Étudier le Fa et se cultiver, marcher sur le chemin arrangé par le Maître

Je voudrais ici partager mes récentes expériences de cultivation et pratique.

I. Bien étudier le Fa

Au cours de ces dernières années, peu importe à quel point je suis occupé avec le travail de validation du Fa, qu'il s'agisse de clarification de la vérité face à face ou d'un projet de médias, j'essaie de faire en sorte d'avoir suffisamment de temps pour étudier le Fa. Mon étude du Fa étant plus profonde, beaucoup de mes attachements ont disparu et je peux prendre les choses de la vie dans ce monde plus légèrement. Tout arrive naturellement et souvent sans même que je m'en aperçoive. Par exemple, j'avais souvent à des soirées durant les vacances, mais maintenant, j'ai cessé d'y aller. Je pratiquais des sports, mais je n'y pense quasi plus. J'avais toujours envie de bonnes nourritures, mais je peux aujourd'hui manger n'importe quoi tant que ça ne me prend pas trop de temps. C'est parce que je comprends que la cultivation et pratique est sérieuse, que le but réel d'un être humain est de retourner à son véritable soi originel et que les préférences personnelles sont des attachements, dont un pratiquant doit se débarrasser. En outre, la cultivation et pratique presse, nous ne pouvons pas nous relâcher, même un tout petit peu.


Toutefois, après avoir été diligent pendant un certain temps, j'ai remarqué qu'il y avait un problème quand j'étudiais le Fa. Je voulais lire le Fa, mais mon esprit errait. Tout comme le Maître a dit dans " Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa - Enseignement de Fa à la conférence de Fa à Washington DC 2011 " :


    « Quand certaines personnes lisent le "Zhuan Falun ", la pensée n’est pas concentrée, elles pensent à d’autres choses, elles ne peuvent pas se focaliser sur le Xiulian. Cela revient à gaspiller le temps, non seulement le temps est gaspillé, mais au moment où elles devraient s’élever, elles utilisent leur esprit pour penser à certains problèmes, certaines choses auxquelles elles ne devraient pas penser. Elles ne se sont pas élevées, au contraire elles ont régressé. Si vous ne pouvez pas bien étudier le Fa, beaucoup de choses ne seront pas bien faites. »


J'ai cherché la cause profonde en moi-même : "Pourquoi n'avais-je pas ce problème auparavant ? Est-ce parce que je connais tellement le livre que je n'ai pas à me concentrer et que je peux juste le survoler ? Ou est-ce parce que je pense que je le sais déjà et que je prends l'étude du Fa juste comme une formalité ? " Plus tard, j'ai découvert que c'était parce que je ne traitais pas l'étude du Fa avec sérieux, que je ne comprenais pas vraiment le Fa et que je ne croyais pas vraiment au Fa et au Maître. Quand j'ai pris conscience de la cause, j'ai essayé d'être respectueux en étudiant le Fa, de lire attentivement chaque mot et chaque phrase et j'ai rejeté mes mauvaises pensées. Après avoir fait cela pendant un certain temps, j'ai pu me concentrer pleinement en étudiant le Fa.


Le Maître a dit dans " Enseignement de la Loi à la conférence de Loi internationale à New York " :

    "Sans cet environnement, réfléchissez, c'est la même chose pour les disciples de Dafa d'aujourd'hui : lorsque vous retournez dans la société ordinaire, vous êtes dans l'environnement de la société ordinaire. Si vous-même ne saisissez pas le temps, et qu’aujourd’hui vous lisez un peu lorsque vous en avez envie, et que demain vous êtes paresseux et vous lisez moins, sans cet environnement, il est très difficile d’avancer diligemment. Après tout, ce sont des êtres humains qui sont en train de cultiver et pratiquer, alors avec la paresse humaine et toutes sortes de perturbations qui affectent les gens de ce monde, c'est vraiment difficile de découvrir par vous-même l’insuffisance, en particulier si vous n’êtes pas diligent, si vous ne lisez pas beaucoup le livre, si vous ne comprenez pas davantage la Loi, vous n’arrivez pas du tout à voir vos attachements. Voilà pourquoi vous devez participer à la lecture collective de la Loi et à la pratique des exercices en groupe. "


Dans le passé, j'avais l'habitude de me joindre à l'étude du Fa avec le groupe des médias. Plus tard, le groupe d'étude a été interrompu en raison de changements d'affectation au niveau du travail. Mon horaire de travail me permettait d'assister à l'étude en groupe seulement toutes les deux semaines. Sans un environnement stable d'étude du Fa, j'étudiais le Fa par moi-même. Cependant, après un certain temps, j'ai senti que j'étais trop relâché. Je lisais le Fa davantage quand j'avais le temps et moins quand je n'avais pas le temps. J'ai réalisé que j'avais besoin d'adhérer à un groupe. Quand j'ai eu cette pensée, le Maître a arrangé une solution pour moi. Je me suis joint à un groupe pour étudier le Fa à minuit après l'émission de la pensée droite. Nous avons également partagé nos compréhensions après l'étude du Fa. C'était un superbe environnement.

