Les fonctionnaires du gouvernement de la ville de Pulandian dans la province de Liaoning conspirent pour faire croire à l’immolation d’un pratiquant de Falun Gong

Après le début de la persécution du Falun Gong le 20 juillet 1999, pendant que Bo Xilai, gouvernait la province de Liaoning de 2001 à 2004, il y avait un conflit entre le gouvernement de la ville de Pulandian et les habitants au sujet du relogement obligatoire de certains de ses citoyens. Il faut préciser qu’aucun d’eux n’étaient pratiquants. La ville de Pulandian est située dans la ville de Dalian, province de Liaoning. Par la suite un incident tragique s'est produit, un habitant nommé Luo, a protesté contre les conditions de son relogement peu raisonnable, en s’immolant par le feu. Face au tumulte public qui ne se calmait pas, le gouvernement de la ville de Pulandian a attribué l'immolation au Falun Gong. C’était dans le but de couvrir les actions illégales du gouvernement concernant le relogement obligatoire et pour détourner la colère des habitants. Les fonctionnaires l’ont aussi utilisé comme prétexte pour intensifier la persécution du Falun Gong.

Voici les faits concernant cet incident, confirmés par les résidants de Pulandian qui connaissent la véritable situation.

Le frère aîné du maire de la ville de Pulandian, Yu Peihong, est un promoteur immobilier. Dans le but de développer un nouveau projet, il voulait acheter un terrain sur lequel des maisons résidentielles étaient construites. Lorsqu’ils ont relogé les habitants de ce complexe, trois familles refusaient d'être relogées parce qu’elles n’étaient pas suffisamment indemnisées. Un jour, les fonctionnaires du département de police, le procureur et la cour (les trois branches du système légal de la Chine) sont arrivés pour faire démolir leurs maisons.

Un résidant, appelé Luo (qui n’était pas pratiquant de Dafa), est monté sur le toit de sa maison avec une bouteille d'essence en disant: « Si quiconque ose toucher ma maison, je m’immole par le feu. » Beaucoup de personnes étaient venues regarder, même les fonctionnaires du service judiciaire, mais personne n’a tenté de l'arrêter. Au contraire, ils l’excitaient en lui disant: « Qui crois-tu effrayer! Si tu oses t’immoler, montres-nous comment! » Sous la pression de telles irresponsables railleries, Luo s’est arrosé d'essence, y a mis le feu et s’est brûlé à mort.

Personne du département de police, du procureur ou de la cour n'a essayé d'éteindre le feu. Regardant leur cher parent mort dans les flammes, la famille de Luo a refusé de garder le silence. Ils ont accroché le corps roussi sur la maison et ont empêché la sécurité publique, le procureur et les fonctionnaires du département judiciaire de l'enlever. Des dizaines de membres de sa famille et de ses amis ont défilé dans la rue avec un grand panneau portant l’inscription: " Cet incident ne devait pas se produire!"

L’agitation s'est développée de plus en plus. La famille de Luo est allée à Pékin faire appel, alors le Comité central du parti a interrogé le Gouverneur Bo Xilai. Bo Xilai, a appelé le maire de la ville de Pulandian, Yu Peihong. Yu Peihong a répondu: « C'est une immolation d’un pratiquant de Falun Gong! » Ensuite il a donné l’ordre au département de police de manipuler la situation. La police a trouvé le frère aîné de Luo, qui, par le passé avait travaillé pour le département et avait été congédié. Ils lui ont demandé s’il voulait bien enlever le corps de la maison et signer une déclaration sous serment certifiant qu’il s’agissait de l’immolation d’un pratiquant de Falun Gong. Ils lui ont dit que s'il acceptait, ils lui paieraient une indemnité, le rétabliraient dans son emploi au département de police et donneraient à chacun de la famille de Luo une maison et plusieurs centaines de milliers de yuans. Après avoir signé l'accord, le frère aîné a descendu le corps, mais le département de police n'a ni payé l'argent comptant, ni donné les maisons comme promis. Ensuite la TV locale du gouvernement de la ville de Pulandian a fait une émission expliquant que cet incident était une immolation d’un pratiquant de Falun Gong.

Cependant, tous les habitants connaissent la vérité de cette affaire. Ils savent que c’est un mensonge de déclarer cette immolation ayant rapport avec le Falun Gong.

Traduit de l’anglais en Suisse le 3 juin 2005

Version anglaise disponible à :
http://clearwisdom.net/emh/articles/2005/5/25/61177p.html

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.ca/mh/articles/2005/5/3/100978.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.