Nous ne pouvons pas faire de distinctions s'agissant du salut des êtres

J’ai obtenu la Loi en 1997. J’ai été persécuté par le Parti communiste chinois (PCC) et j’avais pris du retard dans ma cultivation parce que je n’étais pas clair sur la Loi. Lorsque j’ai réalisé ma situation, j’étais déterminé à ’étudier la Loi diligemment mais je ressentais souvent que j’avais dévié de la Loi. Mon cousin était venu me rendre visite ce matin là et il pleuvait tellement que cela l’empêchait de repartir. Je me plaignais à moi-même : « Ciel ! Pourquoi est-ce que la pluie ne s’arrête pas ? Cette pluie m’empêche d’étudier la Loi et d’envoyer des pensées droites. »

J'ai décidé de commander le repas de midi à un restaurant. Il y avait plus de dix restaurants près de chez moi. Le plus près vend à manger et propose également des prostituées, de ce fait les plats sont plus chers. Je n’avais jamais acheté à manger chez eux mais il pleuvait tellement que je me suis décidé à acheter à manger le plus près possible. La patronne avait la trentaine et un maquillage outré. J'ai pris quelques plats et suis parti à la hâte.

Dans l’après-midi je devais retourner les plats au restaurant, donc je pris avec moi le CD des Neuf commentaires sur le Parti communiste pour que les filles le regardent. J’ai expliqué comment le Falun Dafa sauve les gens et je leur ai dit qu'il était basé sur le principe de « Vérité-Compassion-Tolérance. » Avant même que j'ai fini de parler, une fille a accepté le CD, comme si elle en savait déjà beaucoup sur Dafa. Les larmes me sont venues aux yeux en l'écoutant parler et j'ai compris immédiatement l’arrangement du Maître. Les larmes dissipaient mes conceptions erronées et le Maître me donnait une opportunité de corriger mon esprit snob. Maître a utilisé le mauvais temps pour permettre aux filles du restaurant d’avoir la chance d’apprendre la vérité.

J’ai fait une liste des filles qui déclaraient leur défection du PCC et de ses organisations affiliées mais je ne pouvais pas maintenir un esprit serein. Les pratiquants méprisent souvent les prostituées. Avons-nous considéré qu’il est possible qu’elles aient été contraintes à faire ce genre de travail afin de gagner leur vie ? J’ai écris cet article afin que ceux qui ont le même genre de préjudice en tirent une leçon. Dans le monde d’aujourd’hui, où la culture traditionnelle chinoise et les valeurs ont été détruites par le PCC et où la société est remplie de violence et de brutalité, nous ne devrions avoir aucune notion de sauver seulement certaines personnes. Nous devons travailler dur pour sauver tout être pouvant être sauvé.

Merci Maître pour me sauver. Compagnons de pratique, je vous prierai de m’indiquer ce qui est inapproprié.

Date de l'article original : 9/7/2007

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.ca/mh/articles/2007/7/1/157942.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.