Des activités autour des 400 millions de démissions dans les quartiers chinois à Paris, suscitent curiosité et soutiens

(Clearharmony.net) Ces dernières semaines, les pratiquants à Paris ont organisé de nombreux événements dans les quartiers chinois afin de célébrer les 400 millions de chinois ayant quitté le parti et ses organisations affiliées.


Paris est une des villes d'Europe où la population chinoise est la plus importante. Dans le 3e arrondissement vivent et passent de nombreux Chinois venant en particulier de la région de Wenzhou. La présence des pratiquants de Falun Dafa a suscité la curiosité et attiré l'attention des passants, occidentaux et chinois.


Une de leurs banderoles exposait la vérité sur la la fausse auto-immolation, un élément crucial de la propagande chinoise afin de diaboliser la pratique en Chine et d'inciter à la haine à son encontre. De nombreux Chinois se sont attardés et ont lu l'information . Une jeune fille chinoise, après une lecture attentive, a pris l'initiative de venir chercher des documents sur le Falun Gong et des exemplaires des Neuf commentaires sur le Parti communiste auprès des pratiquants. Avant de partir, elle les a abondamment remerciés. Le jour de l'événement, de nombreux Chinois ont reçu des documents informatifs du Falun Gong et certains ont même fait les trois démissions au stand des pratiquants.


Les pratiquants ont reçu le soutien des passants ainsi que celui de la police nationale. Après avoir reçu des plaintes, la police nationale est arrivée sur place. Les policiers ont écouté les explications des pratiquants puis est allée demander au groupe de chinois pro-PCC de ne pas interférer avec l'activité des pratiquants. Elle les a également informés que la manifestation statique des pratiquants de Falun Gong était dûment autorisée par l’autorité policière.


Avant de partir, les policiers ont également dit aux pratiquants : “On fait le tour, et si quelque chose arrive, on est là.”


Les pratiquants font la démonstration des exercices Falun Dafa dans le quartier chinois

Matthieu un jeune pratiquant français informe les passants


"Le nombre de chinois quittant le Parti augmente rapidement"

Matthieu, un jeune pratiquant français, a assisté à l'événement et donnait des journaux aux chinois qui traversaient la rue. Il a dit : “Bien qu'il y ait beaucoup de Chinois empoisonnés par les mensonges du PCC, les pratiquants de Falun Dafa sont également présents ici, apportant la vérité et les aidant à changer leur état d' esprit”. Beaucoup de français et d'occidentaux dans ce quartier chinois ont bien compris la vérité sur ce gouvernement communiste perverse. Il a ajouté : "Ils [Français et Occidentaux] étaient très heureux de nous voir ici leur permettant de bien comprendre le mauvais côté du régime communiste. Ils signent volontiers la pétition".


400 millions de Chinois ont à ce jour quitté le PCC et ses organisations affiliées, a déclaré Matthieu : “Ce nombre augmentera rapidement, car suite à la pandémie du virus PCC, de plus en plus de Chinois apprennent et s'informent davantage sur le régime. C'est un gouvernement terroriste qui manipule et vole toutes les libertés du peuple chinois.”


Il s'est adressé aux Chinois d'outre-mer en leur disant: “Les chinois en Chine continentale connaissent la vérité, mais ils ne peuvent pas parler car ils ont peur d'être persécutés par le gouvernement. Les Chinois d'outre-mer ont plus d'opportunités et de conditions pour apprendre la vérité. Vous devriez rechercher des informations par vous-même et quitter le Parti et ses organisations affiliées par tous les moyens, ne soyez plus manipulés par le PCC."


Sandra s'adresse au public lors de l'événement

Sandra, une pratiquante française a également fait un discours devant les Chinois du quartier. "Vous [le peuple chinois] savez que la Chine, votre magnifique pays, n'est pas le régime communiste chinois. Aimer votre pays n'est pas aimer le PCC. Je souhaiterais vous faire connaître la vérité, la réalité cachée depuis toutes ces années. Il ne faut pas confondre la chine avec le régime communiste chinois. Les Chinois sont victimes de ce pouvoir corrompu.", a-t-elle déclaré.


Elle a également constaté qu'en tant qu'occidentale clarifiant les faits ,de nombreux chinois écoutaient plus volontiers. Elle espère que de plus en plus de Chinois connaîtront la vérité et ne seront plus manipulés par le gouvernement du PCC.


Voix de soutien

La brutalité du gouvernement communiste n'est pas nouvelle pour de nombreux Asiatiques. De nombreux passants asiatiques ont rapidement signé la pétition : " Mettre fin au PCC pervers". Une passante japonaise a dit qu'elle était au courant de la perversité du PCC, depuis l'époque de Mao Zedong jusqu'à maintenant, et elle a même encouragé les pratiquants à continuer leur bon travail. Une femme coréenne qui a appris la vérité, avec son mari, a rapidement signé la pétition et ils ont exprimé leur sympathie et leur soutien aux pratiquants.


Beaucoup de Chinois reçoivent des documents et font les trois démissions sur le stand de clarification. Certaines personnes ont même pris l'initiative de venir eux-mêmes aux stands des pratiquants chercher des documents de clarification.


Deux jeunes français ont rapidement signé la pétition


M Kader Issa et M Kriroube Reda


M Kader Issa et M Kriroube Reda travaillent respectivement l'un dans le domaine médical et l'autre comme comédien. Malgré leurs professions différentes, ils connaissent bien la corruption du gouvernement communiste et soutiennent de tout cœur les pratiquants. Ils ont dit: “Vous avez tout à fait le droit d'être ici et de dire la vérité. Nous sommes en 2022, nous ne pouvons pas accepter les choses qui se passent [en Chine]. Vous êtes dans un pays libre [la France], vous avez la liberté et votre présence ici est tout à fait justifiée."


Il a ajouté : “Le communisme est un régime horrible et ne peut fonctionner dans aucun pays ". Il a également comparé : “Je suis allé à Cuba 15 fois, et c'est un désastre. Une personne bien éduquée ne gagne pas plus que quelqu'un qui ne va pas à l'école.”


Quand ils ont appris que 400 millions de Chinois avaient quitté le parti, ils ont exprimé leur soutien : " Ces Chinois ont fait le bon choix. Nous [la France] devons les accueillir, tant de pays les accueilleront. On ne peut pas laisser les communistes prendre le pouvoir sans quoi vous n'aurez plus votre vie."


Concernant la politique zéro covid en Chine, ils ont également déclaré : "Le pays communiste a fermé le pays comme une prison parce qu'il n'a pas de solution et ne sait rien faire."

Avant de partir, ils répétaient encore : “Vous avez parfaitement raison de manifester et d'aller plus loin”.


Mme Catherine Shopstall,


Mme Catherine Shopstall vit et travaille dans la mode à Paris. Elle s'intéresse à la culture traditionnelle chinoise et a aussi un premier dan de Taichi. Elle a signé la pétition et a exhorté : “Il faut arrêter le massacre. Il faut arrêter de prélever des organes”. Avant de partir, elle a ajouté : “Adieu le parti communiste chinois”.


Les activités des pratiquants avaient lieu aux heures du déjeuner et du dîner, et un grand nombre de gens sont passés. Les mensonges du PCC sont de plus en plus exposés et la vague de démissions du PCC ne fera qu’augmenter.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.