Accumuler de la vertu apporte des bénédictions alors que perdre de la vertu amène le malheur

Chen Gongcai était un homme au talent littéraire remarquable. Un jour dans un rêve, un être divin lui dit qu'il était" l'Erudit Numéro Un parmi les Ivrognes," et devrait continuer à passer les examens impériaux aux différents niveaux. Après s'être réveillé, il se sentit perplexe, il interrogea d’autres personnes à propos de ce rêve. Quelqu'un dit: "Le caractère (chinois) 'ivre' n'est-il pas constitué de deux parties Xin et You, et quand ils sont combinés, Xin et You n'indiquent ils pas une année particulière dans le calendrier lunaire chinois? Cela veut probablement dire que vous deviendrez l'Erudit Numéro Un au plus haut examen impérial dans l'année de Xinyou."

Plus tard, Chen Gongcai passa en effet l'examen provincial dans l'année de Xinyou, mais il ne passa pas l'examen impérial dans la capitale. Par conséquent, il décida que le rêve qu'il avait eu n'était pas exact.

Cependant, il rencontra de nouveau l'être divin dans un rêve une autre nuit. Cette fois, l'être divin lui dit que la prédestination était infaillible, mais que la personne elle-même décidait si elle aurait des bénédictions ou des malheurs. Par exemple, un empereur avantage un ministre et lui accorde un haut poste de fonctionnaire et des richesses, mais ce ministre n'est pas loyal envers l'empereur. L'empereur ne peut-il pas lui retirer le rang et la richesse qu'il lui avait accordés? Si des ministres deviennent méchants et irritables, monopolisent le pouvoir et assignent aux citoyens des pénalités iniques tout en comptant sur les faveurs de l'empereur, la même action ne peut-t-elle être prise contre eux? La prédestination est en fait semblable à la loi dans le monde humain. Les cinq choses que vous avez faites après avoir passé l'examen provincial et votre acceptation d’un pot de vin font que vous avez perdu trop de vertu. Comment pourriez vous blâmer le ciel de vous priver de bénédictions et de richesse? Si à partir d'aujourd'hui, vous faites de bonnes actions, accumulez de la vertu, et améliorez votre intégrité morale, vous devriez être capable de passer les années restantes dans le contentement. Autrement, le ciel pourrait même vous ôter la vie.

Après avoir entendu ceci, Chen Gongcai s’éveilla dans un sursaut et commença à pleurer et se prosterner afin de montrer sa gratitude. Après quoi, il se repentit et devint bienveillant. Il essaya de faire de bonnes actions ainsi que d'accumuler de la vertu. Finalement, il passa les années qui lui restaient dans le contentement et mourut de mort naturelle.

Le 19 Septembre 2006

Date de l’article original: 13/10/2006

Version chinoise disponible à :
http://minghui.org/mh/articles/2006/9/21/138214.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.