Xiang Xiaobo devient mentalement désorientée après avoir été torturée, sa famille se voit ordonner de payer son traitement médical dans le camp de travail

Résumé des principaux faits de persécution :


Nom : Mme Xiang Xiaobo (项晓波)
Âge : 52 ans
Adresse : Ville de Jiamusi, province du Heilongjiang (佳木斯, 黑龙江省)
Profession :Technicienne
Date de la dernière arrestation :10 Septembre 2012
Dernier lieu de détention :Centre de désintoxication de Harbin et Camp de travaux forcés dans la province du Heilongjiang (黑龙江省戒毒劳教所)
Ville : Jiamusi
Province : Heilongjiang
Persécution endurée : condamnation illégale, incarcération dans l'isolement, assise forcée le dos droit sur de petits tabourets pendant une période de temps prolongée, privation de sommeil, coups, extorsion.


Mme Xiang Xiabo, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Jiamusi, province du Heilongjiang, a été incarcérée au Centre de désintoxication de la ville de Harbin (un camp de travaux forcés) dans la province du Heilongjiang pendant plus de sept mois. Durant ce temps, elle a été soumise à la torture, y compris être placée en cellule d'isolement, forcée à rester assise droite sur de petits tabourets pendant des périodes de temps prolongées et privée de sommeil. Ces tortures lui ont causé de sévères douleurs à l'estomac et elle a perdu beaucoup de poids. Elle à présent mentalement désorientée. Le soir elle se met parfois à crier incontrôlablement la laissant incapable de trouver le sommeil. Le chef du camp de travail a ordonné à sa famille de payer pour son traitement médical.


Mme Xiang Xiaobo


Mme Xiang est devenue en très bonne santé aussi bien physique que mentale après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Qu'est-ce qui l'a amenée à être mentalement désorientée après avoir été enfermée dans un camp de travail ? La mère de Mme Xiang est autorisée à lui rendre visite, mais les exigences déraisonnables du camp de travail ont rendu la situation plus compliquée.


Sept gardes ont poussé de force les parents hors du camp - Qu'essayaient-ils de cacher ?

Mme Xiang a rendu visite à une amie dans la soirée du 10 septembre 2012, mais des agents de la police de Jiamusi ont fait irruption dans la résidence de son amie en forçant la porte et l'ont illégalement arrêtée, elle et les autres pratiquants. Trente jours plus tard, le matin du 11 octobre, les pratiquants Xiang Xiaobo, Ren Shuxian, Liu Lijie, Zhao Juan, Zhang Shuying, Wang Yingxia, et Cun Xiuyun ont été secrètement condamnés à deux ans de travaux forcés, et escortés au Centre de désintoxication de Harbin dans la Province du Heilongjiang.


La mère de Mme Xiang a soixante-dix-neuf ans, et son père quatre-vingt. Ètant le seul enfant dans la famille est elle très proche de ses parents, et ils dépendent l'un de l'autre. Elle a été à présent injustement condamnée et incarcérée, le vieux couple a pleuré à ne plus avoir de larmes. Avec l'aide d'autres parents, sa mère a réussi à faire le voyage jusqu'au camp chaque mois pour la voir.


Après toute une nuit dans le train et deux changements de bus à longues distances, la mère de Mme Xiang est finalement arrivée au camp le 10 mai 2013. Cependant la chef de division, Liu Wei, avec une autre gardienne, se sont précipitées sur eux trois en hurlant pour savoir s'ils étaient aussi des pratiquants de Falun Gong. Ils ont menacé d'expulser les parents du camp. Peu après, Guo Tongxu, chef du bureau d'administration, les a accusés, et a furieusement hurlé et menacé que s'ils ne partaient pas immédiatement, il appelait la police locale pour les faire arrêter. Tout en hurlant, Guo les a poussé et quatre agents masculins sont venus lui prêter main forte pour les faire sortir.


Les trois parents n'ont pas ménagé leurs efforts pour expliquer que la mère de Xiang était âgée et ne pouvait pas faire le voyage jusque là seule. Cependant, Guo Tongxu et Liu Wei sont devenus encore plus furieux et méchants. Ignorant la veille dame terrifiée et pleurant, Guo, avec d'autres agents, ont poussé les trois personnes hors du camp, il pleuvait alors.


Pourquoi était-ce si important pour le camp de travail de faire autant d’efforts pour chasser les membres de la famille ? Une fois ces derniers sortis, le responsable du camp a parlé à la mère de Mme Xiang et déclaré que celle-ci était devenue mentalement dérangée, mais que sa mère devait apporter de l’argent pour payer le traitement médical.


