Une campagne de signatures des pratiquants tchèques à Prague appelle à enquêter sur la récolte d’organes à vif en Chine.

Les pratiquants de Falun Dafa tchèques se sont réunis au centre de Prague le 20 octobre, afin de collecter des signatures appelant à une enquête sur la récolte d’organes de pratiquant de Falun Gong de leur vivant par le parti Communiste chinois. La pétition sera présentée aux Nations Unies. Les passants étaient consternés d’apprendre ce ‘mal sans précédent’.

Les pratiquants tchèques de Prague ont collecté des signatures à présenter aux Nations Unies, appelant à une enquête sur la récolte d’organes en Chine.

Les pratiquants ont parlé aux passants de la persécution brutale du Falun Gong et de la récolte d’organes sur des pratiquants de leur vivant. Ils étaient choqués et ont condamné de telles atrocités, disant que le PCC était pire que les nazis ou Hitler. Ils ont dit qu’ils en appeleraient le gouvernement et le Parlement à s’opposer à la récolte d’organes en Chine.


De nombreux touristes ont aussi signé la pétition qui va au final être présentée au Nations Unies. Une femme a dit qu’une telle collecte de signatures était nécessaire de façon à ce que plus de gens puissent être au courant des atrocités du parti communiste. Elle a dit que les tchèques allaient pousser leur gouvernement à protester contre ce crime. Elle a demandé à un pratiquant, “À part signer mon nom, que puis je faire d’autre pour aider ?” Ce dernier lui a dit de diffuser l’information afin de permettre à sa famille, ses amis et ses collègues d'apprendre la vérité sur la récolte d’organes à vif en Chine. Elle a répondu “Je le ferais assurément!”


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.