"Transcender la peur": un documentaire sur l’histoire de Gao Zhisheng

Affiche du documentaire Transcender la peur: l’histoire de Gao Zhisheng

Il y a trois ans, Wenjing Ma, une réalisatrice pour la télévision, a regardé une interview de Gao Zhisheng, l’avocat chinois des droits de l’homme. Dans la vidéo, Gao Zhisheng parlait des tortures physiques et mentales qu’il avait subies après avoir été enlevé par les acolytes du régime communiste chinois. Touchée par l’interview, Mme Ma s’est fixé pour objectif de produire un documentaire sur l’homme largement reconnu comme étant la «conscience de la Chine».


Gao Zhisheng a grandi dans la pauvreté. Son père est décédé quand il était jeune et sa mère s’est battue pour élever seule ses sept enfants. Lorsqu’il était encore enfant, Gao Zhisheng a affronté les dures réalités de la survie et avec peu d’aide du régime, il s’est fixé comme but d’aider ceux qui étaient confrontés à des situations semblables à la sienne. Sa détermination lui a valu le titre de premier avocat des droits de l’homme en Chine.


M. Gao est vite devenu la voix des sans-voix, travaillant souvent gratuitement pour défendre les victimes de la persécution du régime. Mais son franc-parler n’a pas été bien accueilli par le Parti communiste chinois. Il a été emprisonné, torturé, menacé et après des années à rédiger des lettres ouvertes adressées aux hauts responsables, son travail s’est fait connaître au niveau international.


Deux fois nominé pour le Prix Nobel de la Paix, Gao Zhisheng n’a pas vacillé dans sa conviction de devoir dénoncer l’injustice en Chine, ce qui l’a amené encore et encore derrière les barreaux. Aujourd’hui, il se trouve toujours dans l’une des prisons au nord de la Chine où il est privé de tout contact avec son épouse et ses deux enfants.

Une histoire importante

Ayant entendu parler du travail de Gao Zhisheng, Mme Ma a immédiatement commencé des recherches sur sa vie et son travail d’avocat. À l’époque, il était emprisonné et il était donc difficile de connaître le fond de son histoire. Mme Ma s’est servi des informations de la chaîne de télévision NTD (New Tang Dynasty), où elle travaillait à l’époque comme indépendante. NTD est la première chaîne de télévision de langue chinoise indépendante du régime communiste.


«C’est une histoire très importante, car toute personne née ou ayant vécu en Chine comprend très bien ce que signifie faire des choses telles qu’a accomplies Gao Zhisheng,» souligne Mme Ma.


La jeune réalisatrice connaît les épreuves de la répression non seulement en tant que dissidente chinoise mais aussi comme pratiquante de Falun Gong, une discipline spirituelle populaire qui provient de Chine où elle a été interdite par l’État.


Son respect pour l’avocat s’est renforcé après que Gao Zhisheng ait défendu de nombreux cas de pratiquants de Falun Gong, dont certains avaient été torturés physiquement et mentalement, tandis que d’autres avaient été tués avant que leurs organes sains soient prélevés. Même en étant torturé en prison, Gao Zhisheng n’a pas cédé aux pressions visant à le faire arrêter de défendre les pratiquants, mettant souvent la sécurité de sa propre famille en péril.


En réalisant le documentaire Transcender la peur: l’histoire de Gao Zhisheng, Wenjing Ma avait comme but de montrer la détermination infaillible de l’avocat.


La réalisatrice a confié: «Ce qui m’impressionne, c’est qu’à chaque occasion, il s’est relevé et s’est exprimé fortement de nouveau en sachant qu’il serait soumis à un traitement encore plus dur. C’est un bon exemple pour le monde entier.»


Wenjing Ma, la réalisatrice du documentaire Transcender la peur: l’histoire de Gao Zhisheng

La réalisation du film

Alors qu’elle réalisait le documentaire, Mme Ma a non seulement manqué de ressources financières, dépendant du soutien de ses collègues de la chaîne de télévision, mais a également travaillé jusqu’à l’aube après que ses enfants soient au lit.


Rassembler les éléments de l’histoire n’a pas été non plus facile. Mme Ma est entrée en contact avec l’épouse de Gao Zhisheng et ses deux enfants qui se sont réfugiés aux États-Unis et qui ont accepté d’être interviewés. Elle a également utilisé les enregistrements d’interviews disponibles au public et d’interviews données par d’autres avocats des droits de l’homme en Chine qui se sont exprimés à ce sujet.


Enchaîner tous les éléments de l’histoire présentait d’autres défis, car souvent les Occidentaux ne comprennent pas la situation en Chine, étant donné que les principaux médias se concentrent sur les grandes villes comme Shanghai et Pékin, vantant leur réussite économique. Selon Mme Ma, la situation réelle de la Chine repose sur une société craignant de dire du mal du Parti, même en privé. Le cas de Gao Zhisheng montre très bien cette situation réelle.


En réalisant ce film, Ma Wenjing cherche non seulement à présenter l’histoire d’un héros de la lutte pour les droits de l’homme mais elle cherche également à contribuer aux efforts pour sauver Gao Zhisheng, qui serait toujours emprisonné au milieu des grandes forêts vides du nord-ouest de la Chine. L’an dernier, un de ses frères a été autorisé à lui rendre visite en prison mais il n’a pu transmettre aucune information à la famille de Gao Zhisheng.


«Je voudrais que les gens comprennent la profonde tristesse de la Chine d’aujourd’hui, mais je ne veux pas qu’ils se sentent désespérés ou impuissants», a conclu Ma Wenjing.

Version en anglais:
‘Transcending Fear,’ Documents Story of Gao Zhisheng


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.