Paris, France: Les pratiquants européens dénoncent les crimes de prélèvement forcé d'organes par le régime Chinois

Le 6 octobre 2013, les pratiquants de Falun Gong de huit pays d'Europe se sont rassemblés sur la Place du Trocadéro à Paris en France, afin de mettre en valeur la beauté du Falun Gong et d’éveiller les esprits à propos de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine.


La Tour Eiffel en arrière-plan, un représentant de DAFOH (Doctors Against Forced Organ Harvesting) a appris aux promeneurs, touristes et habitants, comment le régime communiste chinois a prélevé des organes sur des milliers de pratiquants de Falun Gong de leur vivant afin de les vendre pour le profit à ceux nécessitant des greffes.


Les pratiquants ont suspendu des banderoles bien voyantes en trois langues— français, chinois et anglais—avec les mots "Stop aux prélèvements d'organes à vif sur les pratiquants de Falun Gong" et "Mettre définitivement fin à la détention illégale des pratiquants de Falun Gong dans les centres de détentions, les camps de travail et les prisons."


Beaucoup de gens ont signé la pétition afin de condamner les crimes contre l'humanité du régime.


Beaucoup se sont également arrêtés pour regarder les pratiquants faire la démonstration des exercices du Falun Gong accompagnés par une belle et paisible musique. Les hauts bleus et pantalons blancs des pratiquants ressortaient harmonieusement sous le ciel couvert.


Les pratiquants européens rassemblés devant la Tour Eiffel à Paris..

Les pratiquants font la démonstration des exercices du Falun Gong.span>

Un pratiquant discute avec un passant de la persécution du Falun Gong en Chine.


Une jeune femme lit l’information sur les 14 ans de persécution du Falun Gong par le régime chinois..


Les gens signent une pétition condamnant les crimes contre l'humanité du régime chinois.


Des gens de tous les horizons condamnent la brutalité du régime chinois

Un chinois âgé de 91 ans a lu les panneaux d'information et a condamné la brutalité du Parti communiste chinois (PCC).


En tant qu'agent du Kuomintang, il avait été un témoin direct de la nature insidieuse du Parti, notamment de son désir gratuit de détruire la culture traditionnelle chinoise et d'assassiner le peuple chinois. Il a parlé de l'amour du régime pour la cruauté et la torture, et a dit que, lui aussi, avait été victime de la persécution du Parti.


Le vieil homme a mentionné avoir lu les Neuf Commentaires sur le Parti communiste chinois et a dit que bien que chaque mot de ce livre soit vrai, il pensait néanmoins que son contenu n'allait pas encore suffisamment loin pour dénoncer tous les crimes du régime.


"De nombreux actes pervers du PCC n'ont pas été enregistrés ou révélés," a-t-il dit. "Un jour, quand je publierai mes mémoires, je dénoncerai des atrocités et des mensonges qui sont moins connus ou pas du tout connus. Cela donnera au peuple chinois un plus grand aperçu de la nature brutale et corrompue du Parti!"


Après avoir lu l'imprimé d'information, une sino-cambodgienne a déclaré :"Je soutiens vos efforts contre la persécution et j'espère que je serai vivante pour voir la chute imminente du Parti .”


En 1975, le régime communiste de Pol Pot a tué et mutilé des gens impunément, en partie parce qu'il jouissait du plein appui du Parti communiste chinois. La femme a dit qu'elle avait 22 ans lorsque les troupes de Pol Pot avaient tiré et tué les sept membres de sa famille.


"En Asie du Sud Est, y compris au Cambodge et au Vietnam, les gens savent que tant que le PCC est au pouvoir, ils ne seront jamais vraiment libres," s'est-elle exclamée.


"Le PCC a pu utiliser ses forces armées pour contrôler et opprimer virtuellement tout état ou régime de son choix," a dit la femme. "Ce n'est qu'avec la chute du PCC que ces pays seront libres de l'intimidation et la persécution."


Elle n'avait pas de doutes que le Parti était capable des crimes les plus haineux. "Connaissant bien le Parti comme je le connais" a-t-elle dit" je n'ai aucun doute que le crime allégué de prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant est vrai." Elle a dit qu'elle espérait la fin du pouvoir du Parti le plus tôt possible.


Un couple du Canada : la persécution du Falun Gong est “incroyablement préoccupante!”

Depuis 2006, les preuves confirmant l'implication du régime chinois dans le prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant se sont accumulées.


