Suisse : Rassembler des signatures pour une pétition demandant une enquête sur le prélèvement d’organes à vif par le Parti communiste chinois

Depuis le 6 octobre, les pratiquants de Falun Gong suisses ont tenu des activités à Genève et à Berne afin de rassembler des signatures pour une pétition demandant aux Nations Unies de mandater une enquête sur le prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le Parti communiste chinois (PCC) .


La rédactrice en chef de l’édition chinoise du journal Epoch times, Guo Jun, a, lors de sa prise de parole à un débat officiel aux Nations Unies le 17 septembre, parlé de son investigation sur les prélèvements d’organes de pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois et exhorté les Nations Unies à mandater d’urgence une enquête sur ce crime. Le Dr Park, principal représentant de l’Organisation International Education a fait les mêmes allégations au débat. C’était la première fois que de telles allégations étaient soulevées à la conférence des Droits humains des Nations-Unies depuis la toute première dénonciation de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, en mars 2006; Les pratiquants suisses ont rassemblé des signatures, en appelant aux consciences et demandant une enquête sur le crime de prélèvement d’organes sur personnes vivantes.

Les gens signent en soutien à une enquête sur le crime de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant du PCC

Signer en soutien à la demande d’enquête

Les pratiquants de Genève ont été chaleureusement accueillis par les représentants de la police en allant demander l’autorisation d’activité au commissariat de police local. La plupart des agents avaient déjà entendu parler du crime de récolte d’organes et l'autorisation ne s’est pas fait attendre. Certains policiers ont regretté de ne pas pouvoir signer dans le cadre de leur service et dit qu’ils signeraient assurément après le travail.


Beaucoup de gens avaient entendu parler du crime de prélèvement d’organes à vif par les médias, ou par des amis. Ils sont venus signer la pétition dès qu’ils ont vu l’activité. Certains ont exprimé leur soutien aux pratiquants de Falun Gong. Certains ont amené leurs familles pour signer. Le propriétaire d’un magasin a demandé des formulaires vierges de pétition afin de faire signer ses clients.


Plus d’un millier de signatures ont été rassemblées seulement à Genève en l’espace de trois jours. Les pratiquants suisses vont poursuivre leur campagne de signatures dans d’autres villes.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.