CIFD - À son 14 ème anniversaire, l’appel du Falun Gong à Pékin reste toujours largement incompris

Interprété à tort comme une manifestation de provocation contre le gouvernement central à Pékin, l’appel à grande échelle du Falun Gong près de Zhongnanhai, le 25 avril 1999, a soudain propulsé la pratique dans les gros titres de l’actualité dans le monde entier. La plupart des média a identifié l’appel comme un premier catalyseur pour la campagne de persécution qui serait lancée trois mois plus tard et fait encore rage aujourd’hui.

Mais le problème, c’est que ça n’est pas vrai.

Quelques hauts dirigeants du parti communiste avaient mis en marche leurs plans de réprimer le Falun Gong dès 1996, dans le but de déclencher une campagne à travers laquelle ils pourraient consolider leur pouvoir (rapport). Pendant ce temps, des articles diffamatoires contre le Falun Gong étaient publiés dans les médias d’état, des espions étaient envoyés sur les sites de pratique bénévoles du Falun Gong pour "investiguer", les livres de Falun Gong étaient interdits, et le harcèlement par la police et le personnel de sécurité sur les sites de pratique du Falun Gong devenaient de plus en plus fréquents.

L’appel du 25 avril lui-même a été orchestré, jusqu’à un certain point, par les autorités de Pékin.

Le 11 avril 1999, un article publié dans la ville voisine de Tianjin avait attaqué le Falun Gong. Les pratiquants de la région s’étaient rendus au siège du journal pour discuter des inexactitudes du reportage avec les rédacteurs. Suite à quoi, ils ont été battus et arrêtés. Alors que davantage de pratiquants cherchaient à faire cesser les passages à tabac et demandaient la libération de ceux arrêtés, les autorités leur ont dit d’aller se plaindre au bureau des appels à Pékin. Le mot s’est rapidement propagé, et le matin du 25 avril plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong des régions environnantes se sont rendus au bureau des appels à Pékin, comme on leur avait dit de le faire. L’évènement a été décrit par les participants et par les journalistes comme étant paisible et ordonné, bien que la propagande d’état allait le caractériser plus tard comme un "siège" de l’enceinte du gouvernement.


En couvrant cet incident et le rôle qu’il peut avoir joué dans la situation du Falun Gong, le Centre d’information du Falun Dafa implore journalistes et rédacteurs de faire une recherche approfondie sur l’évènement. Alors que la persécution du Falun Gong en Chine entre dans sa quatorzième année, les détails de crimes horribles tels que la torture systématique et largement répandue des pratiquants dans le Camp de Masanjia, ou l’assassinat de dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong pour extraire leurs organes et alimenter le commerce en plein essor des greffes sont en train d’être exposés au grand jour. Ces histoires touchent au cœur de ce qui se produit vraiment sur le terrain en Chine. Il est crucial qu’elles soient racontées avec exactitude et d’une perspective informée, en particulier s’agissant d’évènements comme le 25 avril où les propagandistes de Pékin ont voulu réorganiser l’histoire.

source http://www.faluninfo.net/


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.