Australie: “Les gens sont choqués et leur conscience s’éveille”: rapport sur l’exposition anti-torture de Brisbane

Le 10 juillet 2004, afin d’exposer encore plus la brutale persécution que subissent les pratiquants de Falun Gong en Chine, les pratiquants de Dafa de Queensland en Australie ont tenu une exposition anti-torture à grande échelle sur la place King George au centre ville de Brisbane. Les scènes de tortures étaient si vivantes qu’elles ont choquées plusieurs personnes qui s’étaient arrêtées pour voir, y compris plusieurs touristes et des étudiants du Continent chinois. Le visage des gens exprimait un mélange d’émotions ; choc, accablement, tristesse, sympathie envers les victimes et colère contre les tortionnaires.


Un homme qui passait par là, après avoir observé l’exposition a dit “C’est vraiment très puissant; Jusqu’à aujourd’hui j’en avais juste entendu parler un peu de ce qui se passait en Chine. Penser que les gens sont entrain d’être persécutés de cette manière en ce moment même est choquant. Ca donne envie d’en savoir plus sur la persécution et d’agir ! »

Un autre monsieur appelé David a dit “”je viens juste de voir l’exposition anti-torture en face de la Municipalité et j’ai été complètement dégoûté. La torture est atroce, vraiment atroce. On doit y mettre fin ! »
Il y a eu aussi un autre jeune qui nous a dit s’appeler Michael. Il était en route pour aller au centre ville s’acheter des CD de musiques et prendre un pot après. Il comptait passer une belle petite journée. Cependant quand il a vu l’exposition de torture, il a eu le cœur lourd. Il a dit à un pratiquant, « Cette exposition a un grand impact. Vous aviez besoin de faire toucher du doigt la réalité et vous l’avez bien fait. Vous devez montrer aux gens combien la persécution est grave et terrible. Si les scènes de tortures n’étaient pas aussi choquantes j’aurais pu juste passer à coté sans m’arrêter. Mon cœur est devenu lourd et j’ai réalisé tout ce que je n’aurais pas si je n’avais pas vu ces scènes. Je me sentirai probablement mal toute la journée, ce que je ne veux vraiment pas, mais j’avoue préférer me sentir mal et signer votre pétition au lieu de rester ignorant. »

Il y avait deux petites filles, sans abris, de 12 et 13 ans. Quand elles ont vu l’exposition elles ont demandé à un pratiquant « Que pouvons nous faire pour aider ? » Nous voulons aider les gens qui sont torturés ». Quand elles ont vu la pétition elles ont immédiatement signé en s’appliquant et solennellement. Pourtant elles ne voulaient toujours pas partir, « SVP dites nous ce que nous pouvons faire pour aider, nous voulons aider ces gens en Chine »

D’autres personnes ont aussi été choquées par l’ampleur de la persécution et ont demandé “Pourquoi les pratiquants de Falun Gong s’accrochent à leur croyance en subissant des tortures si inhumaines? » Après qu’un pratiquant leur ait expliqué les principes de « Vérité, Compassion et Tolérance » et les bénéfices mentales et physiques que les gens ont tirées de cette pratique, ainsi que l’importance de maintenir ces principes pour le bénéfice de toute l’humanité, une mère et sa fille ont dit « Maintenant nous comprenons. Les pratiquants de Falun Gong en Chines sont nobles. Nous prierons pour eux et que Dieu les bénisse. »


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.