Les pratiquants de Falun Gong appellent à l’arrêt de la persécution durant la 67ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies

Le matin du 24 septembre 2012, les pratiquants de Falun Gong de New York se sont rassemblés sur la place qui se trouve en face du siège des Nations Unies et ont appelé à la fin de la persécution par le Parti communiste chinois (PCC) qui dure depuis 13 ans. Un débat général à la 67ème session de l’Assemblée générale Nations Unies a lieu du 25 septembre au 1er octobre 2012 au siège des Nations Unis à New York. Des chefs d’état, des chefs de gouvernement ainsi que des représentants de plus de 120 pays et régions dans le monde se sont rassemblés au siège des NU le 24 septembre.


Certains des pratiquants de Falun Gong tenaient de grandes banderoles avec les mots : “ Arrêtez immédiatement la persécution.” Certains faisaient la démonstration des exercices alors que d’autres distribuaient des documents. La brutale persécution des pratiquants du Falun Gong par le PCC, en particulier les atrocités de prélèvements d’organes à vif ont été exposés à travers un hautparleur.


Les pratiquants de Falun Gong sur la place en face du siège des NU exposent la persécution par le PCC et en réclament la fin

De nombreux pratiquants du Falun Gong qui ont pris part aux activités ont raconté leurs expériences personnelles de persécution en Chine. Ils ont appelé tout le monde à aider à mettre fin à la persécution et secourir leurs proches qui sont toujours persécutés en Chine.


Trois sœurs persécutées depuis 13 ans

Mme Ma Chunxia et ses deux sœurs pratiquent le Falun Gong. Ces 13 dernières années elles ont été emprisonnées pour un total de 9 ans. Le 29 août 2012, Chunling la sœur ainée de Mme Ma a été arrêtée pour avoir dit à un marin à Dalian de se rappeler que “Falun Dafa est bon.” Cinq policiers et une policière l’ont emmenée et ont fouillé sa maison. Le 5 septembre, Chunling a été secrètement transférée du centre de détention Jinjia au centre de détention Yaojia. Elle y est torturée et privée des visites de sa famille.


Une famille de cinq arrêtée

Le soir du 1er juillet de cette année la police a pénétré de force dans la maison des parents de Liu Junchen à Liaoyun dans la province de Jilin et a emmené son père Liu Jinhua et sa mère Zhang Jinghua. La police a également confisqué leur argent liquide, des ordinateurs, la télévision et d’autres biens personnels. L’oncle et la tante de Junchen ont été également emmenés le même jour. Son cousin de 17 ans, Liu Xinyu, a été emmené le 2 juillet. La police a aussi illégalement détenu 22 autres pratiquants du Falun Gong. Dans le centre de détention, les pratiquants ont été battus, torturés et soumis aux travaux forcés.


En 1997, alors que Junchen avait sept ans, on lui a diagnostiqué un purpura thrombopénique idiopathique, une maladie incurable. En entendant cette nouvelle déchirante, son père a fait une cirrhose aiguë du jour au lendemain et est devenu grabataire. Son oncle souffrait de tuberculose osseuse, il avait le dos courbé à 90 degrés et était presque complètement sourd. Toute la famille qui était dans le désespoir a commencé à pratiquer Falun Dafa. Peu à peu, ils ont retrouvé une nouvelle vie. La santé du père et de l'oncle de Junchen s’est améliorée et ils paraissaient plus jeunes et plus énergiques. Junchen a retrouvé une parfaite santé et a fini par être un grand jeune homme en bonne santé. Aujourd'hui, sous la persécution du PCC, Junchen, 22 ans a été contraint de fuir à l'étranger. Ses parents et son oncle sont encore illégalement détenus et subissent le lavage de cerveau forcé et la torture en Chine.


Une pratiquante de Falun Gong: le silence face au mal équivaut à en être complice

Mme Jian Jiao de Pékin est sortie diplômée de la deuxième université de langues étrangères de Pékin en 1997. Suite à la suggestion d'un collègue, elle a lu Zhuan Falun en 1997, alors qu’elle travaillait à Sohu, une société de haute technologie. Ensuite, elle a commencé à pratiquer le Falun Gong.

En novembre 2001, avant les Jeux sportifs asiatiques de Guangzhou, la police a emmené Mme Jian et l'a emprisonnée pendant trois ans dans un camp de travail. Elle l’a soumise à un lavage de cerveau forcé. De nombreux policiers étaient curieux et lui ont demandé pourquoi elle pratiquait le Falun Gong alors qu’elle avait un bon travail et était en bonne santé. Elle a dit sincèrement: “Zhuan Falun m'enseigne comment être une bonne personne et une excellente responsable au travail. ” Un an plus tard, elle refusait toujours de renoncer à Vérité-Compassion-Tolérance. Le camp de travail de Chatou à Guangzhou l’a brutalement torturée avec pour conséquence des blessures à la jambe et au pied droit et elle est devenue invalide. Sous la condition de ne pas faire appel ni révéler ce qui lui était arrivée, sa famille a pu la ramener à Pékin sous liberté conditionnelle médicale.


En février 2008, avant les Jeux olympiques de Pékin, Mme Jian a de nouveau été emmenée de chez elle et emprisonnée dans un camp de travail pendant deux ans et demi. Cette fois, d'autres pratiquants et elle ont été privés de sommeil et ont perdu leurs droit les plus élémentaires tels que l’utilisation des toilettes. Ils ont également été régulièrement soumis à un lavage de cerveau et à la torture. Ayant été forcée à rester assise sur un tabouret minuscule pendant de longues périodes de temps, Mme Jian a développé de graves lésions au coccyx et s’est retrouvée dans une situation dangereuse. En mai 2010, elle ne pouvait plus marcher seule. Après avoir été illégalement détenue pendant deux ans et quatre mois, elle a été libérée pour raison médicale.


Mme Jiao a dit: “La persécution des pratiquants de Falun Gong a dépassé la détention illégale et la torture. Ils assassinent ceux qui croient en Vérité-Compassion-Tolérance. Ce crime est un défi aux valeurs fondamentales de tous les peuples sur cette terre. Je lance un appel aux dirigeants de chaque gouvernement présents aux Nations Unis: s'il vous plaît tenez-vous aux côtés de la justice, aidez les pratiquants de Falun Gong à mettre fin à cette persécution la plus perverse de l'histoire de l'humanité! Le silence et l'apathie envers ce mal reviennent à l’aider. J'espère que vous ferez le bon choix! ”


Du 24 au 28 septembre les pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés devant le siège des NU tous les jours, ont exposé le meurtre des pratiquants par le PCC et ont appelé toutes les personnes à se lever et aider à mettre fin à la persécution qui sévit en Chine.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.