CIFD: Des membres du Congrès des EU demandent au Département d’état de diffuser l’information concernant la collecte d’organes en Chine

Plus de 100 membres du Congrès demandent au Département d’état de diffuser les informations qu’il pourrait avoir concernant les atrocités liées aux transplantations d’organes en Chine

 
WASHINGTON DC – En une démarche sans précédent pour dévoiler les abus de greffes d'organes en Chine, 106 membres du Congrès américain ont envoyé une lettre à la Secrétaire d'État Hillary Clinton le 3 octobre. La lettre demande la diffusion d’information à propos des abus de greffes en Chine que le gouvernement américain pourrait avoir, y compris les détails que l'ancien adjoint au maire de Chongqing, Wang Lijun, est supposé avoir transmis lors de son court séjour au consulat américain en février


“Les médecins aux Etats Unis et dans le monde entier sont de plus en plus préoccupés par les allégations de pratiques non-éthiques d’approvisionnement en organes et d’abus de la médecine de transplantation à l’étranger. Cela n’est pas moins vrai en Chine où de graves allégations suggèrent que d' inimaginables abus ont eu lieu ” dit la lettre


“Lors de son passage au consulat américain, Wang Lijun aurait divulgué des informations à propos des prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Si une telle preuve a bien été reçue et mise en lumière, des mesures pourraient être prises pour aider à mettre fin à ces violations abominables. Nous demandons donc que le Département d'Etat diffuse toute information qu’il peut avoir liées aux abus de la transplantation en Chine, y compris tous documents que Wang Lijun a pu fournir au consulat à Chengdu.”


La Lettre "Cher Collègue” fait suite à une audition au sujet de collecte d'organes sur des prisonniers religieux et politiques en Chine, qui s'est tenue le 12 septembre. La lettre précise que le témoignage présenté impliquait "Les hôpitaux et les médecins chinois dans la pratique de collecte forcée d'organes sur des prisonniers y compris suppose-t-on sur des pratiquants du mouvement spirituel Falun Gong de leur vivant, des Tibétains, des Ouïgours et des chrétiens de l’Eglise familiale."


La lettre a été soumise avec le soutien bipartite, coparrainé par les Représentants Robert Andrews (D-NJ) et Chris Smith (R-NJ) et signée par 106 membres des deux partis. Le texte intégral de la lettre est disponible ici.


Des citoyens chinois tués, des organes extraits pour approvisionner le lucratif marché des greffes

La Chine effectue aujourd’hui le deuxième plus grand nombre de transplantations par an après les Etats Unis, environ 10 000 selon les statistiques officielles. Le gouvernement affirme que plus de 90 pour cent des organes proviennent de prisonniers exécutés. Toutefois, pour les experts médicaux et les défenseurs des droits de l’homme, les nombres ne correspondent pas et la logistique pour effectuer de telles transplantation montre qu’un tel arrangement n’est pas possible.


Plusieurs enquêtes suggèrent que l’écart est comblé par les prisonniers de conscience, en particulier des pratiquants de Falun Gong détenus. Des dizaines de milliers de pratiquants du Falun Gong sont détenus, pré-testés (pour le type de sang et autres qualités nécessaires pour correspondre à un organe d’un patient) et seraient tués à la demande afin d'extraire les organes pour approvisionner l'industrie des greffes en Chine, laquelle génère des centaines de millions de dollars de recettes (FICHE D'INFORMATION)


Des preuves publiquement disponibles indiquent que Wang, dont la fuite au consulat américain a déclenché un scandale politique de grande envergure et la chute du chef du Parti communiste de Chongqing, Bo Xilai, a été impliqué dans les transplantations d'organes de prisonniers. Wang a admis lors d'une cérémonie de prix en 2006 avoir assisté à des milliers d'extractions d'organes et d'opérations de greffe en tant que chef de la police de Jinzhou dans le Liaoning. Dans une interview ultérieure du média d'état il a fait allusion à l'expérience de voir quelqu'un être exécuté et en "quelques minutes" voir ses organes dans le corps d’un autre ce qui était "très émouvant."


* Voir ici les témoignages écrits de l'audition du 12 septembre.
* Voir ici une fiche d'information du Centre d'information du Falun Dafa résumant l'histoire et la preuve de collecte d'organes sur des prisonniers de conscience du Falun Gong.

*******************************************************

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS VEUILLEZ CONTACTER LE CENTRE D'INFORMATION DE FALUN DAFA

International : http://www.faluninfo.net/
Contacts US: Gail Rachlin (+1 917-757-9780), Levi Browde (+1 646-415-0998), Erping Zhang (+1 646-533-6147), or Joel Chipkar (+1 416-709-8678)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.