Indices pour l’enquête sur les prélèvements d’organes : le centre de transplantation d’organes de l’hopital de Haidian est accusé de faute professionnelle après avoir trouvé un rein compatible en une journée (Photos)

L’Association Falun Dafa et le site internet Minghui ont crée la ”Coalition pour enquêter sur la persécution contre le Falun Gong” le 4 avril 2006 et commencé à rassembler des preuves sur les atrocités de prélèvements d’organes récemment dévoilées par différentes sources. Ce qui suit sont de nouvelles preuves. Nous espérons que les gens vont continuer à nous aider à exposer la vérité concernant les camps de travail, les prisons et les fonctionnaires hospitaliers en Chine continentale qui sont de connivence pour persécuter brutalement les pratiquants de Falun Gong, afin qu'ensemble nous puissions tous faire cesser cette persécution.

Le centre de transplantation d’organes de l’hopital de Haidian est accusé de faute professionnelle après avoir trouvé un rein compatible en une journée

Le 17 mai 2006, l’article ”Transplantation de rein deux fois en 48 heures, la patiente a payé 220 000 yuans, mais elle est décédée” a été publié dans le numéro 1562 du journal Huaxia Times. L’article a dénoncé que Xue Yanlin, épouse de Lu Xioaxing de Fuyang dans la province de Anhui, a été hospitalisée dans le centre de transplantation d’organes de l’hopital de Haidian entre le 19 décembre 2004 et le 30 janvier 2005 et elle a subi deux opérations de transplantation d’un rein en l’espace de 48 heures. Xue Yanlin est décédée 30 jours après l’opération.

Lu Xiaoxing a porté plainte contre le Centre de transplantation d’organes, devant le tribunal de Haidian. Quand le tribunal a ouvert la première session en mars 2006, il a découvert que le centre de transplantations d’organes n’avait pas de licence. L’avocat a déclaré que les activités de l’hôpital de Haidian constituent une faute professionnelle.

La page internet de l'hôpital concernant le docteur Han Xiuwu est à présent inacessible. Le journaliste a trouvé l’information grâce à un précédent rapide aperçu du site .

Le centre de transplantations d’organes de l’hôpital de Haidian a été fermé en septembre 2005. Han Xiuwu, le docteur responsable de l' opération de Mme Xue, travaille maintenant dans le Centre de transplantation d’organes d’un autre hôpital à Beijing. Quand un journaliste a demandé au docteur Han ”D’où venaient ces reins?” il a déclaré ”La plupart des reins venaient de corps de personnes qui avaient volontairement fait don de leurs organes quand ils étaient vivants ou dont les parents ont donné les organes. Les donations ont suivi des procédures strictes pour garantir la bonne santé des organes donnés. Cependant, afin de protéger la confidentialité des donneurs, nous ne dévoilons pas leurs identités aux patients et à leurs familles.”

La chose alarmante est que c’est seulement dans les camps de concentration du PCC qu’il est possible de trouver des reins compatibles en l’espace de 48 heures. Le centre de transplantation d’organes de l’hôpital de Haidian et le docteur responsable, Han Xiuwu, participent certainement au trafic illégal d’organes.

Alors que les hôpitaux dans le monde sauvent la vie des gens, les hôpitaux de la Chine communiste les tuent pour d’énormes profits sous l’apparence de les sauver.

Le PCC est constamment en train de mettre en place des mouvements qui impliquent de tuer les gens sous couvert de ”soigner les maladies et sauver les gens” et ”protéger l’intérêt de la majorité”. Le PCC a tué, insulté et rendu infirmes tant de pratiquants de Falun Gong, alors qu’il déclare que ce qu’ils ont fait était pour leur bien. Le docteur Han Xiuwu a évité de révéler des informations ”afin de protéger la confidentialité des donneurs”. Mais l’esprit du donneur est noble. Pourquoi demanderait-il la confidentialité? C’est uniquement le PCC qui a besoin de confidentialité, puisque son histoire ne peut supporter d’être révélée. Ce que Han Xiuwu protégeait réellement était la confidentialité du PCC et sa propre confidentialité.

Service d’assistance téléphonique de couverture d’investigation du journal Huaxia Times: 010-59250319
Email: muguang@vip.sina.com
Forum: http://b288252.xici.net

Un hôpital dans le canton de Xinjian, province de Jiangxi, creuse des passages souterrains et construit une prison secrète.

Selon des informations récentes, l’hôpital des cavités pulmonaires de la province de Jiangxi (l’ancien centre de prévention et de cure contre la tuberculose de la province du Jiangxi, dans la région de Wushaqiao, canton de Xinjian, ville de Nanchang, province du Jiangxi,) est en train de creuser des passages souterrains et de construire une prison secrète. Il paraît que cela peut être utilisé pour détenir des pratiquants de Falun Dafa transférés d’autres endroits. Ceci serait similaire au camp de concentration de Sujiatun. Les détails sont encore sous enquête.

Nous espérons que les gens sur place vont pouvoir donner plus d’information.

La plupart des pratiquants de Falun Dafa dans la ville de Nanchang ont récemment fait l’expérience de harcèlement de la part de la police qui va chez eux et qui leur téléphone.

Un docteur de la prison du Centre de détention de Cangzhou expose la persécution des pratiquants de Falun Dafa.

Quand j’étais persécuté dans le centre de détention de Cangzhou dans la province du Hebei, un docteur de la prison du nom de Dong m’a dit: ”Ne continuez pas de protester avec la grève de la faim. Vos vies ne sont rien pour eux. La pratiquante de Falun Gong Yang Mei, qui était détenue dans la seconde division du centre de détention, est morte de l insertion d’un tube dans son estomac pour l’alimenter de force. Quand son corps était encore chaud, il a été disséqué, et tous ses organes ont été enlevés. Ils ont déclaré que c’était uniquement dans un but d’examen.

Zhang Guowen, ancien directeur de la seconde division du centre de détention de Cangzhou, était responsable de persécuter Yang Mei.


Version anglaise disponible sur :
http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/6/26/74834.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.