Quelques réflexions sur l’ étude de la Loi en groupe

L’ Ếtude de la Loi et la pratique des exercices en groupe est la meilleure méthode de cultivation, et c'est notre Maître qui nous l'a donnée. Nous avons temporairement perdu notre environnement d’ étude de la Loi et de pratique en groupe en Chine à cause de la persécution menée par le Parti pervers. Cependant, les groupes d’ étude de la Loi reprennent et se rétablissent assez rapidement. Il est de la responsabilité de chacun de chercher comment faire pour améliorer la qualité de l’ étude de la Loi, comment faire pour nous améliorer nous-mêmes, ainsi que comment nous améliorer en formant un corps en accord avec la Loi, et comment chérir cet environnement d’ étude de la Loi.


1. L’ étude de la Loi ne devrait pas être une formalité. Elle devrait être basée sur une quête d’élévation par le pratiquant. Par exemple, certains groupes d’ étude de la Loi se contentent de lire le livre chapitre par chapitre, prenant ainsi presque tout le temps de réunion pour la lecture. Ceci ne laisse pas de temps pour les partages de compréhensions. Comme la lecture se prolonge, certains pratiquants s’endorment même. La concentration est déjà difficile quand nous lisons nous-mêmes, alors comment pouvons nous être concentrés sur une longue période en écoutant et en lisant ? En plus d’échanger nos compréhensions, je pense qu’il est mieux de lire les articles importants de Minghui Weekly, et d’en discuter pendant un moment. Cela pourrait pallier au manque de disponibilité des informations et au long temps d’attente pour le partage de ces documents parmi les pratiquants du groupe. Certains pratiquants ont suggéré qu’à la fin de l’ étude de la Loi, nous discutions de ce que nous étudierons la fois suivante. Nous pourrions ainsi nettoyer nos esprits et étudier à la maison, ce qui nous permettrait de revenir cette fois là avec des questions et des compréhensions lors de la lecture en groupe. D’autres pratiquants pensent qu’il n’est pas approprié de ne pas lire la Loi ensemble durant le temps de l’ Ếtude de la Loi. Cependant, je pense que l’effet est le facteur clé.

2. Lors de nos partages d’expériences, il devient aisé de voir si un pratiquant a ou non une compréhension correcte de la Loi et si il ou elle a une quelconque incompréhension. Ceci amène aussi à découvrir quels sont les pratiquants qui ont des difficultés -s’ils agissent en accord avec les exigences de la Loi et si ils ont des problèmes qui ne sont pas propres à l’ Ếtude de la Loi et relatifs à leur chemin de cultivation.

En écoutant les autres pratiquants raconter leurs expériences, je pense toujours à ces points là. Si je constate que nous avons à discuter de quelque chose en profondeur, alors je suggére à tout le monde d’y penser en se basant sur la Loi. Si une chose a été bien faite et que le pratiquant a fait du bon travail en surmontant sa difficulté, sur quelle partie de la Loi s’est-il appuyé pour y arriver ? Si au contraire, ce n’était pas bien fait, quelle partie de la Loi a été négligée ? Si nous ne sommes pas certains ou si nous ne sommes pas familiers avec cette partie de la Loi, nous pouvons à ce moment là, regarder dans le livre et l’étudier et en discuter tout aussi bien. Ainsi nous pourons mieux le garder en mémoire. Nous ne devrions jamais parler de quelque chose qui ne soit pas en accord avec la Loi. En procédant de cette manière, tout le monde peut s’élever. Il est aussi important d’encourager tout le monde à prendre part à la discussion, que ce ne soit pas toujours les mêmes qui s’expriment. Il y a un pratiquant d’une autre région qui distribuait beaucoup de documents de clarification de la vérité en accomplissant un très bon travail de clarification, mais ce pratiquant avait quelques incompréhensions vis-à-vis de la Loi. Après avoir commis quelques erreurs, il a été arrêté par le Parti pervers et leur a fourni des informations internes sur certains compagnons de pratique. Après avoir été relâché, il a « gentiment » dit aux autres pratiquants, « je leur ai tout dit, soyez donc prudents ! » Nous nous sommes sentis profondément désolés pour ce pratiquant qui est bien évidement allé trop loin, en faisant cette monumentale erreur. Quelle grande leçon avons-nous eu là !

3. Nous devrions apprécier notre étude de la Loi comme un environnement authentique de cultivation et tenir compte des points suivants : Est-ce que j’arrive à l’heure pour l’ étude de la Loi ? Somnolons nous durant l’ étude de la Loi ? Bavardons nous à propos de choses futiles? Laissons nous les autres pratiquants prendre la parole? Quand nous entendons quelqu’un d’autre s’exprimer, est-ce que nous continuons de parler ? Est-ce que nous discutons avec les autres pratiquants avec modestie ou pas, sommes nous sereins ou ergotons nous sans fin ? Sur quel ton nous adressons nous aux autres ? Gardons nous un esprit paisible ? Nous devrions être attentifs à cela et à d’autres sujets encore.

4. Nous devrions faire attention à la cultivation de la parole et protéger les projets relatifs à Dafa. Certains pratiquants dans notre région ignorent ou négligent la cultivation de la parole -un problème important. Ils ont intentionnellement ou non intentionnellement propagé des commérages sans fondement – dire aux pratiquants en qui ils ont « confiance », le lieu où se déroulera l’étude de la Loi, l’heure et les personnes qui y seront présentes, aussi bien que des choses qui vont être discutées. Ils se passent l’information les uns aux autres, en fonction de leur “affinités » en ignorant leur responsabilité vis-à-vis de Dafa. Ils n’ont pas la perspicacité nécessaire en accord avec la Loi, et donc ils ne font pas ce qui est correct. Je voudrais dire à ces pratiquants qui ignorent la cultivation de la parole, « À cause de vos propos irresponsables, d’autres pratiquants ont dû arrêté de faire ce qu’ils étaient entrain de faire pour Dafa !"

Ceci sont toutes les réflexions que j’ai eu jusque là. Des ajouts et des corrections de mes compagnons de pratique seront les bienvenus.


Version Chinoise disponible : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/11/24/143033.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.