II. Se libérer des attachements tout en collaborant avec les autres

Une de mes plus grandes expériences en travaillant sur un projet de média géré par les pratiquants de Dafa a été que quand j'ai simplement suivi les instructions du coordinateur sans y ajouter aucune réflexion personnelle, j'ai pu atteindre un résultat avec seulement la moitié de l'effort. Mais parfois, il était difficile de les suivre inconditionnellement. Par exemple, si quelqu'un me faisait remarquer mes erreurs ou mes lacunes, en surface je les acceptais, mais au fond, je n'étais pas à l'aise. Je savais que c'était à cause de mes propres attachements, comme être sensible à ma propre réputation, ne pas être prêt à accepter la critique, ne pas être humble et ne pas être tolérant envers les autres. A mesure que j'élevais mon niveau de cultivation, j'éliminais ces attachements sitôt qu'ils me sautaient aux yeux. Peu à peu, j'ai pu facilement faire face aux critiques.


Par exemple, un pratiquant et moi étions responsables d'un certain travail. Nous avons commencé à partir de zéro et progressivement avons pu le faire. Au début,comme nous ne savions pas comment faire ce travail, nous avons fréquemment rencontré des problèmes et nous avons eu des conflits et des querelles. Nous n'avons pas regardé à l'intérieur et n'avons pas pris conscience que c'était une occasion pour nous d'avancer.

Une fois, mon partenaire a reçu une plainte d'un client. Il s'est mis en colère et m'a crié après, en disant que c'était mon erreur. Je n'ai pas prêté attention à mon xinxing non plus, alors j'ai essayé de lui expliquer que ce n'était pas ma faute. Notre conversation s'est terminée dans le désaccord. J'ai découvert mon attachement à être trop sensible à ma réputation et à ne pas accepter la critique. Il a également trouvé ses attachements. Le lendemain, il s'est excusé auprès de moi et j'ai admis mon erreur.


Plus tard, nous avons également rencontré des problèmes similaires. Chaque fois qu'il y avait un conflit, quand je n'essayais pas de me défendre, le conflit disparaissait immédiatement. Mais chaque fois que j'essayais m'expliquer, même avec une seule phrase, nous avions une discussion. Par conséquent, chaque fois que je voyais un conflit, j'essayais de me retenir, même si c'était la faute de mon partenaire. Quand c'était trop difficile de me retenir, je récitais le Fa du Maître :


    "Plus on explique, plus le cœur devient lourd "(" N'argumentez pas "dans Hong Yin, Vol III)


Aussi, j'ai remarqué que derrière mon explication, il y avait mon attachement à me faire valoir.


Comme les problèmes se sont résolus, notre coopération est devenue de plus en plus calme. Lorsque nous avons bien coopéré, nous avons eu moins de problèmes et moins d'interférences. Pendant le temps où nous faisions la promotion des spectacles de Shen Yun, nous nous sommes relayés pour faire la promotion. En de nombreuses occasions, mon partenaire avait plus de travail que moi, donc il me laissait faire le travail de promotion. Une fois, une ville a eu besoin de gens pour aider à leur promotion à l'approche du spectacle. Il m'a dit qu'il pouvait s'occuper de tout le travail et m'a demandé de rester dans cette ville pour quelques jours de plus. J'ai été très ému par sa générosité.


Une autre fois, j'avais prévu de participer à un défilé dans une autre ville. Je m'étais inscrit le mois précédent, mais je n'en ai parlé à mon partenaire que deux semaines avant le défilé. Quand j'étais sur le point de lui en parler, il m'a dit qu'il avait besoin de prendre cette journée de congé pour emmener sa famille en vacances. C'était exactement le même jour ! Je me suis demandé : " Dois-je lui parler du défilé ? " Alors j'ai décidé de ne pas lui en parler. Il avait travaillé très dur et avait toujours eu une lourde charge de travail. Il devait également prendre soin de sa famille. Donc, je devais le laisser prendre un jour de congé. J'étais calme au début, mais alors que la date approchait , de nombreuses pensées me sont venues à l'esprit : " Je n'ai presque jamais manqué un défilé de l'ensemble Tian Guo, cette fois, c'est pour aider une autre ville, ils ont demandé des joueurs de trompette, et je me suis inscrit pour le défilé il y a longtemps..."Quand j'ai partagé cela avec un autre pratiquant, ce pratiquant m'a cité le Fa du Maître :

    " "J'ai obtenu tel ou tel mérite et je peux alors ceci ou cela", oui, pour les gens ordinaires il en est ainsi, pour certaines caractéristiques du principe de Loi de l'univers, dans certains environnements particuliers on regarde peut-être cet aspect, mais la véritable élévation est l'abandon, et non pas l'obtention. " (" Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi à Philadelphie aux États-Unis 2002")


Ensuite, qu'est-ce qui me dérangeait vraiment ? Pourquoi ne pouvais-je pas avoir un esprit tranquille ? En regardant constamment à l'intérieur, j'ai trouvé que c'était mon attachement à me valider moi-même et une pensée égoïste à ne pas vouloir perdre une occasion de sauver les gens. Après avoir découvert ces attachements et les avoir compris du point de vue du Fa, je me suis calmé.


