Éléments d’enquête : "Plus de 200 reins disponibles autour du 1er mai dans la région de Shenyang" et autres indices.

Élément d’enquête: Il y aura plus de 200 reins disponibles autour du 1er mai 2007, dans la région de Shenyang

Selon des patients de l'hôpital No. 2 à l'université médicale de Harbin dans la province de Heilongjiang, plus de 200 patients ont été admis à l'hôpital pour des greffes de rein. Les médecins ont annoncé, "[Des patients] peuvent aller à Shenyang pour des greffes de rein parce qu'une série de 'criminels doivent être exécutés pendant la période du 1er mai 2007, et donc des ressources en rein seront disponibles."

Pensez-y : les reins pour des greffes ont besoin d’être compatibles. S'il y a plus de 200 patients attendant une greffe de rein, de quelle taille doit être la banque d'organe cachée ? Combien de "criminels" doivent "être exécutés" à la période du 1er mai ? Pour quiconque ayant du discernement, ce n'est rien d’autre qu’un simple mensonge au sujet des criminels. Cela ne permet pas d’exclure que le parti communiste chinois n'a jamais cessé les prélèvements d'organe et qu’encore à présent il trouve des excuses pour son meurtre de pratiquants pour leurs organes en vue du profit.

Élément d’enquête: Témoignage oral d'un citoyen ordinaire

"Mon frère aîné a fait beaucoup d'argent ces dernières années. Il possède dix maisons. Il est un chirurgien habile en transplantation de rein. Si quelqu'un veut avoir une greffe de rein, il peut lui garantir qu’il ou elle en obtiendra un. Il connaît un autre chirurgien d’exception à Pékin qui arrivera rapidement sur un appel téléphonique. C’est très mystérieux. Le chirurgien de Pékin viendra ici dès qu'il recevra un appel téléphonique. Ils ont établi un système."

J'ai demandé, "Où obtiennent-ils les reins?" Il a répondu, "ils viennent de ceux qui ont été exécutés." J'ai dit : "il ne peut pas y avoir tant de personnes qui sont exécutées." Il a dit : "la plupart des reins sont achetées aux tribunaux et au système de police. Cela est très cher d'acheter un rein. Ils sont extrêmement pervers s’agissant de faire de l'argent. Mon frère aîné est très occupé chaque jour. Un matin je flânais dans l’arrière-cour de l'Hôpital de l’Union Chine Japon dans la ville de Changchun et j’ai vu un coeur qui battait encore qu'ils avaient pris sur une personne pour la transplantation. Alors que j'observais avec stupéfaction une infirmière est venue et m'a demandé : 'Qui êtes-vous?' J'ai dit, 'je suis ici pour prendre soin d'un patient.' Elle a dit, ' Allez, allez, allez. Vous n'êtes pas censé voir cet endroit. Ne revenez jamais ici.' Elle m'a alors éloigné."

Médecin Zhu Jinming, autrefois à l'Hôpital de l’Union Chine Japon : 86-13180839753 (Portable), 86-13578675659 (Portable)

Élément d’enquête : Yue Zhongjin du deuxième hôpital affilié avec l'Université de Lanzhou a effectué 216 greffes de reins vivants ces six dernières années

Le 20 mars 2007, le Gansu Daily a publié un article en première page du correspondant Ma Jiaojun sous le titre, "Traiter la vie comme sa mission." L'article faisait un exposé complet "Des actions avancées " du Dr. Yue Zhongjin, directeur de département chirurgical urinaire du deuxième hôpital affilié à l'université de Lanzhou.

Un paragraphe dans l'article mérite l'attention :

" Un jour en septembre 2000, 'la première chirurgie de greffe de rein dont le donneur était parent du patient a été effectuée dans notre province, et c'était le commencement de telles greffes dans la salle d'opération du Deuxième Hôpital affilié à l'Université de Lanzhou. Jusqu'ici, Yue Zhongjin a effectué avec succès 34 greffes de rein avec des donateurs parents des patients, le plaçant comme le meilleur chirurgien des cinq provinces et régions dans le nord-ouest. Il a également effectué plus de 250 opérations chirurgicales de différents types de greffes de rein."

Ces "actions avancées" indiquaient involontairement un secret important : dans une période de six ans, Dr. Yue Zhongjin a personnellement effectué plus de 250 opérations de greffe de rein. Indépendamment des 34 opérations chirurgicales où les parents des patients étaient les donateurs, d'où provenaient les reins pour les 216 transplantations restantes? Ont-ils quelque chose à faire avec le prélèvements d'organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong? Ceci mérite l'attention de la communauté internationale et une enquête.

Élément d’enquête: L'hôpital de Bo Ai dans la ville de Changchun, province de Jilin, a des sources abondantes de reins

L'hôpital de Bo Ai dans la ville de Tchang-tchoun, province de Jilin, a des sources abondantes de reins. Un de mes parents a personnellement vu des médecins effectuant deux opérations de greffe de rein en un jour alors qu’ils étaient hospitalisé là. Un des deux patients a utilisé quatre reins pour une compatibilité avec ce groupe sanguin. Son opération a coûté 80.000 à 100.000 yuans . Cependant, le chirurgien n'était pas un employé de l'hôpital mais d’ailleurs. L'hôpital a fourni la salle d’opération. Le nom du chirurgien a été tenu secret.

Élément d’enquête : Le premier hôpital de l'université de Jilin à Changchun a pris quatre organes d'un corps et a effectué quatre opérations de transplantation d'organe sur quatre patients

A exactement 8h le matin du 21 février 2007, le premier Hôpital de l'Université de Jilin à Changchun a effectué quatre opérations de greffe d'organe sur quatre patients au même moment. Les organes ont été pris d'un "donneur" dans le sous-sol de l'hôpital. Les greffes étaient un rein, un coeur, un foie, et une cornée. Tous les organes ont été pris sur un seul donneur.

Un des récipiendaires était un étudiant d’université de 25 ans, Liu Xiangwei. Il a eu une greffe de coeur. Depuis son admission à l'hôpital à trouver la compatibilité de son type sanguin, il a fallu moins d’une semaine. Il a subi l’opération à 8 heure le matin le 21 février 2007. À 9h le matin suivant, le coeur était rejeté. Liu Xiangwei est mort.

Le nom de famille du chirurgien était Liu, et il a été invité à faire l'opération de l'hôpital de Fuwai à Pékin. Pour l'opération, Liu a reçu une bonification en espèces de 50.000 yuans de la famille du patient Liu Xiangwei. On enquête sur les noms des trois des autres chirurgiens.

Liu Xiangwei était un étudiant de quatrième année dans une université de Pékin. Avant l’opération, sa famille avait lancé un appel dans le journal City Evening pour aider à la collecte de fonds en raison du coût élevé de la chirurgie, que sa famille ne pouvait pas se permettre. Le journal a également rapporté le processus de la chirurgie, de même qu’une station TV dans la ville de Changchun.

Liu Fan, père de Liu Xiangwei : 86-439-6362506 (maison)
Liu Yingfan, oncle de Liu Xiangwei : 86-13843935440 (portable)
Wang Chuandong, l'ami de Liu Fan: 86-13321591565 (portable) ; a des informations sur l'opération

Date de l’article original: 17/5/2007
Categorie: Récits de témoins oculaires
Version chinoise à : http://minghui.ca/mh/articles/2007/5/6/153963.html
Traduit de l’anglais de http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/5/17/85783.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.