Royaume-Uni: Des touristes chinois quittent le PCC en visitant le Chinatown de Londres.

Le 18 août 2013, le site d’information de Falun Gong a été mis en place comme d’habitude, dans le Chinatown de Londres. Des touristes du monde entier ont signé une pétition appelant à la fin de la persécution de Falun Gong en Chine, y compris de nombreux touristes chinois. Parmi les visiteurs venus de Chine, beaucoup ont décidé de quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées après en avoir appris davantage sur le PCC.


Un ancien membre du gouvernement chinois: Il est difficile d’être une bonne personne dans le système du Parti communiste

Un chinois d’âge mûr regardait les pratiquants pratiquer les exercices du Falun Gong. Lorsqu’un pratiquant lui a tendu une brochure d’information avec des photos, il a répondu qu’il l’avait déjà lue et qu’il était d’accord avec le contenu. Ils ont alors commencé à discuter.


"J’ai quitté le Parti communiste chinois en Chine depuis quatre ans" a déclaré l’homme. "J’ai encore le certificat (montrant qu’il avait quitté le PCC.) Un pratiquant de Falun Gong m’a aidé à le faire. J’en sais beaucoup à propos du Falun Gong. En réalité, de nombreux chinois connaissent les faits. Mais ils sont si effrayés [par le PCC] qu’ils n’osent pas parler ouvertement.


" Je travaillais au sein du gouvernement. Je n’étais pas d’accord avec la manière dont les autres fonctionnaires se comportaient. Je voulais être une personne honnête mais ils m’ont rejeté. Il est vraiment difficile d’être une bonne personne dans le système du Parti communiste. Non seulement, ces fonctionnaires recherchent des avantages financiers, mais aussi des avantages sexuels. Ils vont souvent dans les lieux de divertissements, une prostituée à chaque bras. Je ne voulais pas être comme eux, alors, ils m’ont exclu comme un étranger.


“Le Parti communiste n’en a plus pour longtemps. Ils ne peuvent plus se maintenir, parce qu’ils répriment si terriblement les gens. Les gens se rebelleront comme ce que vous voyez aux informations. Il y a tellement d’émeutes (de gens s’opposant au gouvernement pour protéger leurs droits élémentaires). J’en avais assez, alors je me suis arrangé pour partir à l’étranger. Je suis au Royaume-Uni depuis quelques années. Je me sens libre et détendu dans ce pays.”


Un jeune chinois : le Parti communiste chinois n’en a plus pour longtemps

Un pratiquant a tendu une brochure à un jeune chinois. Le jeune homme a déclaré qu’il en avait déjà une. Le pratiquant lui a alors demandé s’il comprenait que Falun Gong était bon et qu’il avait été injustement pris pour cible par le PCC. Il a répondu qu’il connaissait les faits parce qu’il avait un logiciel pour percer le " Grand Pare-feu " [blocus Internet du PCC] et qu’il avait lu les informations à propos du Falun Gong sur des sites Internet étrangers. Il a dit que la jeune génération comme lui ne croyait pas la propagande du Parti communiste. Après avoir discuté davantage avec le pratiquant, le jeune homme a quitté la Ligue de la Jeunesse Communiste, une organisation affiliée au Parti communiste chinois.


Des étudiants chinois quittent les Jeunes Pionniers

Deux adolescents regardaient légèrement à l’écart. La pratiquante s’est approchée d’eux pour entamer la conversation. Un garçon a pris un imprimé : " Les pratiquants de Falun Gong s’immolent-ils par le feu ? " La pratiquante a répondu par une question : " Est-ce que nous ressemblons à des personnes qui s’immolent par le feu ? "Le garçon a secoué la tête et a souri, un peu embarrassé. La pratiquante a continué : "Je sais que ce mensonge vient du livre ‘Éducation morale’ en Chine, n’est-ce pas ? Ce ne sont que des mensonges que le Parti communiste chinois a utilisé pour vous tromper. La brochure que je viens de vous donner explique très clairement ce point. Vous devriez la lire attentivement. "


Elle a parcouru la brochure avec eux et parlé de la pratique de Falun Gong et de la façon dont les pratiquants suivent les principes d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans leur vie quotidienne. Finalement, les deux garçons ont quitté les Jeunes Pionniers, une autre organisation affiliée au Parti communiste chinois.


Je vais prendre des photos pour les ramener en Chine

Lors de l’activité, un jeune chinois a demandé s’il pouvait prendre des photos pour les ramener chez lui en Chine. Un pratiquant l’a rassuré : " Oui, vous pouvez prendre des photos. Une fois rentré en Chine, montrez-les non seulement à votre famille, mais aussi à vos amis et à d’autres. Plus vous les montrerez, mieux ce sera."


Après avoir pris des photos, le jeune homme a pris des matériaux de clarification des faits et discuté avec les pratiquants. Il a reçu un logiciel permettant de percer le blocus Internet du PCC, après quoi, il a décidé de quitter la Ligue de la Jeunesse communiste, sous un pseudonyme.


Un couple du Tibet quitte les Jeunes Pionniers

Un pratiquant a discuté avec un couple qui lisait les panneaux d’affichage « Le parcours de Falun Dafa ». L’homme a déclaré qu’ils étaient du Tibet, non loin de la province du Sichuan. La femme parlait couramment le chinois et a déclaré que le Parti communiste chinois persécutait aussi les tibétains.


Le pratiquant leur a demandé s’ils avaient été à l’école en Chine continentale et s’ils voulaient quitter les organisations du PCC. La femme a quitté la Ligue de la Jeunesse communiste, puis a parlé à l’homme en tibétain qui lui a a été d’accord pour la quitter.

Traduit de l'anglais :
UK: Chinese Tourists Quit CCP While Visiting London Chinatown

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.