Persécution subie par les pratiquants inscrits dans les universités et autres dernières nouvelles

[Ville de Changchun, Province de Jilin] Les instructions verbales reçues par les camps sont: "Tant qu’ils ne sont pas morts, Prenez les."
Les camps de travail ne prennent habituellement pas les pratiquants qui sont dans de mauvaises conditions physiques dû aux tortures de la police (selon les règles, ils ne sont pas supposés les prendre). Récemment, cependant, une instruction verbale a été transmise de la police aux camps « Tant qu’ils ne sont pas morts, prenez les. »
Ces quelques mots révèlent la nature perverse de ceux qui donnent ces ordres.


[Ville de Shuangcheng, Province de Heilongjiang] La police extorque de l’argent à la pratiquante de Falun Dafa femme de Zhou Zhichang Wang Hongqiu
Zhou Zhichang était un des pratiquants de Dafa qui ont été torturés à mort par les autorités chinoises. (voir http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2000/5/20/8979.html pour le rapport de l’A.P); Le 16 mai 2001, la femme de Zhou, Wang Hongqiu a été envoyée au Centre de Détention de Shuangcheng. Pendant sa détention, Wang a développé de la tension artérielle et une maladie coronarienne. Craignant de prendre la responsabilité, le Bureau “4.28” du Département de la Sécurité Publique a décidé de la relâcher. Voyant là une opportunité, un officiel de la ville Zhang Shiyue a extorqué trois à quatre milliers de yuan à Zhou Zhiliang (le plus jeune frère de Zhou Zhichang) et lui a demandé de payer pour un banquet qui coûtait 750 yuan. Lorsque les membres de la famille sont allés demander à Zhang Shiyue de relâcher les pratiquants, il leur a de façon routinière demander de payer un banquet d’environ 1000 yuan.
Posté le: 09/14/2001
Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/9/14/13878.html
Categorie: Dernières nouvelles de Chine

(Chinese version available at http://minghui.ca/mh/articles/2001/9/7/16159.html)


Des membres de l’équipe hors la loi du bureau « 610 » profitent de classes de lavage de cerveau pour extorquer de l’argent [Ville de Qingdao, province de Shandong)
Selon des sources fiables, il y a plus d’une douzaine de pratiquants de Falun Dafa illégalement détenus et persécutés dans la classe de lavage de cerveau de la ville. Quatre membres hors la loi du bureau « 610 » (particulièrement créé pour persécuter le falun Gong) ont pris avantage de cette opportunité pour rançonner d’énormes profits Ils ont extorqué de l’argent des unités de travail où les pratiquants de Falun Dafa étaient employés. Ils ont demandé 1500 yuans par mois pour chaque pratiquant dont ils ont dépensé 500 pour louer des gardes de sécurité. Les 1000 yuans restants sont allés dans les poches des cinq membres de l’équipe . On estime qu’à la fin du mois, chacune (des cinq) « personnes responsables » a touché un revenu illégal de plus de 2 000 Yuan (le salaire mensuel moyen dans les zones urbaines en Chine étant de 500 yuans) ; Afin d’activer la cruelle persécution des pratiquants de Falun Dafa, ces crapules hors la loi ont aussi choisi certains cadres de haut rang de plus de 50 ans du système municipal de la sécurité et de la justice pour forcer et tromper les pratiquants. Récemment des plans sont secrètement ourdis pour rassembler des pratiquants de Falun Dafa à travers toute la ville et tous les envoyer en classe de lavage de cerveau. Nous espérons que les pratiquants de la ville de Qingdao feront attention à leur propre sécurité.

La persécution subie par les pratiquants de Falun Dafa inscrits dans les Universités [Shanghai]

Xu Weifen, femme, auparavant étudiante permanente à l’Université de Tongji, s’est vue interdire les cours en l’an 2000. Autour de juillet 2000, les officiers de sécurité ont fouillé son dortoir et trouvé du matériel de Falun Gong. Elle a donc été détenue dans le Centre de Détention du district de Yangpu pendant plus d’un mois. En septembre 2000, elle a été illégalement envoyée en camp de travail où elle a protesté contre ces actes illégaux par une grève de la faim. Un mois plus tard, elle a été renvoyée chez elle. Cependant, un mois plus tard elle était arrêtée de nouveau. On ne possède pas de plus amples détails.

Huang Bei, femme, étudiante permanente à l’Université de Tongji, a été détenue à l’intérieur de l’uiversité après avoir été ramenée de Beijing en Juillet 1999. La division de sécurité de l’université l’a illégalement envoyée en camp de travail pour un terme de 3 ans en juin 2000 alors qu’elle distribuait des disquettes clarifiant la vérité à des professeurs.

Deng Zhihui, male, inscrit à un programme de maîtrise à l’université de Tongji. S’est vu interdire les cours durant l’année scolaire 1999-2000. Les professeurs de son département l’ont repéré alors qu’il revenait dans son dortoir pour récupérer ses affaires personnelles en janvier 2001. IL a été de force jetté dans le bâtiment des logements de l’université et placé en résidence surveillée. Deux jours plus tard, il s’est échappé. En Mai 2001, il a été arrêté en même temps que Chu, un diplômé de Tongji avec une licence et illégalement condamné au camp de “rééducation” par le travail forcé.

Li Rongqing, male, inscrit à un programme de maîtrise à l’université de Tongji, s’est vu refuser l’accès aux cours durant l’année 1999-2000, et a été persécuté à répétition après cela. Actuellement personne ne sait clairement où il est.

Sun Ran, femme, étudiante permanente à l’Université de Tongji, s’es vu refuser l’accès aux cours en 2000

Lin Li, femme, est une étudiante à temps partiel de université des langues Etrangères de Shangaï. Trois professeurs de l’universté ont informé la police alors qu’elle distribuait des documents clarifiant la vérité à des professeurs de l’université en Décembre 2000. Une nuit après 23 h en décembre 2000, ces mêmes trois professeurs l’ont attirée hors de chez elle. Des officiers de police du district de Yangpu l’ont illégalement condamnée à un an de camp de travail à cause du témoignage que ces professeurs ont fait contre elle.

Des pratiquants de Falun Dafa condamnés à la rééducation par le travail forcé sont détenus dans la ferme de Dafeng povince de Jiangsu et leur nombre total dépasse la centaine. La condamnation du pratiquant de Falun Dafa Liu Peng a été illégalement prolongée de six mois après le terme échu pour avoir distribué de nouveaux articles du fondateur du Falun Gong Mr Li Hongzhi.

Plus de 100 pratiquantes condamnées à la rééducation par le travail forcé sont détenus dans le camp de travail pour femmes de Qingpu à Shangaï.

Posté le: 09/16/2001
Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/9/16/13918.html
Catégorie: Dernières nouvelles de Chine

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.