Amnesty International Suède exhorte la Chine à mettre fin à la rééducation par le travail forcé

Le matin du 25 avril 2013, les pratiquants de Falun Gong de Suède se sont rassemblés devant l'ambassade de Chine à Stockholm pour commémorer l'appel pacifique de 10.000 pratiquants de Falun Gong à Pékin il y a 14 ans et dénoncer la persécution brutale du Falun Gong par le régime communiste chinois depuis juillet 1999. Amnesty International Suéde a apporté son soutien en appelant à la fin de l’injuste système chinois de "rééducation par le travail forcé" qui cible les pratiquants de Falun Gong et d'autres prisonniers de conscience.


Falun Gong practitioners commemorate the April 25 appeal at the Chinese Embassy in Stockholm
Les pratiquants de Falun Gong commémorent l'appel du 25 avril devant l'ambassade de Chine à Stockholm

La porte-parole d’Amnesty International Suède Elisabeth Lofgren

Lors du rassemblement, les pratiquants de Falun Gong chinois et occidentaux ont tenus des banderoles avec les messages “Falun Dafa est bon!” et “Arrêtez de persécuter le Falun Gong!" en face de l’ambassade de Chine. Ils ont également fait la démonstration des exercices du Falun Gong.


Les pratiquants ont également révélé au public les mensonges fabriqués par le régime communiste chinois pour en accuser le Falun Gong, ainsi que sa brutale persécution des pratiquants du Gong . Ils ont imploré le peuple chinois de voir à travers la nature perverse du Parti communiste chinois (PCC) et de renoncer à tous liens avec le parti et ses organisations affiliées de la ligue de la jeunesse communiste et des Jeunes Pionniers, et de ne garder aucune illusion concernant le PCC.

Les automobilistes qui passaient ont ralenti et klaxonné pour montrer leur soutien. Des piétons ont aussi fait le signe du pouce levé en pasant en guise d'appréciation et de soutien à manifestation pacifique

Témoins de la persécution

Un couple chinois, M. Tian et Mme Huang, des pratiquants de Falun Gong qui ont quitté la Chine continentale il y a un an pour échapper à la persécution, ont raconté leurs expériences personnelles en Chine.


M. Tien a dit : “Quand mon meilleur ami a été libéré du camp de travail, il souffrait de saignements de l'estomac et de tuberculose suite à la persécution. Il était en bonne santé auparavant. La belle-mère de mon ami et moi avions l'habitude de pratiquer les exercices du Falun Gong ensemble. Après avoir été détenue illégalement, elle a été rouée de coups au point de lui causer une hémorragie interne. Elle est morte quelques jours après avoir été libérée. Ce sont quelques faits sanglants que personne ne peut nier”


Mme Huang, l'épouse de M. Tien, a déclaré : “Les pratiquants de Falun Gong en Chine connaissent tous l'existence du camp de travail Masanjia. Nous sommes toutes très effrayés lorsque le nom est mentionné. Ce lieu est l'endroit le plus pervers dans la persécution des pratiquantes de Falun Gong. En Chine, chaque minute nous sommes confrontés au danger d'être arrêtés et persécutés. Aujourd'hui, dans cette société libre, nous voulons faire entendre notre appel : Arrêtez de persécuter le Falun Gong "


Amnesty International Suède a appelé fortement à la fin du système brutal de travaux forcés en Chine
.
Amnesty International Suède a récemment présenté un rapport aux Nations Unies, exhortant le régime chinois à mettre immédiatement fin au système de rééducation par le travail forcé qui viole la constitution chinoise.


Lors du rassemblement, la porte-parole d’Amnesty International Elisabeth Lofgren a déclaré dans une interview: “Nous appelons à la fermeture immédiate de ces camps de travail depuis fort longtemps parce que ce système est absolument illégal. Il y a beaucoup de pratiquants de Falun Gong qui y sont détenus. Un très grand nombre de personnes envoyées dans des camps de travail n'ont aucune raison d'y être détenus ".


Mme Lofgren a également déclaré: “Nous sommes très préoccupés par la révélation faite par les médias de Chine continentale au sujet du camp de travail Masanjia. Nous avons aussi appris que dans ce camp, la torture est extrêmement brutale, les châtiments mentaux et corporels sont très fréquents. Surtout contre les pratiquants de Falun Gong, S'ils ne renoncent pas à leur croyance, il est très probable qu'ils subiront de tels traitements.


Mme Lofgren a dit espérer que plus de gens en Chine (juges, avocats et autres intervenants du système judiciaire) feront entendre leur voix, parce que ce système de rééducation par le travail ne devrait pas exister du tout. Le système de travail forcé se place au-dessus de la loi. Elle pense qu’Amnesty International ainsi que d'autres organisations internationales et gouvernements devraient également faire pression. Elle a dit que les camps de travail devraient être fermés et qu'ils ne devraient même pas exister.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.