Les habitants de Yalta en Ukraine manifestent leur soutien au Falun Gong

Le 2 août 2013, les pratiquants de Falun Dafa de Yalta, célébre destination touristique en Crimée, Ukraine, ont organisé plusieurs activités. Ils ont fait la démonstration des exercices du Falun Gong, partagé avec les passants les bénéfices de la pratique et collecté des signatures pour une pétition appelant à l’arrêt des crimes de prélèvement forcé d'organes à vif du Parti communiste chinois (PCC) sur les pratiquants de Falun Dafa illégalement emprisonnés en Chine.


“Pourquoi les marchandises fabriquées en Chine sont si peu cher?" a demandé un touriste …


"Depuis que le Parti a commencé à persécuter le Falun Gong en juillet 1999", a expliqué un pratiquant, ils ont illégalement détenu des dizaines de milliers de pratiquants dans les camps de travail et les prisons.


"Chaque jour, ces pratiquants de Falun Gong sont forcés de faire un travail manuel lourd, ce qui, bien sûr, affecte leur santé. La seule chose qui intéresse les surveillants de prison est de faire du profit. Peu leur le bien-être de ces pratiquants ".


"Alors, c'est ça!" s’est exclamé l'homme. "Maintenant, je sais pourquoi les produits chinois sont si peu cher. Ils utilisent le travail d’esclave pour produire un grand nombre de leurs produits!"


Trois jeunes sont passés près du stand des pratiquants en parlant fort. Quand ils ont entendu les pratiquants parler aux passants de la pratique de prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong par le régime chinois, ils ont été interpellés par la gravité de ce qu'ils ont entendu et se sont arrêtés pour lire les panneaux d'information.


"Je pense que c'est une bonne idée pour nous tous de signer la pétition", a déclaré l'un d'eux et ils ont ajouté leur signature à la pétition


Une dame d'âge moyen élégamment habillée a signé la pétition. Elle a demandé une pile de dépliants et de brochures pour les membres de sa famille, y compris des brochures dénonçant la pratique de prélèvement d'organes par le régime chinois


Certaines personnes considèrent que le PCC et un parti politique", a déclaré un touriste tout en signant la pétition. "Mais en réalité, c’est un gang de bandits! "De quel parti politique» parlent les gens? "


Deux touristes en provenance d'Israël ont remercié les pratiquants pour défendre les droits de l'homme. "Ce que vous faites est exactement ce dont notre monde a besoin" a déclaré l'un d'eux.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.