Condamner la persécution du Falun Gong en Chine à l'occasion d'une visite à la cathédrale de Cologne le jour de la Journée des droits de l’homme

Chaque jour, des centaines de bus touristiques venant du Royaume-Uni, de France, de Hollande et de Belgique visitent la grande cathédrale de Cologne. Sur ce site touristique populaire, les pratiquants de Falun Gong ont récemment recueilli des signatures pour une pétition initiée par la Société Internationale des Droits de l’Homme (ISHR/IGFM), appelant à la libération immédiate de Lu Kaili, pratiquant de Falun Gong en Chine. De nombreux touristes et résidents locaux ont signé cette pétition, ainsi que celle contre les prélèvements forcés d’organes à vif.

Les Allemands signent des pétitions appelant à la libération de M. Lu Kaili et condamnant les prélèvements d’organes à vif.

La pétition expliquait qu’en 2000, M. Lu Kaili, avocat de Dalian, province de Liaoning, Chine, s’était rendu à Pékin pour faire appel pour Falun Gong. Depuis, il a été emprisonné dans des camps de travaux forcés et soumis à la torture. M. Lu a été condamné à 10 ans de prison en 2006. Il a été emprisonné dans la prison de Yongkou, et plus tard, transféré dans la prison de Panjin.

M. Lu a été électrocuté avec des matraques électriques pendant plusieurs heures en une journée et a été laissé avec des blessures sur tout son corps. Il est maintenant paralysé et incontinent après qu’une de ses vertèbres lombaires a été fracturée. Il a été envoyé dans la prison de Jinzhou en mai 2012. Ses amis et sa famille ne sont pas autorisés à lui rendre visite parce qu’il refuse d’abandonner sa croyance en Falun Gong.

Un groupe de jeunes touristes français appelle à la libération de M. Lu Kaili, emprisonné en Chine pour ses convictions


Un groupe touristique venant de France a signé la pétition après avoir appris les faits. Ils ont été choqués d’apprendre l'implication du PCC dans le prélèvement d’organes à vif sur des prisonniers de conscience.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.