Il s’est avéré que le camp de travail avait torturé Mme Xiang. Elle a été obligée de s’asseoir chaque jour sur de petits tabourets pendant de longues périodes de temps dans une seule fixe, entrainant des caillots de sang à se former sur ses fesses. Les caillots sanguins peuvent aussi causer une inflammation, ou dans des cas plus graves, les personnes forcées à s’asseoir sur les tabourets peuvent devenir paralysées de la partie inférieure du corps. Chaque minute supplémentaire sur les tabourets est extrêmement insupportable, mais Mme Xiang devait s’y asseoir chaque jour. De plus, les criminels l’agressaient verbalement et physiquement. Par conséquent, son état physique s’est détérioré de même que sa condition psychologique, ce qui l'a finalement amenée à être mentalement désorientée. Actuellement, elle hurle fréquemment le soir de façon incontrôlable et est incapable de s’endormir. Les autorités du camp ont interdit à sa famille de la voir n'osant pas laisser les gens savoir ce qui est arrivé à Mme Xiang à l’intérieur du camp. Les autorités n’ont autorisé que la mère à voir Mme Xiang, afin de pouvoir extorquer de l’argent à sa famille.


Quatorze ans de persécution ont entrainé l’éclatement de sa famille.

Mme Xiang, 52 ans, était employée comme technicienne par l’Usine pharmaceutique de l’agglomération de Jiamusi. Lorsqu’elle était jeune, elle était de santé précaire et souffrait de maladies d’estomac, d’amygdalite et de rhinite. Toutes ces maladies ont été guéries après qu’elle a commencé à pratiquer Falun Gong. Pour être demeurée fidèle à sa croyance après que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999, elle a été continuellement persécutée. Lorsque sa fille avait six ans, son mari a divorcé. Il a emmené sa fille et ne leur a plus permis d’être réunies. L’Usine pharmaceutique de Jiamusi l’a renvoyée et son adhésion au Parti communiste chinois à été résiliée. La police de l’agglomération de Jiamusi, ainsi que le personnel du comité de quartier la persécutaient souvent et elle a été acculée à devenir sans domicile et sans ressources.


Mme Xiang et plusieurs autres pratiquants ont été arrêtés à l’Hôpital du centre de Jiamusi, le 2 juillet 2008, aux alentours de 14 heures, par les agents du poste de police, du Bureau 610 et du tribunal intermédiaire de la ville. Plusieurs agents en civil l’ont traînée de force ainsi que d’autres pratiquants, dans leurs véhicules. Un agent a frappé férocement les pratiquants à la tête. Ils ont été d’abord, emmenés au poste de police de Qianjin, où ils ont été interrogés jusqu’à 18 heures. Ils ont été alors escortés au poste de police de Changhong, où de nombreux autres pratiquants avaient déjà été détenus. Le 24 juillet 2008, Xiang Xiaobo, Cai Rong, Qu Yujie, Qiu Yufen, Zhao Wenji et Tian Hongying ont été transférés du centre de détention de Jiamusi au camp de travaux forcés de Jiamusi. Certains pratiquants ont été transférés au camp de travaux forcés de Cuihua.


Complément d'informations détaillées sur la persécution de Mme Xiang Xiaobo:
“Ms. Xiang Xiaobo Mentally Disoriented as a Result of Torture at Harbin Drug Rehabilitation Center” http://en.minghui.org/html/articles/2013/3/6/138383.html

Personnel du Centre de réinsertion pour toxicomanes de Harbin:
Zhang Hongyan, responsable: +86-451-82412158, +86-451-82447118 (Bureau)
Hou Xufeng, responsable politique: +86-451-82412663, +86-451-82447116 (Bureau)
Liang Xuemei, responsable du Bureau légal: +86-451-82447302 (Bureau)
Guo Tongxu, responsable du Bureau de l’administration: +86-451-82447045 (Bureau)
Liu Wei, chef de division: +86-451-82447319 (Bureau)
Li Dongmei, Hôpital du centre de réinsertion pour toxicomanes: +86-451-82447085 (Bureau)
(Pour plus d’informations de contacts sur les tortionnaires, veuillez, s’il vous plait, vous référer à l'article original en chinois)

Traduit de l'anglais
Xiang Xiaobo Becomes Mentally Disoriented after Being Tortured, Her Family Ordered to Pay Her Medical Treatment in the Labor Camp

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.