Marc et André du Québec, visitaient Paris. Tous les deux étaient visiblement choqués en apprenant la persécution en cours du Falun Gong par le régime.


"Nous ne pouvons pas comprendre pourquoi une simple pratique qui bénéficie aux gens mentalement et physiquement est persécutée par le Parti communiste chinois," s'est exclamé Marc. "C'est incroyablement inquiétant ! Je suis choqué par les crimes de prélèvement d'organes du PCC et j'espère que cela prendra fin le plus vite possible."


"Il est très important que les pratiquants s'élèvent contre la persécution du Falun Gong, qu'ils soient en Chine ou à l'étranger," a ajouté André.


Avant de partir, tous deux ont signé la pétition appelant à la fin des atrocités de prélèvement forcé d'organes en Chine.


Monique Bruné, une française, ne cessait de prendre des photos de l'ensemble Tian Guo Marching Band et des démonstrations des exercices par les pratiquants. Elle a dit avoir toujour considéré Paris comme une "ile au trésor."


“C'est très intéressant de voir les activités de droits de l'homme qui ont lieu ici" a-t-elle dit.


Lorsqu'elle a appris que les pratiquants de Falun Gong en Chine étaient torturés et que leurs organes étaient retirés de force de leurs corps encore vivants, elle était consternée.


"Ces activités extérieures que vous organisez permettent aux gens de vraiment savoir ce qui se passe en Chine, quelque chose qu'aucun gouvernement au monde n'oserait faire," a-t-elle dit. "Les gens ont vraiment besoin de savoir que les pratiquants de Falun Gong sont sévèrement persécutés!"

La femme a ajouté qu'elle parlerait à ses amis de la persécution afin qu'eux aussi soient informés.


“Les Chinois en Europe ont beaucoup changé !”

Les manifestations pacifiques des pratiquants de Falun Gong dans le monde entier, en pleine brutalité de la persécution en Chine ces 14 dernières années, ont impressionné des gens de tous les horizons.


Mme Pan, une pratiquante de Suisse a décrit comment une famille de touristes de Chine, comprenant deux garçons adolescents et leurs parents, regardaient intensément l'orchestre Tian Guo Marching Band, constitué entièrement de pratiquants de Falun Gong. En raison de la persécution un tel orchestre ne peut pas être vu en Chine aujourd'hui.


Les deux adolescents avaient contourné la censure d'Internet du régime chinois en Chine et étaient au courant que le Falun Gong s'était diffusé largement dans le monde. Ils ont été heureux de démissionner de la Ligue de la Jeunesse et des Jeunes Pionniers communistes, afin de se séparer symboliquement du régime communiste.


Mme Pan a dit aux parents comment le Parti avait mis en scène l'auto-immolation de la Place Tiananmen afin de diffamer le Falun Gong, et comment il prélevait les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant pour le profit.


Mme Zhang, une autre pratiquante de Falun Gong, a dit que plus de 150 millions de Chinois ont quitté le Parti et ses orgnisations affiliées à ce jour, choisissant de se positionner du côté de la bonté.


"Ceci montre que les gens ont encore de la bonté dans le coeur"a-t-elle dit.


"Le PCC s'est continuellement appuyé sur des mensonges pour tromper le peuple chinois à propos du Falun Gong," a expliqué Mme Zheng, 'raison pour laquelle les gens qui ne connaissent pas la vérité finissent bien souvent par haïr le Falun Gong et parcipent de leur plein gré à la persécution."


"Tandis que les pratiquants de Falun Gong continuent à clarifier la vérité, de plus en plus de gens refusent de jouer le rôle de complices dans les crimes contre l'humanité du régime,"a-t-elle ajouté.


"Aujourd'hui dans le 13ème arrondissement de Paris, beaucoup de Chinois sont passés de la colère à la vue des pratiquants à s'empresser de lire leurs documents d'information.


"Certains Chinois prennent aujourd'hui l'initiative de demander des documents d'information, tandis que d'autres demandent aux pratiquants de les aider à quitter le PCC. Les chinois en Europe ont beaucoup changé !"


Mme Zhang a dit être touchée par les nombreux touristes de Chine qui après avoir quitté le Parti lui demandent de preter attention à sa sécurité.


"J'espère que de plus en plus de gens pourront voir à travers les mensonges du régime chinois et quitter le Parti et ses organisations affiliées," a déclaré Mme Zhang. "Faire ce choix leur assurera un bel avenir !"


Version anglaise
European Practitioners Expose the Chinese Regime's Organ Harvesting Crimes .


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.