Les crimes de Zhu Xianjun, ancien directeur adjoint du Bureau 610 de la province du Hebei

Dans le cadre de la Journée des droits de l'homme de cette année, le 10 décembre, les pratiquants de Falun Gong de 38 pays ont soumis une nouvelle liste de malfaiteurs à leurs gouvernements respectifs, les pressant de sanctionner ces personnes pour leur persécution du Falun Gong, y compris par l'interdiction d'entrée et le gel de leurs avoirs à l'étranger. Ces pays comprennent les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, 22 pays de l'Union européenne et 11 autres pays d'Asie, d'Europe et des Amériques. Parmi les malfaiteurs répertoriés se trouvait Zhu Shouke, directeur de l'administration pénitentiaire au ministère de la Sécurité publique.


* * *


Informations sur le malfaiteur

Nom complet de l'auteur : Zhu (nom de famille) Xianjun (prénom) (朱现军 chinois)
Genre masculin
Pays : Chine
Date/année de naissance : février 1966
Lieu de naissance : ville de Liuying, canton de Yongnian, province du Hebei, Chine


Zhu Xianjun


Titre ou fonction

Mai 2019 à aujourd’hui: directeur adjoint et actuel directeur de l'administration du bureau du gouvernement dans la province du Hebei

Juin 2009 - avril 2019 : directeur adjoint du Bureau 610 de la province du Hebei, vice-président exécutif de l'Association anti-secte provinciale du Hebei

Décembre 2007 : directeur adjoint du Bureau de recherche du gouvernement provincial du Hebei

Avant 2002 : membre du comité municipal de Handan de la Ligue de la jeunesse communiste1990 : membre du comité de la Ligue des jeunes du canton de Yongnian, ville de Handan.

1990 : membre du Comité de la Ligue de la jeunesse du comté de Yongnian, ville de Handan


Principaux crimes

Depuis le début de la persécution du Falun Gong par le PCC (Parti communiste chinois) en juillet 1999, les fonctionnaires du Comité des affaires politiques et légales, le Bureau 610 et la sécurité publique de la province du Hebei ont suivi de près la politique de persécution, faisant du Hebei l'une des principales provinces où la persécution est la plus sévère. Parmi le total de 4 904 cas de décès ayant été confirmés au 12 janvier 2023, le Hebei s'est classé troisième avec 551 (11,2 %) décès.

Au cours de la période de près de 10 ans entre juin 2009 et avril 2019, alors que Zhu Xianjun était directeur adjoint du Bureau 610 de la province du Hebei, sous le commandement de Zhang Yue, alors secrétaire du Comité provincial des affaires politiques et légales (PLAC), Zhu n'a épargné aucun effort pour mettre en œuvre la politique de persécution et est l'un des principaux auteurs de la persécution du Falun Gong dans la province du Hebei.


Calomnier le Falun Gong lors de diverses activités

Pendant son mandat en tant que directeur adjoint du Bureau 610 provincial du Hebei et vice-président exécutif de l'Association anti-culte provinciale du Hebei, Zhu a participé à toutes sortes d'activités et a prononcé des discours. Dans ses discours, il a calomnié et attaqué le Falun Gong, incitant à la haine contre le groupe.


Le matin du 17 décembre 2009, la « Réunion inaugurale de l'association anti-secte du lycée de Hengshui et la Première réunion du Premier conseil » ont eu lieu au musée Qiuzhen. Zhu assistait à la réunion et a prononcé un discours.


Le 21 octobre 2014, Zhu a fait un rapport lors de la réunion du « Mois de la publicité anti-secte » qui s'est tenue à l'Université ferroviaire de Shijiazhuang et a calomnié le Falun Gong.


Dans l'après-midi du 19 juin 2015, un événement intitulé « Croire en la science, s’opposer aux sectes » a été organisé à l'Université médicale du Hebei par la Ligue provinciale de la jeunesse communiste du Hebei, le Bureau 610 provincial du Hebei et l'Association anti-secte provinciale du Hebei. Zhu a assisté à la cérémonie d'ouverture et a fait un rapport sur l'implication des jeunes dans les activités anti-sectes.


Plus de 400 personnes de l'Association anti-secte provinciale, du Comité de la Ligue de la Jeunesse de Shijiazhuang, de l'Université médicale du Hebei et de l'Université des sciences et technologies du Hebei assistaient à la cérémonie.