Cependant, un autre test est venu peu de temps après. Un jour, j'ai fini mon travail dans l'après-midi. Au moment où je participais à l'étude du Fa en groupe dans la soirée, mon téléphone portable a sonné. Mon collègue m'a dit que j'avais planifié un programme à un mauvais moment et il n'y avait que trois minutes pour y remédier avant qu'il ne soit mis à l'antenne. Il m'a critiqué. J'étais malheureux, mais j'ai réussi à me contrôler. J'ai corrigé le programme immédiatement. Puis j'ai commencé à penser : " Je n'ai pas mis le programme au mauvais endroit. Ce pratiquant a changé la liste des programmes, mais ne m'en a pas parlé. Bien sûr, cela m'a échappé quand j'ai fait la vérification, mais ça ne devrait pas compter comme mon erreur." Je n'arrêtais pas de penser que j'étais en quelque sorte innocent. Quand je suis revenu à l'étude du Fa, c'était à mon tour de lire ce qui suit :

    " Pourquoi ne regardez-vous pas tout simplement en vous-même ? La vraie raison se trouve en vous-même et on peut donc arriver à profiter de vos lacunes ! "


    "Quand un problème surgit, quand on ne se sent pas bien, il faut absolument regarder en soi-même ! Regardez où vous avez tort et où vous avez permis à la perversité de profiter de vos lacunes. Si vous avez mal agi vous devez le reconnaître, vous devez bien faire. "


    (« Enseignement de la Loi et explication de la Loi lors de la Conférence de Loi du New York Métropolitain »)


J'ai souri, n'était-ce pas le Maître qui me disait cela ? J'avais fait une erreur, mais je voulais encore blâmer les autres ? Le Maître s'occupe de nous tout le temps. Merci Maître pour m'avoir donné cette indication !


III. L'arrangement du Maître est le meilleur

Cela fait près de quatre ans que j'ai commencé à travailler au projet de média. Au début, lorsque le coordinateur m'a dit que la compagnie avait besoin de gens, je suis allé là-bas sans aucune hésitation. Du manque de savoir faire au début à devenir une personne expérimentée via l'apprentissage et la pratique, j'ai senti que toutes les tribulations, qu'elles soient de l'ordre des problèmes de travail ou des conflits entre pratiquants, sont toutes pour nous améliorer dans notre cultivation et pratique et pour nous débarrasser des attachements. C'est le processus de la cultivation et pratique.


Par exemple, j'ai participé à un projet, commençant comme un débutant depuis le début. J'ai pu le faire à travers l'apprentissage et la pratique. Après deux ans, j'ai arrêté d'y travailler en raison de limitations techniques qui m'ont empêché de répondre aux exigences du projet. Quand je suis parti, j'étais très calme, parce que je savais que tout avait sa raison. En outre, nous travaillons sur des projets de validation du Fa pour sauver les gens. L'essentiel est de sauver les gens, nous ne devrions pas être attachés aux projets eux-mêmes. Nous devons être en mesure de rejoindre et de quitter un projet avec aisance.


J'ai rejoint un autre projet de média, en commençant aussi comme un débutant. Plus tard, un pratiquant m'a demandé : "N'as-tu pas perdu ce que tu a appris, lorsque tu as changé de projet ? " J'ai répondu : " En y repensant, cette expérience a été précieuse. C'était un processus de me débarrasser des attachements et de cultiver. " J'ai senti que cette expérience avait posé les bases de la cultivation pour moi. Sans elle, je n'aurais pas été en mesure de passer à l'étape suivante, parce que chaque étape était une mise en place pour la prochaine. Tout comme lorsque j'ai rejoint la compagnie de média, j'ai senti que c'était un merveilleux environnement de cultivation parce qu'il y avait l'étude du Fa en groupe chaque semaine. J'avais pris du retard dans ma cultivation et pratique avant. Rejoindre ce milieu de cultivation et pratique m'a permis de mettre toute mon énergie à sauver les gens et tout mon temps libre à étudier le Fa, ce qui a été d'une grande aide dans ma cultivation et pratique. Si j'avais été encore dans un environnement de gens ordinaires, d'après la base de ma cultivation et pratique et mon état à cette époque, il aurait été très difficile pour moi d'être plus diligent et de m'améliorer.


J'ai vraiment chéri l'environnement de cultivation et pratique dans l'entreprise de média. Je chéris également chaque pas que j'ai traversé dans ma cultivation et pratique. Il y a eu beaucoup de problèmes et de conflits et certains pratiquants ont pu avoir des réflexions sur l'entreprise de média. En tant que pratiquant, je les prends comme des bonnes choses et des opportunités de nous améliorer. Je chéris cette occasion et je ferai bien ce que je dois faire. Le Maître nous a dit de construire l'entreprise de média, donc c'est certain que ce sera bien fait. Je crois que l'arrangement du Maître est le meilleur !


Ma compréhension se limite à mon niveau. Veuillez m'indiquer mes lacunes.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2013/10/13/142697.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2013/8/26/学法修心-走师父安排的路-278670.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.