Que les fleurs d’ Udumbara fleurissent dans les coeurs

L’école professionnelle subordonnée à mon unité de travail invite ses superviseurs et des gens concernés chaque année à une célébration du Jour des Professeurs. Chaque année, le Maître de cérémonie demande à un volontaire dans le public de venir chanter une chanson sur scène.


Les années précédentes, j’étais inévitablement choisie pour chanter sur la scène lorsque j’assistai à la célébration. Cependant, comme je comprenais de mieux en mieux Falun Dafa, j’ai réalisé que des chansons louant le parti pervers ne devaient pas sortir de ma bouche. Alors que devais-je chanter à la Journée des Professeurs de cette année. Devais-je chanter d’anciennes chansons de rectification par la Loi composées par des pratiquants de Falun Dafa ?


Après avoir étudié “Enseigner la Loi à la Conférence de Loi de l’Ouest des Etats-Unis 2004” je me suis décideé à chanter des chansons à la gloire de Falun Dafa, je voulais valider la Loi. Par conséquent, j’ai appris des chansons comme « S’éveiller des rêves » et « la Floraison des fleurs d’Udumbara » du CD du « Gala mondial de Nouvel an chinois 2006 » J’ai décidé de chanter la dernière pour la Journée des professeurs après l’avoir bien apprise. De plus, j’ai décidé de chanter cette chanson à tous les événements futurs dans lesquels j’aurais à chanter. Le 9 septembre, le jour de la célébration, tous les dirigeants du bureau municipal, les officiers de la police locale et les policiers, tous les professeurs et les étudiants de l’école et quelques résidents locaux ont assisté à la fête. Il y avait au total à peu près huit cent personnes. J’ai envoyé des pensées droites assise au milieu du public quand la représentation a commencé.


Le maitre de cérémonie est venu et a suggéré que je chante une chanson. Il a aussi demandé quelle chanson j’allais chanter et quel genre de musique ils devaient préparer. J’ai accepté avec joie son invitation et lui ai dit " Je chanterais sans orchestre. "


Après un moment, l’annonceur a dit qu’un directrice du Bureau municipal pouvait chanter et danser. Il a demandé au public d’applaudir ma performance. Des applaudissements polis se sont fait entendre. Je suis montée sur scène calmement avec la pensée de montrer à toutes les personnes prédestinées la beauté et la bonté du Falun Dafa. A ce moment, je n’avais au cœur aucune peur. Tout ce que je pensais c’était de promouvoir et valider Dafa à travers mon chant. Faisant face à tous les visages souriants dans le public, j’ai pu lire l’attente des êtres, je me suis inclinée et j’ai dit « Ce soir, je vous offrirais une chanson intitulée « La floraison de la fleur d’Udumbara. » J’espère que vous tous l’aimerez. « J’ai alors récité chaque mot du paragraphe d’introduction à propos de cette chanson du « Gala mondial de Nouvel an 2006 » A savoir : " Les écritures bouddhistes affirment qu’il y a une fleur appelée la fleur d’udumbara. Elle fleurit une fois tous les trois mille ans. Lorsque fleurit la fleur d’Udumbara, le Roi sacré qui fait tourner la Roue apparaîtra dans le monde. " J’ai commencé à chanter : "Les fleurs d'Udumbara ne fleurissent qu'une fois tous les trois mille ans. Les fleurs d'Udumbara fleurissent et sourient à l'ouverture de la Porte des cieux. Les Saints s'en retournent quand les fleurs d'Udumbara fleurissent...."


La chanson a duré cinq minutes. Le public m'a écoutée chanter en silence. Je crois que sans l'accompagnement musical, chaque mot de la chanson doit avoir été transmis clairement dans l'esprit du public. Après avoir fini de chanter, les applaudissements du public ont été sincères. Je pouvais sentir que le chant avait touché la compassion profondément enfouie dans leurs coeurs.


Le Maître de cérémonie m'a dit lorsque je suis descendue de la scène , "Merci Madame la directrice!" J'ai pensé qu'il n'était pas nécessaire de me remercier, car c'était la relation prédestinée des êtres.


Version Chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/9/26/138677.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.