon magasin. Je fermais alors le magasin et allais à leur recherche pour leur rendre ce qu'ils avaient perdu. Une fois, un client m’a donné un cadeau pour me remercier. Je lui ai dit que c’était M. Li Hongzhi qui m’avait enseigné à ne pas profiter des autres, à avoir de la considération et à toujours être une bonne personne. Mes clients ont de bonnes impressions sur le Falun Dafa.


Lors d’un été, il y avait une équipe de chantier qui travaillait devant mon magasin. Une des ouvrières est venue pour acheter de l’eau en bouteille. Je lui ai dit qu’il y avait un distributeur d’eau fraîche dans le magasin et que c’était gratuit. Je lui ai demandé de dire à ses collègues qu’ils pouvaient venir quand ils le voulaient s’ils avaient soif. Je leur ai également offert un abri à l’ombre pour leur pause déjeuner. Ils étaient heureux de m’avoir rencontrée. Je leur ai offert mes cornichons faits maison pour accompagner les pains à la vapeur garnis qu’ils avaient apportés. Je leur ai ensuite clarifié les faits sur la persécution du Falun Dafa. Certains d’entre eux ont pleuré et se sont inquiétés pour moi. Ils m’ont rappelé d’être prudente et de ne pas me faire attraper par la police. Tous ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées.

Les gens sont prêts à démissionner du PCC

J’ai émis la pensée droite tout en demandant au Maître de guider à moi les deux chefs d’équipe, pour que je puisse leur parler du Falun Gong et de la persécution. Quelques jours plus tard, l’un d’entre eux est venu pour emprunter un outil. Rapidement, je lui ai parlé du fait de démissionner du PCC. Il a dit que les ouvrières lui avaient déjà parlé de moi. Il m’a demandé d’aider sa famille et lui-même à démissionner du Parti.


Un jour, j’ai expliqué les faits concernant la persécution à une cliente. Elle m’a dit qu’elle était au courant de cela. Et qu’il y a quelques années, sa voiture était tombée en panne à une trentaine de kilomètres de chez elle, et qu’aucun automobiliste ne s’était arrêté pour lui venir en aide. Plus tard, deux personnes dans un camion se sont arrêtées et l’ont conduite chez elle, en remorquant sa voiture. Elle avait tenté de leur donner de l’argent, mais elles ont refusé. Elles ont dit qu’elles pratiquaient le Falun Dafa, et que leur Maître leur demandait d’être de bonnes personnes et de venir en aide à ceux qui en avait besoin. La cliente a dit que depuis lors, elle a su que Falun Dafa était une pratique juste. Je lui ai parlé de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées, et elle et sa famille ont démissionné peu de temps après. J’étais heureuse pour elle et très fière de ces deux pratiquants qui l’avait aidée par le passé.


Un jour, j’ai parlé à une vieille femme dans un parc concernant le Falun Dafa. Elle a dit : "Les gens que j’admire le plus sont les pratiquants du Falun Dafa." Sa petite-fille, qui pratique le Falun Dafa, prends bien soin d’elle. Elle lui lave ses vêtements, lui fait la cuisine, l’aide à se laver et l’assiste pour ses autres besoins quotidiens.


En plus de sa petite-fille, la femme de son ancien patron pratique également le Falun Dafa. " Cette dame n’a jamais accepté de petits cadeaux de quiconque "et cette vieille femme a continué à donner des détails sur comment cette pratiquante était une bonne personne. J’ai été réellement émue par l’admiration qu’elle avait pour les pratiquants. Quand je lui ai parlé de la persécution, elle s’est mise en colère contre le PCC et a dit : " Tous les jours, je dis aux gens que le Falun Dafa est une Voie juste. Je condamne ceux qui le répriment."

Version anglaise
Became Honest After Practicing Falun Dafa, and Business Has Never Been Better

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.