Une professeure respectée et pratiquante de Falun Gong Mme Liu Weishan envoyée à la crémation alors qu'elle est encore vivante

Mme Liu Weishan, un professeur d'école de la ville de Xiangfan, dans la province du Hubei, a été arrêtée sept fois de 1999 à 2002 par le Parti communiste chinois (PCC) pour être restée déterminée dans sa pratique du Falun Gong. Elle a été maltraitée et détenue contre sa volonté dans des centres de détention et des hôpitaux depuis.


Paralysée et dans un état d'effondrement psychologique pendant des années, les autorités l'ont envoyée pour être incinérée en 2011. Heureusement le crématorium a réalisé qu'elle était encore vivante et l'a refusée.


Elle reste incarcérée dans l'hôpital à ce jour, dans un état végétatif. Il est interdit à tout visiteur de la voir.


Des histoires similaires peuvent être racontées par les proches de pratiquants de Falun Gong qui ont été torturés dans les hôpitaux et les centres de détention à travers toute la Chine.

Mme. Liu Weishan, paralisée suite à la persecution dans la prison


Résumé des principaux faits

Nom : Liu Weishan (刘伟珊)
Genre : Féminin
Âge: 50 ans
Adresse: Usine de machines de Hanjiang (汉江机械厂)
Occupation: Professeur
Date de la plus récente arrestation : 13 octobre 2002
Dernier lieu de détention: Prison des femmes de la ville de Wuhan (武汉市女子监狱)
City: Xiangfan City (襄樊市)
Province: Hebei (湖北省)
Persécution endurée : emprisonnement, torture phyque, gavage, privation de sommeil, injections forcées/administration de médicaments
Principaux persécuteurs : Fan Zhiyong (樊智勇), Li Feng (丽峰)

Une professeure dévouée
.
Mme Liu enseignait à l'école affiliée à l'Usine de machines de Hanjiang (actuellement la Société d'équipement de sécurité aérospatiale) et a été reconnue comme étant "un individu remarquable" pas mal de fois par l'usine et au niveau provincial. Diligente et sincère, Mme Liu était hautement considérée et respectée par ses collègues professeurs et par les étudiants.


Une persécution impitoyable

La persécution du Falun Gong a commencé en juillet 1999, et les dirigeants de l'usine ont suivi les consignes du régime et persécuté à répétition Mme Liu.


En septembre 2002, Mme Liu a été arrêtée pour la septième fois ! Cette fois-ci c'était parce qu'elle distribuait des matériaux d'information à propos du Falun Gong.


Le secrétaire du parti pour l'usine, Hu Daixin, a dit au " Bureau 610 ", "ne la laissez pas retourner chez elle cette fois-ci. Je vous paierai ce que vous demanderez si vous la détenez à l'intérieur."


Le 13 octobre 2002, Mme Liu a été condamnée à quatre ans de prison par le Tribunal de la ville de Xiangfan. Juste quelques mois après qu'elle ait été envoyée à la Prison des femmes de Wuran, elle a fait une dépression suite aux mauvais traitements qu'elle avait à endurer.


Mme Liu a été secrètement transférée à l'Hôpital d'Aviation 364 dans la ville de Xiangfan pour un "traitement" en janvier 2006.


En 2010, encore mentalement confuse, elle était aussi paralysée et ses muscles s'étaient atrophiés. Elle ne pouvait plus se tenir droite, et ses jambes étaient déformées. Elle disait parfois : "Je veux rentrer à la maison !"

Lorsque l'Hôpital 364 de l'aviation a déménagé des faubourgs de la ville en août 2011, le personnel du Bureau 610 et le secrétaire du PCC de l'hôpital ont ordonné que Mme Liu soit emmenée au crématorium bien que son coeur battait encore . Grâce au personnel au crématorium qui a refusé de l'incinére, Mme Liu a échappé de peu à la mort.


Mme Liu se trouve actuellement dans la chambre 10 au 6ème étage de l'Hôpital 364 de l'aviation. Elle n'est pas autorisée à recevoir de visites. Selon ses proches, elle est tombée dans un état végétatif. Elle ne peut plus ni manger ni boire et ne reçoit aucun traitement médical.


Ce qui suit décrit une partie de ce que Mme Liu a enduré :


Commence à pratiquer le Falun Gong en 1999 et retrouve la santé

Mme Liu Weishan avait toujours été faible et en mauvaise santé, mais après qu'elle a commencé la pratique du Falun Gong, début 1999, elle est devenue une personne saine, pleine de vitalité. Ses collègues ont été témoins de première main du changement qui s'était opéré en elle deux semaines seulement après qu'elle ait commencé la pratique. Trois mois plus tard, toutes ses maladies avaient miraculeusement disparues.


En 1999, le régime communiste chinois a commencé à persécuter ouvertement le Falun Gong. Voyant que les gens autour d'elle étaient trompés par les mensonges omniprésents diffusés par les médias d'état, et désirant faire ce qu'elle pensait être juste, Mme Liu a commencé à parler aux gens des bénéfices du Falun Dafa. Elle disait aux gens de ne pas croire aux mensonges à la TV. Les autorités du parti dans l'usine l'ont placée sous arrestation à domicile en conséquence.


