Eléments d’enquête : Le pratiquant de Falun Dafa décédé M. Peng Min avait un grand trou dans le bas de son dos, et autres indices

Après que les atrocités de prélèvement des organes des pratiquants de Falun Gong vivants par le Parti communiste chinoise (PCC) aient été exposées, l'association de Falun Dafa et le site Web de Minghui/Clearwisdom ont lancé le 4 avril 2006, la "Coalition d'Investigation sur la persécution du Falun Gong" (CIPFG), et ,ils ont commencé à rassembler les preuves sur une grande échelle. Ci-dessous des preuves de 2001 reçues récemment. Nous espérons que ces personnes qui connaissent la vérité continueront à nous aider à révéler la persécution du Falun Gong dans les camps de travail, les prisons, et les hôpitaux dans l'ensemble de la Chine, de sorte que ces atrocités puissent être stoppées.

Le grand trou dans le bas du dos de Peng Min

Le pratiquant de Falun Gong M Peng Min de la ville de Wuhan est mort de la persécution en 2001. Il a été torturé la première fois au centre de Détention de Qingling dans la ville de Wuchang, ce qui a eu comme conséquence la rupture de compression d'une vertèbre et une paralysie totale. Il a plus tard été détenu dans un hôpital et sa mère, Li Yingxiu, a pris soin de lui. Tous ses membres de famille sont des pratiquants de Falun Gong qui ont été illégalement détenus à l’époque, excepté Li Yingxiu. Pendant une courte période, Peng Min a été emmené à la maison et son état s'est amélioré. Il pouvait manger, boire, et parler.

Trois personnes—C, L et M—sont allées à l'hôpital en mars 2001 pour rendre visite à M. Peng. On ne leur a pas permis d'entrer dans la salle, gardée par des policiers en civil vingt-quatre heures sur vingt-quatre. L est resté au rez-de-chaussée, C a jeté un coup d’œil dans la pièce—Li Yingxiu a aidé Peng Min à se retourner dans le lit. Il n'a pas pu très bien voir, mais il pense que Peng Min avait un grand trou dans le bas de son dos. M avait des contact à l'hôpital et il pouvait aller à l'intérieur de la salle. Quand il est sorti, il a dit "Comment se fait-il que Peng Min ait un grand trou dans le bas de son dos?"

Li Yingxiu est sorti et il a dit aux trois visiteurs, "les fonctionnaires ont ramené de force Peng Min à l'hôpital de chez lui. Il a été amené précipitamment dans la salle d’opération juste après être revenu à l'hôpital, et un grand trou apparaissait dans le bas de son dos quand il est sorti de la chirurgie. Ils ne l’ont pas vraiment traité ici ; ils le torturent seulement et essayent de le tuer."

Peng Min est mort des sévices flagrants à 18h00 le 6 avril 2001. Son corps et ses membres de famille ont été rapidement transférés après sa mort et ils ont disparus. Son corps a été secrètement incinéré contre les souhaits de la famille à 10:00 heure du matin le jour après sa mort. Le père de Peng Min, Peng Weisheng, a été brièvement libéré du camp de travail forcé Hewan où il était alors détenu afin qu'il puisse voir le corps de son fils une dernière fois et il a été tout de suite ramené au camp de travail. La soeur de Peng Min, Peng Yan, est en prison et ne sait rien de la mort de son frère. Après que le corps de Peng Min ait été incinéré, son frère, Peng Liang, et sa mère ont été envoyés au centre à un lavage de cerveau Hongxia à Qingling, district Wuchang. Sa mère, Mme. Li Yingxiu, est morte soudainement peu après. Peu de gens ont eu connaissance du grand trou dans le bas du dos de Peng Min.

Je me suis rappelé cela quand la collecte d'organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong a été exposée en 2006. Pourquoi y avait-il un trou dans le bas du dos de Peng Min ? Cela était inutile d'un point de vue médical. Est-il possible qu’un rein de M. Peng ait été enlevé ? Il était alors totalement paralysé et il n'aurait rien senti si son rein avait été enlevé. Sa mère n'avait elle-même aucune connaissance médicale pour se rendre compte de quelque chose de surprenant, et il est difficile pour quiconque d' imaginer que le parti communiste prend des organes de personnes vivantes.

Nous espérons que ceux qui connaissent la vérité pourront nous fournir l'information par un canal sûr. Faire ainsi serait un acte de conscience et également choisir un futur lumineux pour soi-même.

La persécution de Peng Min et de sa famille a été rapportée plusieurs fois sur le site Web de Minghui/Clearwisdom, voir "Le pratiquant Peng Min de Wuhan paralysé en raison de la torture de la police : CCTV conspire à créer une histoire "(http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/3/24/5605.html)
et" Pleurer Peng Min "(http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/4/19/6845.html).

En outre, le pratiquant Zhou Jiangang est actuellement détenu dans la prison de Qinduankou. Nous sommes fortement préoccupés par sa sécurité. N'importe quelle persécution de Zhou Jiangang et de tous les autres pratiquants apporterait un désastre pour le spersécuteurs eux-mêmes.