Le 25 octobre 2018, une série de conférences sur le thème « anti-secte » ont eu lieu à l’Université technique de poste et de télécommunication de Shijiazhuang. Zhu a donné une conférence sur « La situation de la lutte anti-secte » à plus de 2 000 étudiants de première année.


Persécution à grande échelle des pratiquants de Falun Gong


Persécution en 2012

Le 25 février 2012, plus de 100 pratiquants de Falun Gong de Shijiazhuang, Tangshan, Baoding, Cangzhou, Botou, Xuanhua et d'autres endroits dans la province du Hebei ont été simultanément arrêtés. Il a été rapporté que les arrestations massives étaient dirigées par le bureau 610 provincial avant le « 18e congrès national » du PCC. La police à tous les niveaux de la province du Hebei était impliquée.


En juin 2012, plus de 700 résidents locaux ont signé une pétition demandant la libération du pratiquant M. Li Lankui du canton de Zhengding, ville de Shijiazhuang. Cela a attiré l'attention des médias internationaux et du Congrès américain.


Des agents du Bureau 610 provincial, du département de police et du Bureau de la sécurité intérieure de Zhengding ont commencé à harceler les pratiquants de Falun Gong locaux. Un total de seize pratiquants et les membres de leur famille ont été arrêtés. La police leur a mis des cagoules noires sur la tête et les a emmenés dans un lieu de détention secret au centre de formation de la police criminelle de la sécurité publique municipale de Shijiazhuang.


Les pratiquants ont été menottés à des chaises en métal pendant de longues périodes de temps, battus et choqués avec des matraques électriques. Mme Gao Suzhen et M. Jia Zhijiang ont été plus tard condamnés. Mme Bai Shuqin, Mme Wang Yuexia et M. Yang Rongxia ont été condamnés à des peines de camps de travail forcé. Le mari de Mme Bai Shuqin, M. Liu Shulin, ainsi que plusieurs membres de sa famille ont été forcés de vivre loin de chez eux pour se cacher de la police. Au moins quatre pratiquantes ont été violées par la police. Mme Gao Suzhen a développé un problème de santé grave suite à la torture en prison. Elle est décédée le 5 mars 2018, un an après sa libération.


Persécution en 2013

Tôt le matin du 15 novembre 2013, après plusieurs mois de surveillance, la police de la ville de Shijiazhuang a arrêté plus de 20 pratiquants et saccagé leurs maisons. Dans les semaines suivantes, plus de 40 pratiquants ont été arrêtés et harcelés. Sept d'entre eux, dont M. Yang Huizhou et M. Zhang Yingtong, ont été injustement condamnés.


Persécution en 2014

Le 13 mars 2014, sous le commandement direct du Bureau de la sécurité publique de Tangshan, treize pratiquants ont été arrêtés. Beuf d’entre eux ont été arrêtés et sept condamnés. En moins de six mois, une autre arrestation collective a eu lieu dans le district de Fengnan. Sept pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés et leurs maisons ont été saccagées le 6 août.


Le 17 août 2014, 42 pratiquants ont été arrêtés dans la ville de Cangzhou lors d'un rassemblement privé, dont Mme Li Li, Mme Kang Lanying, Mme Tang Jianying, M. Xu Kai et Mme Cao Yanxiang. La police a saccagé les domiciles de plusieurs pratiquants. Dix pratiquants ont été condamnés à la prison et à une amende.


Persécution en 2015

Selon Minghui, 32 826 pratiquants de Falun Gong de la province du Hebei ont déposé des plaintes pénales contre l'ancien dirigeant du PCC Jiang Zemin en 2015 pour son rôle déterminant en ordonnant la persécution. Fin 2015, au moins 1 251 pratiquants ont été arrêtés ou harcelés, dont au moins 16 étaient âgés de plus de 70 ans. Trois pratiquants, M. Yuan Shuchen, M. Xu Zengliang et Mme Yan Guoyan, sont morts suite à la persécution.


Persécution en 2016

Du 31 mars au 2 avril 2016, sous prétexte de maintenir la sécurité pendant « l'Exposition universelle », le Bureau 610 de Tangshan et la sécurité publique ont envoyé plus de 100 agents pour arrêter les pratiquants de Falun Gong sur la base d'une liste noire. Le 31 mars seulement, 21 pratiquants ont été arrêtés et leurs maisons ont été saccagées. M. Lai Zhiqiang et Li Xiaoxian ont été jugés et condamnés respectivement à 5 et 7 ans.


