A propos de quelques termes souvent employés à propos du Falun Gong

Organisation
Le Falun Gong n’est pas une organisation formelle. Il n’y a pas d’initiation ni de procédures d’inscription pour ceux qui veulent y participer. Les gens sont libres de venir et de repartir comme ils le souhaitent et toutes les personnes de contact sont bénévoles. Il n’y a ni hiérarchie ni structure, ni obligations ni formalités. Il est tout à fait possible de pratiquer le Falun Gong sans rencontrer d’autres pratiquants. Bien sûr, un réseau de contacts se forme naturellement entre de nombreux pratiquants grâce à l’intérêt commun qu’ils portent au Falun Gong. Le fondement du Falun Gong est de s’améliorer soi-même en suivant les principes de Vérité-Compassion-Patience. Il est évident que cela ne peut être accompli que par l’individu et n’a rien à voir avec une organisation.

Religion
Le Falun Gong n’est pas une religion. Il n'a ni rituels ni pratiques dévotionnelles. Il n’y a pas de déité ou de personne à suivre. Toutefois, le Falun Gong partage des buts et des idées semblables à ceux des religions traditionnelles. En effet il prône de hauts critères de moralité, offre un moyen de pénétrer en profondeur les mystères et la vérité de l’univers, propose une compréhension du but de la vie humaine et peut jouer le rôle de guide dans l’accomplissement spirituel. Cependant le Falun Gong n’a ni temples, ni rites, ni cérémonies ni clergé.

Pratiques de l’école de Bouddha et bouddhisme
On se réfère souvent au Falun Gong comme à une “pratique de qigong* de l’école de Bouddha” et les pratiquants se servent parfois du terme “Bouddha”. Le terme “école de Bouddha” n’est pas synonyme de “bouddhisme.”

Le bouddhisme se réfère à des formes religieuses basées sur la croyance en l’existence de Bouddhas ou le souhait d’accomplir la bouddhéité tandis que l’ « école de Bouddha » se réfère à toutes les pratiques de « cultivation » qui cherchent à atteindre la bouddhéité. Par conséquent l’école de Bouddha comprend à la fois des formes de pratiques religieuses et non religieuses. En Occident, nous avons tendance peut-être à confondre les systèmes de croyance avec la religion. Ce n’est pas le cas en Orient où il existe de nombreuses voies spirituelles et de nombreux systèmes qui n’adoptent aucune forme religieuse quelle qu’elle soit, mais qui sont néanmoins des systèmes autonomes, complets et séparés n’ayant pas de relation directe avec les religions.

Le Falun Gong n’adopte pas la forme de la religion, mais cherche néanmoins à accomplir, en fin de compte, la bouddhéité. Aussi est-ce une pratique de qigong de l’école de Bouddha, mais qui n’a rien à voir avec la forme religieuse du bouddhisme.

Agenda politique
Le Falun Gong n’a pas d’agenda ou de but politique. A cause de la terrible persécution en Chine, les pratiquants ont fait appel à tous les gouvernements, à toutes les organisations à travers le monde en leur demandant aide et soutien. Cependant, il n'y a d'éléments politiques ni dans l'intention, ni dans les moyens. C'est un gouvernement communiste qui persécute les pratiquants, mais la politique n'est pour eux ni la cause ni la solution du problème. Les pratiquants ne s'opposent pas au gouvernement chinois, mais ils ne tolèrent pas la persécution du Falun Gong. Demander de respecter les droits humains les plus élémentaires ne peut être considéré comme un acte politique. Nous espérons que toutes les personnes de cœur, y compris celles qui ont un pouvoir politique, puissent utiliser les moyens dont elles disposent pour faire pression sur le gouvernement chinois afin qu’il arrête la persécution. Cela témoigne simplement d'un intérêt pour les êtres humains et ne constitue pas un programme politique.


À travers cette répression des plus brutales, des plus graves, les pratiquants de Falun Gong n’ont jamais été politisés et n’ont jamais utilisé de slogans politiques mais ils ont continuellement fait appel pour l’arrêt de la persécution.

Secte
Le mot secte implique que le Falun Gong serait une sub-division ou une branche de quelque autre religion. La question des religions a été expliquée plus haut. Le Falun Gong n’est pas une ramification de quelque religion que ce soit ou de quelque pratique spirituelle que ce soit. Il est indépendant. Dans certains pays européens, le mot “secte” a une signification négative qui implique que les membres s’isolent de la société et amassent beaucoup d’argent. Le Falun Gong est ouvert à tous, il est gratuit et les gens vont et viennent comme bon leur semble.


Art Martial
Le Falun Gong n’est pas un art martial. Si certaines formes de qigong comprennent les arts martiaux, et si certains arts martiaux utilisent la pratique du qigong, le Falun Gong n’en fait pas partie.

Exercices respiratoires
Le Falun Gong est parfois décrit comme un exercice de respiration traditionnel. Ceci probablement parce que si l’on cherche le mot qigong dans un dictionnaire chinois-français courant, il dira quelque chose comme “forme traditionnelle d’exercices respiratoires”. Si de nombreuses pratiques de qigong mettent l'accent sur le souffle et utilisent différentes méthodes pour le contrôler, certaines ne le font pas. Le Falun Gong n’a pas de techniques particulières de respiration. Dans tous les exercices du Falun Gong, on respire naturellement sans prêter une attention particulière à la respiration.

* qigong est le nom moderne donné à des systèmes chinois traditionnels de raffinement de soi, qui se concentrent sur la culture du mental, du corps et de l’esprit. En Inde il y a le yoga. En Chine, il y a le qigong.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.