Shang Quanyan, Où êtes-vous ?

J'ai été détenue au centre de détention des femmes numéro 1 de la ville de Wuhan en août 2001. Les fonctionnaires du centre de détention ont effectué des analyses de sang sur les jeunes—sur des pratiquantes de Falun Gong et quelques autres, moi y compris. Ils ont emmené la pratiquante Mme. Shang Quanyan après son examen. Je n'ai jamais plus eu de nouvelles d'elle depuis.

Shang Quanyan est venu de Huangshi. Elle avait alors environ 30 ans. Elle était orpheline, divorcée et sans enfant. Je n'ai vu aucun membre de famille lui rendre visite. J'espère que les gens peuvent fournir des informations sur sa localisation Mme. Shang Quanyan, si vous tombez sur cet article, veuillez répondre !

Révéler les "analyses de sang et les examens physiques" dans le camp de travail obligatoire

J'ai été détenu pendant plus d’une année entre 2005 et 2006. Après que je sois sorti j'ai appris que le parti communiste chinois avait commis les crimes horribles de prélèver les organes de pratiquants de Falun Gong et les vendre pour le profit . Le Parti défie la conscience chez chacun. Ce n'est pas une coïncidence que ce crime soit exposé maintenant. Chacun doit faire un choix sur la question du spectre communiste—sa conscience, ou le mal.

Je me rappelle que pendant mon séjour au camp de travail forcé Tuanhe dans la division d'expédition de rééducation par le travail, à Pékin, on nous a fait passer trois examens physiques, y compris un prélèvement de sang à chaque examen. Maintenant que je pense à cela, je suis convaincu qu'il y avait un sombre arrangement derrière ces examens physiques. Seuls un nombre restreint de lieux de travail privilégiés dans la société chinoise reçoivent ce type de traitement. Nous les pratiquants avons été privés de notre liberté et incarcérés dans des chambres de torture. Il est illogique de supposer que les autorités s'occuperaient des personnes mêmes qu'elles cherchent à détruire.

Ces tests inhabituels cachent un secret choquant. Je veux exposer cette histoire pour servir de référence.

Jusqu'en 2003, le centre de greffe de rein de l'hôpital de Huaxi, qui est une filiale de l'université du Sichuan, avait exécuté 1.201 greffes. Actuellement, le centre exécute entre 80 et 100 greffes de rein annuellement.

Le département de chirurgie d'urologie à l'hôpital de Huaxi est situé au quatrième étage du bâtiment de la division de chirurgie des patients.

Les experts médicaux qui travaillent dans le département de patient sont Wei Qiang (équipe du matin le mercredi et samedi) ; Fan Tianyong (équipe de l'après midi le jeudi) ; Shi Ming ( équipe de l'après-midi le mardi et du matin le mercredi).

4eme étage du département des patients : 86-28-85422444, 86-28-85422449
Email : fantianyong@hotmail.com

Professeur Shi Yingkang, directeur actuel de l'hôpital de Huaxi : 86-28-85583231, 86-28-85551331
Professeur Zhen Shangwei, secrétaire du parti : 86-28-85583231, 86-28-85551331

Beaucoup de greffes d'organe ont été effectuées à l'hôpital central de la ville de Taian dans la province de Shandong entre 2005 et 2006

L’hôpital central de la ville de Taian de la province de Shandong a exécuté de nombreuses greffes d'organe entre 2005 et 2006. Selon une source fiable, deux patients, des professeurs retraités du collège de Taishan, ont reçu des greffes de rein à l'hôpital vers la fin 2006. Ce sont le professeur retraité Mme Cai Meili et un homme dans les 30 ans, qui est mort après la chirurgie. Les détails exigent davantage d’enquête.

On a également dit que Guo Kai, le fils de Fang qui travaille à l'institut de Taishan, a subi une greffe de rein en avril 2006. La chirurgie a coûté 30.000 yuans . L'hôpital a déclaré que le rein provenait d'un prisonnier. Dans le passé, cela coûtait plus de 100.000 yuans pour une greffe de rein.

Source suspecte de rein à l'hôpital central de ville de Yiyang dans la province de Hunan

L'image ci-dessous est un document intitulé " liste de patients attendant une greffe de rein avant la chirurgie" donnée à Xiang Sunlian, qui vit dans le groupe Shitang, Cunju, village de Hong, commune de Xiazhou, agglomération de Hongjiang, province du Hunan. Il a gardé le document après réception d'une greffe de rein à l'hôpital central de la ville de Yiyang en 2005. L'hôpital lui a dit qu'il n'y avait aucun besoin d'attendre parce que les reins sont aisément disponibles.


Liste des patients en attente de greffe de rein avant la chirurgie

Centre de transplantation de rein de l'hôpital central de la ville de Yiyang
Ding, directeur : 86-737-4230527 (Bureau), 86-13973721901 (portable)

Date de l’article original : 26/02/2007

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/2/17/148623.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.