Des preuves directes prouvent que les victimes des prélèvements d’organes sont des pratiquants du Falun Gong (Photo)

Le 31 janvier 2007, deux enquêteurs canadiens ont publié la version révisée de leur rapport d’enquête dans lequel d’autres éléments de preuves directes ont été ajoutés, prouvant que les victimes des prélèvements d'organes sont des pratiquants de Falun Gong. De telles opérations impliquant le prélèvement d’organes sur des individus vivants ont été entreprises dans des hôpitaux partout à travers la Chine.

Les prélèvements d’organes sur des pratiquants du Falun Gong lors de leur vivant se produit en Chine

Le 17 mars 2006, une femme sous le pseudonyme d’ « Annie » a dit au journal Epoch Times que son ex-mari, un chirurgien, avait personnellement enlevé les cornées d’environ 2.000 pratiquants de Falun Gong qui, à ce moment-là, étaient encore vivants. Les opérations ont eu lieu dans un hôpital de Sujiatun, province du Shenyang, au cours d’une période de deux ans avant octobre 2003. Le chirurgien a expliqué à son épouse qu’aucun « donateur » de cornée n’a survécu à l'expérience, parce que d'autres chirurgiens enlevaient d'autres organes vitaux et que les dépouilles des « donateurs » étaient alors incinérées. Annie a dit que la participation de son ex-mari dans les opérations de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants a causé une grande douleur à leur famille.

Le rapport révisé dit qu’en citant cet élément de preuve, il nous était « impossible de faire corroborer de façon indépendante bien des renseignements fournis par Annie... Donc, finalement, nous nous sommes basés sur ce qu'Annie nous a dit seulement quand cela pouvait être corroboré par les autres éléments de preuves et se conformait à ces autres éléments, plutôt qu'en tant que renseignement venant d’une seule et même origine. » Après la publication de la première version du rapport, les deux enquêteurs ont directement analysé la polémique du témoignage d'Annie et ont fait une analyse détaillée des propos (dans l'annexe) de son mari, Wu Hongda. Ils ont constaté que ce que l'ex-mari avait dit à Annie est crédible.

Les enquêteurs canadiens David Kilgour et David Matas ont dit que des hôpitaux partout en Chine ont admis par téléphone qu'ils utilisaient les organes des pratiquants de Falun Gong pour des greffes.

Le rapport révisé ajoute plus d'éléments enregistrés de preuves obtenues grâce à des appels téléphoniques des enquêteurs aux hôpitaux chinois et a publié les statistiques. L'enquêteur M a appelé les médecins pratiquant des greffes dans environ 80 hôpitaux à travers la Chine. Les médecins de dix hôpitaux ont admis qu'ils utilisent les pratiquants du Falun Gong comme fournisseurs d'organes. Cinq hôpitaux ont dit qu'ils peuvent obtenir des pratiquants comme fournisseurs d'organes. Quatorze hôpitaux ont admis qu'ils utilisent les organes provenant de prisonniers. Dix hôpitaux ont dit que la source de leurs organes est un « secret d'état » et qu’ils ne pouvaient pas le révéler par téléphone.

Les médecins qui ont admis utiliser les organes des pratiquants de Falun Gong ont même admis par téléphone que les greffes d’organes à travers la Chine se font toutes de la même façon. Par exemple, le rapport cite la conversation téléphonique enregistrée avec l'hôpital de Shanghui Ruijin le 25 octobre 2006 :

...

Enquêteur : Utilisez-vous des reins vivants [pour la greffe] ?

Médecin : Oui.

Enquêteur : Bien, nous avons un parent à Shenyang. Il a dit qu'il semble qu’il y ait un plus grand nombre de reins utilisés là-bas et qu'ils sont de meilleure qualité. Il se réfère à ceux provenant du Falun Gong? Employez-vous cette sorte aussi?

...

Médecin : Oui.

Enquêteur : Wow, vous employez aussi cette sorte.

Médecin : Tous les hôpitaux font de même.

...

Enquêteur : Je crois que c’est parce que ceux provenant du Falun Gong sont plus sains, n’est-ce pas?

Médecin : Correct.

Une autre conversation téléphonique était avec l'hôpital numéro 1 affilié à l'université de Jiaotong de Xi'an (le 11 avril 2006) : ...

Enquêteur : Combien de temps est-ce que je dois attendre pour l'approvisionnement d'un organe?

Dr. Wang : ... Ce sera probablement avant le mois de mai.

Enquêteur : Le rein provient-il d'un corps vivant?

Dr. Wang : Nous avons également des foies provenant de corps vivants.

Enquêteur : Vous avez également des foies de corps vivants?

Dr. Wang : Nous en avons, nous en avons.

...

Enquêteur : La source des organes provient d'un corps humain vivant ?

Dr. Wang : Correct.

Enquêteur : Il y a quelques camps de travail qui emprisonnent des pratiquants de Falun Gong et alors les organes sont prélevés sur leurs corps vivants...

Dr. Wang : Oui, oui. Ce qui nous intéresse est la qualité. Nous ne nous inquiétons pas de la source. Qu’est-ce que vous en dites ? Maintenant, en Chine, il y a des milliers de cas de greffes de foie. Elles sont toutes identiques. Il est impossible que tout le monde arrête de faire des greffes d'organes simplement parce que de l'information a été divulguée.

La vente d'organes n’a jamais cessé

Le Ministère de la santé en Chine a publié la « Loi intérimaire sur la pratique de greffe d'organes humains » fin mars et a déclaré qu'elle entrerait en vigueur le 1er juillet 2006. La loi interdit explicitement la vente d’organes et les établissements médicaux doivent obtenir un accord par écrit des donateurs avant la greffe. Les donateurs ont l’autorisation de refuser la donation à la dernière minute.

Le nouvel élément de preuve ajouté au rapport récent d’enquête montre que les prélèvements d’organes sur les pratiquants de Falun Gong encore vivants pour des greffes n'ont jamais arrêtés. En plus de l'appel fait à l'hôpital de Shanghaï Ruijin le 25 octobre 2006, l'enquêteur a téléphoné à l'hôpital No.1 affilié à l'université médicale de la Mongolie intérieure (le 14 novembre 2006) :

...

Médecin : Récemment nous pouvions avoir [des sources de foie]...

...

Enquêteur : Combien coûte une greffe de foie?

Médecin : Nous demandons relativement peu -150,000-200,000 Yuans.

Enquêteur : Combien de temps devons-nous attendre ?

Médecin : Environ un mois. ...

...

Enquêteur : Cette sorte, la sorte du Falun Gong [comme fournisseur d’organe] est la meilleure... ...

Médecin : Je sais, je sais. Quand vous serez ici, je vous en parlerai. J’ai bien peur de ne pas pouvoir vous l’expliquer correctement en ce moment.

Enquêteur : D’accord, ceux qui pratiquent le Falun Gong sont en très bonne santé.

Médecin : Je sais, je sais.

Enquêteur : Pouvez-vous les trouver ? S'il est....

Médecin : Bien sûr que je peux.

...

Le rapport révisé souligne que « lorsqu’on considère le tumulte international récent au sujet des prélèvements allégués d'organes à l’approche des Jeux Olympiques 2008 de Pékin, les admissions faites dans les divers établissements sont contraires aux intérêts de réputation du gouvernement de la Chine qui tente de convaincre la communauté internationale que le massacre répandu des pratiquants de Falun Gong pour leurs organes vitaux ne s'est pas produit. »

Traduit de l’anglais au Canada le 10 février 2007

Version anglaise disponible à :
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/2/10/82557p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.