Quelques cas de persécution

En 2018, des pratiquants de 11 régions de la province du Hebei ont été persécutés à des degrés divers. Parmi eux, 326 personnes ont été arrêtées, 180 ont été détenues, 68 personnes ont été condamnées, 58 ont été jugées et 41 ont vu leur arrestation approuvée. De plus, 1 075 personnes ont été harcelées et 41 ont perdu un total de 382 700 yuans en raison de la persécution financière. Deux pratiquants sont morts suite à la persécution.


Mme Ma Guilan, 64 ans, a été arrêtée le 4 juillet 2018 et envoyée au centre de détention de la ville de Qinhuangdao deux semaines plus tard. Là, elle a été torturée pour avoir refusé de renoncer à sa foi dans le Falun Gong. Elle a entamé une grève de la faim le 11 septembre. Quatre jours plus tard, les gardes ont commencé à la gaver. Ses cris douloureux pouvaient être entendus dans toute la prison. Le 17 septembre, Mme Ma est tombée inconsciente et a été emmenée à l'hôpital de police de Qinhuangdao, elle est décédée environ une heure plus tard. Selon des personnes au courant, plusieurs agents du gouvernement d'identité inconnue sont venus à l'hôpital, lui ont ouvert l'abdomen et ont prélevé ses organes internes. On ne sait pas exactement quels organes ont été prélevés et où ils l'ont fait.


De janvier à juin 2017, au moins 306 pratiquants de la province du Hebei ont été harcelés, au moins 281 ont été arrêtés, 63 ont été jugés, 43 condamnés et 4 ont été persécutés à mort. Au moins 126 maisons ont été saccagées et de l'argent a été confisqué.


Mme Du Hexian a été arrêtée le 26 septembre 2017 par des agents du Bureau de la sécurité intérieure du canton de Xiong. Le 8 décembre, Mme Du, qui était devenue très faible suite à la persécution, a été enfermée dans une cage en métal et forcée à assister à son procès. Peu de temps après le début de l'audience, elle a commencé à vomir du sang. L'audience a été temporairement ajournée, et la cage a été sortie.


Plusieurs minutes plus tard, Mme Du a été ramenée dans la salle d'audience et la séance a repris. Cependant, en l'espace d'environ dix minutes, Mme Du est tombée inconsciente. Le juge a dû ajourner l'affaire. Le tribunal du canton de Xiong a tenu une autre audience sur son affaire le 12 janvier 2018 et l'a condamnée à 7 ans le 15 juin.


En 2016, au moins 1 226 pratiquants de la province du Hebei ont été harcelés et arrêtés. Parmi eux, 187 ont vu leur domicile saccagé et au moins 120 personnes ont été poursuivies. Huit personnes sont mortes en raison de la persécution.


En 2015, au moins 1 685 pratiquants de la province du Hebei ont été harcelés et arrêtés et 56 autres ont été condamnés.


M. Li Kai a été arrêté le 29 juillet 2015 et secrètement condamné à 3 ans et demi de prison le 21 septembre. Les autorités l'ont emmené à la prison de Jidong début décembre 2015 sans en informer sa famille. Ce n'est qu'après avoir subi un accident vasculaire cérébral (hémorragie cérébrale) en prison que sa famille a été sommée le 14 janvier 2016 de le ramener chez lui. Il est décédé deux semaines plus tard, le 29 janvier 2016.


De janvier à août 2014, un total de 360 pratiquants ont été arrêtés et harcelés dans la province du Hebei, dont 152 pratiquants de Falun Gong arrêtés lors d'arrestations collectives. Lors d'une arrestation collective au petit matin du 30 mai 2014, au moins 18 personnes du canton de Hejing, du canton de Gucheng et du canton de Zaoqiang ont été ciblées, dont trois nourrissons et un homme âgé de 70 ans. Les policiers sont entrés par effraction dans les maisons des pratiquants et ont battu tous ceux qu'ils voyaient, tandis qu'une ambulance attendait à l'extérieur.


Mme Chen Lingmei et son mari, M. Cao Zhaohui, tous deux pratiquants de Falun Gong, ont été arrêtés en août 2014 et tous deux condamnés par le tribunal du canton de Guan à trois ans de prison. La cour intermédiaire de Langfang a confirmé leur condamnation initiale après avoir fait appel. Mme Chen était aveugle et frappée d'incapacité au moment où elle a été libérée le 22 août 2017. Elle est décédée le 7 décembre.


Version anglaise:
https://en.minghui.org/html/articles/2023/1/16/206188.html

Version chinoise:
原河北省610办公室副主任朱现军的恶行

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.