Plus de 400 millions de personnes sont mortes du COVID en Chine depuis que la pandémie s’est déclarée voici trois ans

M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, a déclaré le 15 janvier que le Parti communiste chinois (PCC) dissimule la véritable situation de la pandémie depuis son tout début voici trois ans. Plus de 400 millions de personnes en Chine sont mortes du COVID, et le nombre total de morts atteindra 500 millions d’ici la fin de cette vague de cas positifs a-t-il annoncé.


M. Li a également précisé que plus de 200 millions de personnes en Chine sont mortes au cours de l'épidémie de SRAS entre 2002 et 2004. Des années plus tard, lorsque le PCC a constaté la diminution de la population, il a abandonné sa politique de l'enfant unique et a commencé à encourager les couples à avoir un deuxième, voire un troisième enfant.


Yi Fuxian, un chercheur de l’université du Wisconsin à Madison, affirme depuis des années que les statistiques démographiques publiées par la Chine ne sont pas fiables. "Cela signifie que la population réelle de la Chine n'est pas de 1,41 milliard (le chiffre officiel) et pourrait même être inférieure à ma propre estimation de 1,28 milliard", a rapporté le Washington Post citant ses propos dans un article paru en août 2022 et intitulé "China's Demographics Spell Decline Not Domination"(La démographie de la Chine présage le déclin pas la domination).


VOA (Voice of America) rapportait le 11 janvier 2023 qu’un habitant de Pékin vivant actuellement aux États-Unis a perdu cinq membres de sa famille en huit jours en raison du COVID.


De nombreux hauts responsables du PCC sont également décédés récemment du COVID. Il s'agit notamment de Qi Shan (ancien directeur adjoint du Comité permanent du Congrès populaire de la province du Yunnan, secrétaire adjoint du groupe du parti), Hu Xuming (ancien secrétaire du groupe du parti et procureur en chef du Parquet du Ningxia), Jiang Xuefu (général de division à la retraite, ancien commandant de la 25e base d'entraînement expérimental) et Feng Binglin (ancien directeur général adjoint de la China State Shipbuilding Corporation).


Ben Lowsen, spécialiste des affaires politiques et de sécurité chinoises et conseiller de l'armée de l'air américaine, estime que la politique du PCC a été de "protéger sa légitimité, même au détriment de la santé publique." "Malgré l'insistance de leur gouvernement à imposer des restrictions coûteuses au cours des trois dernières années, les citoyens chinois sont confrontés à ce qui pourrait devenir le plus grand événement de décés de masse de leur pays depuis le Grand Bond en avant", a-t-il écrit dans un article intitulé "Le Grand Bond de Xi Jinping" le 5 janvier 2023.


Malgré les chiffres peu élevés fournis par les autorités sur les infections et les décès et la propagande décrivant une société prospère, de nombreux citoyens chinois ont appris la vérité simplement en observant ce qui leur est arrivé à eux-mêmes, aux membres de leur famille, à leurs proches, à leurs amis et à leurs communautés.


Un responsable des crématoriums de la ville de Langfang, province du Hebei, a dit que des habitants de Pékin avaient récemment contacté son agence pour trouver des lieux de crémation pour les membres de leur famille décédés du COVID. Ils ont dit que le nombre de décès était si élevé à Pékin que les crématoriums étaient réservés jusqu’au second semestre de 2023. Ils ont également demandé que le fonctionnaire ne rende pas cette information publique.


Ce fonctionnaire a expliqué que les crématoriums de Langfang ne pouvaient même pas répondre aux besoins des habitants locaux, et encore moins à ceux de l’extérieur de la ville. En fait, de nombreuses personnes dans la campagne sous l’administration de Langfang enterrent les corps des membres de leur famille décédés du COVID au lieu de les incinérer, en raison du coût élevé de la crémation, des longs délais d’attente et de la culture. Cependant, en raison du grand nombre de décès récents, le temps d'attente pour organiser des funérailles peut atteindre cinq jours dans certaines régions.


Traduit de l’anglais
Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2023/1/17/206220.html
Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2023/1/16/455103.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.