Arrestations répétées, Détention, Gavage

En 2000, un imprimé de clarification des faits est apparu sur le panneau d'affichage de l'usine. La direction de l'usine de connivence avec le Bureau 610 a arrêté Mme Liu alors qu'elle se rendait à son travail. Elle a commencé une grève de la faim de protestation. Après qu'elle soit relâchée, son salaire a été réduit à tout juste un peu plus de 100 yuans par mois, à peine suffisemment pour subsister.


Le 16 décembre 2000, Mme Liu a été avertie qu'elle pouvait reprendre son enseignement à l'école. C'était un piège. Elle a été emmenée dans un centre de lavage de cerveau depuis le campus de l'école. Au centre, elle a été cruellement battue, ligottée, battue à coups de pieds et forcée à s'agenouiller par terre par Nie Xiaowu, chef de la section de sécurité politique des services de police de Xiangfan. Elle a été détenue dans le commissariat de police pendant 18 jours.


Le 3 juillet 2001, Mme Liu a été embarquée par le bureau de sécurité de l'usine et emmenée au Camp de travaux forcés de la ville de Xiangfan, où elle a été enfermée dans une minuscule cellule d'isolement pendant cinq jours. La cellule était si petite qu'elle ne pouvait même pas se tenir debout et devait rester à demi accroupie.


En avril 2002, les agents du Commissariat de police de Hanjiang ont pénétré à son domicile par effraction et l'ont fouillé, emportant ses livres de Dafa. En mai 2002, le Parquet de la ville de Xiangfan l'a fait arrêter. Mme Liu a fait une grève de la faim de protestation et a été ultérieurement emmenée au Premier hôpital de la ville de Xiangfan, où elle a été gavée pendant 15 jours. Elle était à l'article de la mort.


Mentalement handicapée après avoir été cruellement torturée en prison

La Prison des femmes a placé les pratiquantes de Dafa dans des cellules d'isolement, les ont menottées derrière leurs dos, et les ont privées de nourriture pendant plusieurs jours ; ils ne les laissaient pas non plus dormir. Les gardes prétendaient ne rien savoir de ce qui se passait. Les pratiquantes se sont mises en grève de la faim pour protester du traitement cruel. Les gardes ont alors utilisé les restes des repas des détenus, ainis que la nourriture et de la soupe avariées pour les gaver. Dans de telles conditions de nombreuses pratiquantes ont développé des troubles mentaux ou sont mortes.


Seulement quelques mois après avoir été emmenée à la Prison pour femmes de Wuhan, Mme Liu était devenue mentalement handicapée. Elle s'était émaciée, n'avait plus ses règles, ses bras tremblaient et ses jambes étaient déformées et infirmes. Elle était extrêmement frêle. Elle était fréquemment emmenée à la clinique médicale et soumise à des injections de substances inconnues. Elle a été attachée avec des cordes et gavée de médicaments inconnus. le gavage brutal lui a blessé l'oesophage.


L'Hôpital suit les instructions du Bureau 610 et torture Mme Liu

Le soir du 31 janvier 2006, Mme Liu a été secrètement emmenée à l'Hôpital de l'Aviation 364 pour un "traitement". Elle était inconsciente et dans un état critique. Son nom a été enregistré par l'Hôpital et deux personnes ont été assignés à sa surveillance constante.

Ses collègues, étudiants et amis sont allés la voi et ont été choqués par son état : "Comment une personne en bonne santé avait-elle pu finir aini ? Elle n'avait plus que la peau et les ors. Tout son corps était handicappé et déformé et ses yeux étaient ternes."


Après le 11 février 2006, lorsque des gens lui ont de nouveau rendu visite, ils ont vu une pancarte sur la porte de la salle : "Critiquement malades, Pas de visiteurs." Tous ceux qui sont allés la voir ont été interceptés et interrogés.


En 2010, Mme Liu était devenue paralysée et ses muscles s'étaient atrophiés. Elle était mentalement désorientée et ne pouvait dire que quelques mots ici et là. Elle répétait aux gardes "Je veux rentrer à la maison !"


En août 2011, lorsque l'Hôpital 364 a déménagé, Mme Liu a été transféré en même temps. Durant cette période de temps, le personnel du Bureau 610 et Fan Zhiyong, le secrétaire du PCC de l'Hôpîtal, ont donné des ordres que Mme Liu soit emmenée au crématorium alors que son coeur battait encore.


Alors que le personnel au crématorim préparait la crémation, ils ont découvert que son coeur battait encore, et ils ont refusé de continuer. C'est ainsi que Mme Liu a été ramenée à l'hôpital.


Mme Liu Weishan se trouve actuellement dans la chambre numéro 10 au sixième étage de l'Hôpital de l'Aviation 364. Quelques unes de ses collègues sont allées la voir, mais ont été interceptées par une infirmière prénommée Kang, qui a dit : "J'ai des ordres d'en haut. Personne n'est autorisée à la voir."


Pour une informaiton plus détaillée sur la persécution de Mme Liu Weishan, veuillez lire : “Récapitulatif de la persécution de Mme Liu Weishan, une enseignante de la ville de Xiangfan, province de Hubei, torturée jusqu’à devenir paralysée et malade mentale.”


Traduit de l'anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2013/3/29/138661.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.