Culture traditionnelle chinoise: les subalternes suivront l’exemple donné par leurs supérieurs ; la bonne conduite d’un empereur sera imitée par son peuple

Duke Lingong de l’état de QI (齊靈公) dans la Période du Printemps et de l’Automne (722 avant J.C -481 av J.C) aimait voir les femmes dans son palais porter des habits d’homme. Cela devint en conséquence une mode dans tout l’état que les femmes portent des vêtements d’homme. Duke Lingong trouvait ce développement ennuyeux et demanda à ses fonctionnaires de la cour royale d’interdire la mode. Il émit un ordre de déchirer les vêtements et d’arracher les ceintures de ces femmes qui le violaient. Beaucoup de femmes eurent leurs vêtements détruits mais cela n’arrêta pas cette tendance de la mode .


Un jour, Yan Zi, un fameux stratége de l'époque, vint voir Duke Lingong. Duke Lingong lui demanda : " J’ai demandé aux fonctionnaires du gouvernement d’exécuter l’interdiction et j’ai donné l’ordre d’arracher les ceintures de ces femmes qui portent des vêtements d’homme. Mais malgré cela je ne peux pas y mettre fin. Pourquoi ça ? " Yan Zi répondit : " Votre altesse promeut la mode dans son palais mais l’interdit à l’extérieur du palais. C'est comme suspendre une tête de vache à la porte d’entrée mais vendre de la viande de cheval chez le boucher. Si vous interdisez cette mode dans votre palais, qui osera contredire votre ordre hors du palais ? Duke Lingong dit : " D’accord. Je ferai ainsi." Le duc commença à interdire la mode à son palais. En moins d’un mois, plus aucune femme dans son état ne s'intéressait à porter des vêtements d'homme.


D’après Le livre des rites (禮記): "l’administration du gouvernement doit montrer le bon exemple. Si un dirigeant affiche un bon comportement, son peuple le suivra car son peuple imitera sa bonne conduite. Si l’empereur lui-même échoue à afficher une bonne conduite, comment peut il espérer que son peuple se conduise bien? "


En fait, lorsqu’on élève un enfant, il est également important d’enseigner par des exemples personnels. Si les parents mentent, il sera difficile de demander à l’enfant d’être honnête. Si les parents ne respectent pas les autres personnes et traitent les gens grossièrement, il est très difficile d’enseigner aux enfants à devenir des hommes et des femmes raffinés et courtois. Si les parents sont fainéants et désordonnés, ce sera très dur d’enseigner aux enfants de prendre l’habitude d’être propre et soigneux. D’un autre côté, toutes ces bonnes habitudes se développeront naturellement par les exemples personnels des parents.

Traduit de :
http://www.minghui.org/mh/articles/2005/11/18/114777.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.