La "Grande Unité du Ciel et de l'Homme" manifestée dans les costumes traditionnels chinois

La « Grande Unité du Ciel et de l'Homme » est un concept très important dans la culture traditionnelle chinoise. Le fondateur du taoïsme, Laozi, a dit : « Les voies de l' homme sont conditionnées par celles de la terre ; les voies de la terre par celles du ciel ; les voies du ciel par celles du Tao (Voie) ; et les voies du Tao par celles de la nature. » Il a été le premier à avoir clairement défini le Tao et la nature comme source des valeurs spirituelles des êtres humains. L’ouvrage classique de médecine traditionnelle des dynasties Qin et Han, « Le Classique de la Médecine Interne de l'Empereur Jaune», souligne : « Un disciple est conscient du ciel au-dessus, de la terre en-dessous et de l'homme au milieu. » Cela nous indique qu'il y a une liaison inséparable entre le ciel, la terre, et les personnes. Un des disciples confucéens les plus éminents de la dynastie de Han, Dong Zhongshu, a clairement indiqué dans son essai politico-philosophique, La riche rosée du printemps et de l'automne - Recherche profonde dans les noms et les ordres : « Les hommes, qui vivent entre terre, ciel et nature, font partie de cet univers physique. » Ce qui veut dire que l'homme et la nature ne font qu’un. Par conséquent, quand l'environnement normal change, les hommes changeront en correspondance. En même temps, l'homme est également une partie de la société. Les changements sociaux affecteront également le corps humain. Naturellement, l'homme affectera également la société. Le ciel est l'origine des normes morales de l'homme ; donc, le ciel est en l'homme.

L'idéologie et le comportement de nos ancêtres ont été reflétés dans le principe de la « Grande unité du ciel et de l'homme, » aussi bien que dans la culture traditionnelle chinoise. Les costumes traditionnels font partie de cette culture. Le plus ancien document de l'industrie artisanale de Chine a été enregistré dans les Rites du Zhou - supervision des travaux publics. On dit dans le document : « Le climat est affecté par les saisons ; la terre est affectée par le climat ; il y a des artisans intelligents aussi bien que des maladroits ; il y a de bons matériaux et il y en a de mauvais. Si on peut combiner chacun des quatre on obtiendra le mieux. » Cela veut dire qu'en ayant une compréhension claire et en se conformant au modèle naturel des synchronisations cosmiques et des conditions terrestres favorables, et puis en faisant le meilleur usage des matériaux et de la technologie, on peut vraiment obtenir le meilleur résultat. C'est « l'Unité du ciel et de l'homme » que l’on trouve dans les costumes traditionnels et les arts industriels chinois.

Shenyi est un costume typique porté dans la Dynastie Han. Les caractéristiques du costume sont que les parties supérieures et inférieures du vêtement sont liées ensemble et les manchettes sont faites de tissus de différentes couleurs. Cela cache le corps du porteur et aucune chair n'est exposée. Cela donne un aspect de grâce et d'équilibre. Shenyi symbolise l'unité du Ciel et de l'homme ainsi que les traditions morales chinoises de courage, de justice et de droiture, et incarne toutes les choses sur la terre. Les manchettes de Shenyi sont larges, ce qui symbolise Yuanrong de la Voie Céleste [le terme chinois Yuanrong signifie « l'harmonisation, la perfection et la complétude. »] Le chevauchement des parties droite et gauche du col symbolise l’ordre et la quadrature de la Terre. Le col droit recouvrant la gauche montre le concept de Yin et de Yang [Yin (la Lune) est le réceptif, le passif, et le tendre. Yang (le Soleil) est le masculin, la puissance, le mouvement, et la chaleur]. La partie droite représente Yang et est au-dehors. La gauche représente Yin et est au-dedans. Cela montre également l'esprit unique de justice et d'équité, représentant l'impartialité avec laquelle les gens se conduisent. Dans le dos de Shenyi, une couture droite s'étend de bas en haut. Elle représente la droiture du comportement humain. Une large ceinture est attachée autour de la taille, symbolisant qu’aller en avant ou en arrière est en conformité avec le concept d'équilibre. Le dessus est fait de quatre morceaux de tissu, symbolisant les quatre saisons. Le vêtement inférieur emploie 12 morceaux de tissu, représentant les 12 mois de l’année. La vie quotidienne des êtres humains doit se conformer à l'ordre des 12 mois. Par conséquent, la forme et les pièces qui composent Shenyi ne doivent pas être changés. Cela représente également la culture traditionnelle chinoise qui souligne la noblesse, élimine le vulgaire, et met l’accent sur l'esprit de grâce, soulignant le sens intérieur et l'essence d'un être.

Yunjian est un habit conçu pendant les Dynasties Sui et Tang. Il entoure le cou et s’étend sur les épaules. La forme entière de Yunjian est arrondie au-dehors et carrée au-dedans, représentant « le concept que le ciel est rond et la terre carrée. » Sur les épaules, Yunjian montre des broderies de fleurs et de fruits des quatre saisons et a de longues franges vertes sur les côtés. Cette conception augmente la beauté de chaque partie. Il semble que l'homme et la nature s’assemblent et embrassent tout ce qui incite les gens à réfléchir sur l'état des choses. Les idées créatrices de l' « Unité du Ciel et de l'Homme » dans Yunjian reflètent la valeur de la tolérance et de l'harmonie parmi toutes les choses sur terre dans les vêtements traditionnels chinois.

Certains diront que la science prétend qu'il est erroné de dire : « le ciel est rond et la terre est carrée. » Comment le ciel pourrait-il être rond et la terre carrée ? En fait, le concept que le « Ciel est rond et la terre est carrée » n'est pas fondé géographiquement. C'est une Voie, une règle, et une culture. « Le Ciel est rond » représente Yuanrong de la Voie du Ciel, soulignant l'harmonie et le concept de circulation. « La terre est carrée » représente la Voie humaine, soulignant la droiture et la franchise, la neutralité, et les normes comportementales. Voilà le véritable sens donné par le concept « Le ciel est rond et la terre est carrée » et la « Grande unité du ciel et de l'homme. »

La culture traditionnelle chinoise, vieille de cinq mille ans règne depuis longtemps et elle est bien établie, ouverte, large, et profonde. Nous ne pouvons connaître les principes fondamentaux du concept la « Grande Unité du ciel et de l'homme » qu’en remontant à son origine.

Date de l'article original : 21/1/2008

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.