Les prélèvements d'organes souillent l'esprit olympique - la Coalition d’Investigation sur la persécution du Falun Gong (CIPFG) du Canada publie une déclaration demandant le boycott des Jeux Olympiques de Pékin

Le 30 mai 2007, la CIPFG du Canada a tenu une conférence de presse au Parlement et a déclaré dans un rapport que « les Jeux Olympiques et les crimes contre l'humanité ne peuvent pas coexister en Chine », et « si une réponse à nos demandes n'est pas reçue avant le 8 août 2007, nous nous joindrons à tous ceux dans le monde qui soutiennent le boycott des Jeux Olympiques 2008 ».


Le député Borys Wrzesnewskyj: « Ce sera une souillure incroyablement macabre sur la République chinoise ».

Le Rabin Reuven P. Bulka

Les personnes présentes incluaient le Rabin P. Bulka, Président de la CIPFG du Canada, David Kilgour, ancien secrétaire d'état (Asie-Pacifique) pour le Canada, le député Borys Wrzesnewskyj, Simma Holt, ancienne député de Vancouver et Dr. Torsten Trey, porte-parole des Doctors Against Organ Harvesting (DAOH) /médecins contre les prélèvements d’organes.

Le député Borys Wrzesnewskyj a dit, « Ce sont des tragédies à une échelle et d’un genre que nous n'avons pas vu depuis le régime Nazi. Et le nom du Dr. Mangele a été mentionné. Combien de médecins en Chine, combien de travailleurs dans le domaine de la santé, des gens qui devraient travailler pour empêcher la mort – sont en fait impliqués dans une industrie de la mort ».

Il a continué, « Quelle est le prix d'une vie humaine ? Il s'avère que le gouvernement chinois s'est impliqué dans un processus qui se doit de mettre une valeur monétaire sur les différentes parties du corps humain, sur les organes humains. Quel dénigrement de ce qu'est un être humain. Quelle est le véritable prix d'une âme perdue ? De chacune de ces vies perdues ? De ces vies perdues qui auraient pu avoir vécu ? On ne peut pas y mettre de prix. C'est pourquoi il y a tant de personnes qui se consacrent incroyablement à cet effort. J’ai de l'espoir, j’ai l'espoir qu'avant la date limite du mois d'août, le gouvernement chinois se rendra compte que ceci doit s'arrêter. Cela ne vaut pas les millions et les millions de dollars que se font l’armée et les hôpitaux. Ce sera une souillure incroyablement macabre sur la république chinoise et ce sera dans les livres d'histoire. Ils ne peuvent pas le cacher. Ce sera écrit. Il serait préférable que les livres d'histoire signalent que le gouvernement a mis fin à cette industrie de la mort plutôt que de l'avoir cachée et d'avoir permis qu’elle continue ».

La CIPFG a soumis trois demandes aux autorités du PCC :

1. Arrêtez la persécution du Falun Gong immédiatement et libérez tous les pratiquants incarcérés pour leur croyance.
2. Arrêtez la persécution des amis, des défenseurs et des avocats de la défense des pratiquants du Falun Gong (par exemple Gao Zhisheng, Li Hong).
3. Discutez avec la CIPFG pour arranger les détails de l'ouverture des camps de travail, des prisons, des hôpitaux et des endroits secrets connexes pour inspection par les enquêteurs indépendants de la CIPFG.

Les auteurs du « Rapport concernant les allégations de prélèvement d'organes des pratiquants de Falun Gong en Chine » David Matas et David Kilgour ont applaudi l'action de la CIPFG.

Le Rabbin Reuven P. Bulka, Président du CIPFG Canada, a dit, « J'aurais aimé que la situation n'existe pas, mais maintenant qu'elle existe, nous n'avons pas d’autre choix que d’y faire face. Si nous n’y faisons pas face et que ces atrocités continuent à se produire, nous ne pourrons pas nous justifier et nous ne pourrons pas expliquer à nos enfants pourquoi nous sommes restés silencieux quand cette chose s'est produite. Alors tout ce qui est en train de se passer nous dit, 'Parlez, exprimez vous, faites ce que vous pouvez' » '.

