Néron et la mise en scène de l’auto immolation de Tiananmen

L’historien romain Tacite a écrit que dans le Colisée privé de l’empereur, on faisait porter à certains chrétiens des peaux de bêtes pour qu’ils soient attaqués et tués par d’autres animaux et certains étaient attachés à une croix et brûlés comme des torches la nuit. L’empereur était assis en compagnie d’autres personnes et regardait les chrétiens mourir. Qui dirigeait cette persécution inhumaine? L’empereur romain Néron.

La nuit du 18 juillet 64 après J.C., un grand incendie s’est déclaré à Rome. Tacite a écrit que le feu s’était répandu rapidement et avait brûlé pendant cinq jours. L’opinion publique a pensé que Néron avait ordonné à ses soldats d’allumer des feux qui nettoieraient le pays et lui permettraient de confisquer les biens des familles riches.

Parmi les 14 quartiers de la villes, trois furent complètement détruits et sept gravement endommagés. Certaines personnes déclarèrent avoir vu Néron debout sur une tour, en costume d’apparat, en train de regarder le feu tout en jouant de la lyre et chantant une des odes qu’il avait composée.

Après l’incendie, Néron se fit construire un magnifique palais. Les gens le critiquèrent ouvertement pour avoir déclenché l’incendie afin de s’approprier les terrains sur lesquels il avait fait construire son ensemble palatiale. En réponse aux critiques, Néron rendit les chrétiens responsables de l’incendie. Il les accusa ensuite de "haine contre l’humanité." Comme la plupart des chrétiens étaient des gens pauvres, des esclaves ou des étrangers, il était facile de les persécuter. Pourtant, les romains s'opposèrent finalement au massacre inhumain des chrétiens par Néron. La société romaine ne tarda pas à emprunter le chemin du déclin et de l’effondrement.

Deux mille ans plus tard, un autre "grand incendie" s’est déclaré, cette fois en Chine.

Le 23 janvier 2001, la mise en scène de l’"auto immolation de Tiananmen" a choqué le monde. Une heure après le drame, l’agence d’information Xinhua (porte parole du parti communiste chinois) annonçait que cinq pratiquants de Falun Gong s’étaient immolées par le feu à Tiananmen. Plus tard ils ont changé le nombre à sept.

Toutefois, le reportage diffusé par la Télévision centrale chinoise (CCTV), également sous contrôle de l'état, a soulevé beaucoup de questions douteuses. Par exemple, les policiers patrouillant sur la place Tiananmen ne transportent habituellement pas d’extincteurs quand ils font leur ronde alors que là en un rien de temps, beaucoup d’extincteurs furent utilisés pour éteindre les feux. Les gens meurent très rapidement après s’être aspergés d’essence et s’être enflammés.

CCTV n’a pas de caméras de télévision sur la place Tiananmem en permanence. Pourquoi il y avait-il autant de caméras sur les lieux pour filmer l’"auto immolation"? Non seulement cela, mais il y avait des gros plans de l’événement pris sous différents angles. Quand vous regardez la vidéo au ralenti, vous pouvez voir que Liu Chunling, qui est morte dans le drame, tombe par terre après qu’un homme vêtu d’un pardessus de l’armée lui ait frappé la tête avec un objet contondant inconnu.

Le même jour, le Centre d’information du Falun Dafa a demandé une enquête indépendante sur l’incident.

Le 4 février 2001, le Washington Post a publié : "Une torche humaine enflamme le mystère chinois - le motif de cette immolation publique intensifie la lutte contre le Falun Gong." Il rapporte que: "Personne n’a jamais vu [Liu Chunling] pratiquer le Falun Gong."

En août 2001, le site Internet Minghui (la version chinoise de Clearwisdom.net) a publié: "Vidéo: Analyse approfondie du mystère de l’auto immolation de Tiananmen" révélant les détails de la fraude de l'auto immolation.

Un comité des Nations Unies a fait une déclaration durant la 53ème session du sous comité de la promotion et de la protection des droits de l’homme le 14 août 2001. Il a indiqué que l’incident avait été dirigé par le gouvernement chinois et a condamné la persécution des pratiquants de Falun Gong par le PCC comme étant un "terrorisme d’état."

L’Organisation mondiale d’investigation de la persécution du Falun Gong a été créée aux Etats Unis le 20 janvier 2003. Elle a classé l’incident de l’"auto immolation de Tiananmen" comme l’affaire prioritaire sur laquelle elle allait enquêter.

Le 14 mars 2003, l’Organisation a tenu une conférence de presse à Washington DC pour révéler ses conclusions. Le rapport établit que selon une analyse du discours des déclarations de Wang Jindong (une des personnes s’étant prétendument auto immolée) faite par le Laboratoire d’élocution de l’Université national de Taiwan, les voix enregistrées dans trois programmes de CCTV étaient celles de personnes différentes.

Le 8 novembre 2003, un film analysant l’incident appelé False Fire et produit par la télévision New Tang Dynastie a remporté la mention honorable au 51ème Festival de la vidéo et du film international de Colombus. Par la suite, le fait que le PCC a mis en scène l’"auto immolation de Tiananmen" pour tourner l’opinion publique contre le Falun Gong a été révélé au monde.

Le Falun Gong suit les principes de Vérité, Compassion, Tolérance. Il n’améliore pas seulement la santé des gens, il élève aussi leurs critères moraux. La pratique est enseignée gratuitement et s’est répandue tout autour du monde. Les principes du Falun Gong interdisent de tuer des vies et établit clairement que commettre le suicide est un péché. Depuis que le Falun Gong a été introduit pour la première fois en 1992, il n’y a eu aucun incident similaire ni en Chine ni dans aucun autre pays.

Depuis que le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, il a essayé de fabriquer des excuses pour ce faire. Mais le Falun Gong est tellement droit que peu importe ce que le PCC a tenté de faire, il n’a pas pu créer de "lutte." Par conséquent, Jiang Zemin, Luo Gan et ceux qui les suivaient ont utilisé certaines des ruses abjectes de Néron et ont mis en scène l’"auto immolation de Tiananmen" pour inciter le public à la haine envers le Falun Gong et avoir ainsi une raison d’intensifier la persécution.

C’est contre la nature des gens de persécuter une croyance juste. C’est pourquoi le puissant Empire romain a commencé à décliner quand il s’est mis à persécuter les chrétiens. Aujourd’hui, le PCC persécute le Falun Gong. Pour supprimer Vérité- Compassion- Tolérance, le PCC fait la promotion de Mensonge- Mal- Violence- Sexe dans la société ce qui a érodé la confiance des gens dans le PCC et provoqué un déclin de la moralité.

A présent, la vague des plus de 100 millions de personnes ayant démissionné du PCC et de ses organisation affiliées ne peut plus être arrêtée. Les personnes avisées saisiront le moment et démissionneront du PCC pour assurer leur sécurité !


Version chinoise disponible à :

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.