La CIPFG fait allusion à l'article 3 de la charte olympique et déclare, la « Sauvegarde de la dignité humaine est un but fondamental des Jeux Olympiques. Afin de gagner le droit d'accueillir les Jeux Olympiques 2008, le régime chinois a promis aux membres de l'IOC en 2001 d’améliorer son bilan des droits de l'homme. Cependant, les rapports récents de l'ONU et d'Amnesty International ont clairement montré que la situation des droits de l'homme en Chine se détériore, avec les Jeux Olympiques utilisés par le régime comme un outil de répression. C’est en particulier la communauté des pratiquants du Falun Gong qui est gravement atteinte. Depuis que le régime communiste a lancé sa campagne illégale de répression contre le Falun Gong le 20 juillet 1999, 3036 décès dus à la persécution ont été confirmés en dépit des blocus stricts de l'information. En mars 2007, le rapporteur spécial, M. Nowak de l'ONU a rapporté que 66% des victimes de torture alléguée en détention sous garde gouvernementale sont des pratiquants de Falun Gong ».
Les témoins sont venus les uns après les autres depuis le 9 mars 2006, indiquant que le régime communiste a établi des camps de concentration de style nazi pour incarcérer les pratiquants du Falun Gong. Un grand nombre de pratiquants détenus dans ces camp ont eu leurs organes prélevés alors qu'ils étaient encore vivants et leurs corps ont été incinérés par la suite."

Simma Holt, l’ancienne député de Vancouver, a dit, « Il n’y a rien qui se compare à ce qui se produit en Chine, voler des parties humaines et les vendre. »

Simma Holt, l’ancienne député de Vancouver, a dit, « Je veux juste dire que les droits de l'homme, la violation des droits de l'homme et le génocide sont juste des mots. Les gens ne réalisent pas que derrière ces mots il y a une histoire de l'horreur, au delà de tout ce que le Dr. Mangele a fait pendant l’Holocauste. Il était le docteur de la mort. Il n'y a rien qui puisse se comparer à ce qui se produit en Chine : prendre des corps vivants et les vendre. Comme le révèle le nouveau rapport de Kilgour-Matas, ils financent l'armée avec ça. Les médecins de l'armée le font. Ils portent leurs uniformes et ils disparaissent. Nous n'avons aucune idée, ils savent qu’il y a au moins 3000 cas, mais il doit y en avoir des milliers et des milliers qui ont perdu leurs corps et leurs vies, et parfois tout ce qui reste sont les os qu'ils incinèrent. Et David Matas et David Kilgour ont appris cette histoire. Ce témoin qui était dans un hôpital. Ils ont appris que son mari a prélevé 2000 cornées en deux ans. Ils étaient encore vivants naturellement et d'autres chirurgiens prenaient d'autres morceaux des corps à vendre et, selon les preuves, ils font des examens sanguins sur ces personnes paisibles et honnêtes, normales et en bonne santé qu'ils ont criminalisées ».

Le député Wrzesnewskyj a dit, « En tant que député, j'ai certaines capacités et ressources à ma disposition. L’une d’entre elles est de proposer une législation. Je travaillerai avec les membres des autres partis, les députés des autres partis pour proposer une législation qui aborde cette question pour s'assurer qu'aucun Canadien ne soit en fait impliqué dans cette industrie de la mort que vous avez en Chine aujourd'hui... Les gens sont incroyablement dévoués à s'assurer que cesse cette horreur qui a lieu en République de Chine. Et nous avons une occasion magnifique avec les Jeux Olympiques de souligner ce problème et de convaincre le gouvernement chinois qu’il est temps maintenant de mettre fin à cette horrible industrie ».

Dr. Torsten Trey a dit à la conférence, « Les pratiques de prélèvements d’organes violent les critères moraux qui, selon le DAOH Doctors Against Organ Harvesting / Médecins contre les prélèvements d’organes, sont respectés par la communauté médicale. La situation actuelle est un rappel cruel des Jeux Olympiques de l'été 1936 à Berlin en Allemagne, qui avaient servis de faire valoir au parti Nazi afin de promouvoir leur idéologie et de préparer simultanément l'Holocauste »."

Il a ajouté, « Le DAOH considère qu’étant donné la situation actuelle des droits de l'homme en Chine, organiser et promouvoir les Jeux Olympiques 2008 à Pékin serait au détriment du véritable esprit olympique. Les médecins dans le monde entier doivent protester contre ces graves crimes médicaux. Par conséquent, jusqu'à ce que l'arrêt des pratiques de prélèvement d'organes soit confirmé, le DAOH se joindra à une Coalition internationale pour demander le boycott des Jeux Olympiques 2008 ».

Historique

La CIPFG se compose de plus de 300 personnalités internationales renommées et compte quatre délégations, l’Australie, l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord. A l’aide de l’enquête sur les allégations de prélèvement d'organes du PCC pour le profit, la CIPFG prévoit exposer les faits de la persécution, l'arrêter, et traduire ces criminels en justice.

Andrew Bartlett, membre du Parlement fédéral est le directeur de la CIPFG Australie. La baronne Caroline Cox, sénateur du Royaume-Uni est la directrice de la CIPFG Europe. Lai Ching-te, médecin à Taiwan est le directeur de la CIPFG Asie. Les membres de la CIPFG en Amérique du nord incluent des membres du Congrès, des érudits renommés, des médecins et des avocats.

Traduit de l’anglais au Canada le 8 juin 2007
de l'anglais de : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/6/7/86528p.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.