Le public condamne 23 ans de persécution par le régime communiste chinois lors d’activités à Copenhague

Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé des activités à Copenhague le 16 juillet 2022 et informé le public à propos des 23 ans de persécution par le Parti communiste Chinois (PCC).

Les pratiquants ont organisé des activités à Copenhague pour dénoncer la persécution du PCC;
Reconstitution des méthodes de torture utilisées par le PCC.
Reconstitution de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.

Un pratiquant parle aux gens de la persécution.


Les innombrables crimes du PCC dans la persécution

Au cours des derniers 23 ans des millions de pratiquants ont été arrêtés, torturés, et empoisonnés au moyen de médicaments inconnus et même soumis au prélèvement force d’organes. La persécution est largement répandue et a visé des gens de tous horizons y compris des fonctionnaires, et des membres de la communauté scientifique.


Des pratiquante qui vivent aujourd’hui au Danemark et en En Suède ont été persécutées en Chine. Lors du rassemblement elles ont partagé leurs expériences personnelles, condamné la tyrannie du PCC et demandé au public d’aider à mettre fin à la persécution.


Yanyan (à gauche) une pratiquante de Suède.


Mme Yanyan, qui habite à présent en Suède, souffrait de de multiples kystes du foie. Après avoir pratiqué le Falun Dafa, elle s’est rapidement rétablie. Elle a expliqué que son cas n’est que l’un des innombrables exemples parmi les pratiquants de Falun Dafa. Elle estime que ce qui est encore plus important, c'est que le caractère de chacun s’est amélioré. Cependant, ils ont été persécutés par le PCC pour leur pratique du Falun Dafa.

Elle a pris la parole au rassemblement et a déclaré : “ Parce que mon ami Jing Qin pratiquait le Falun Dafa, elle a été illégalement condamnée à quatre ans de prison. Elle a été soumise à diverses formes de torture. Lorsqu’elle a été libérée de prison, elle pouvait à peine s’occuper d’elle-même. Elle est morte en 2007;

La pratiquante Chen Man qui vit au Danemark


Mme Chen Man, qui vit aujourd’hui au Danemark, a été arrêtée en 2008 et condamnée à sept ans de prison pour sa croyance. Elle a déclaré : “ L’épreuve mentale sévère que j’ai vécue est indescriptible. Je n’étais pas autorisée à voir mes proches, à écrire des lettres ou à les appeler parce que je refusais d’abandonner ma croyance. Les détenues n’avaient pas le droit de me parler sous peine d’être sévèrement punis.”


“Le Parti Communiste est le diable”

Une femme venant d'Allemagne écoute les explication de la pratiquante


Une femme d’Allemagne s’est arrêtée pour regarder les pratiquants faire les exercices et elle a dit que cela la rendait calme et apaisée. Après avoir lu les messages sur les bannières, elle a demandé, “Pourquoi une si bonne pratique est-elle persécutée en Chine ?”


Un pratiquant a expliqué que le Falun Dafa est basé sur les trois principes de Vérité-Bonté-Tolérance. Les pratiquants s’efforcent d’être de bonnes personnes et améliorent leur santé physique et mentale en suivant ces principes et en pratiquant les exercices. Le PCC contrôle les gens par le mensonge et la violence. Ceux qui sont d’accord avec les principes de Vérité-Bonté-Tolérance peuvent facilement reconnaître la vraie nature du PCC, donc le PCC veut éradiquer le Falun Dafa.


La femme a dit, “C’est terrible. Le PCC est le diable. Même si le PCC semble puissant et violent, nous ne pouvons pas le laisser réussir. Vous devez persévérer.”


La justice peut-être tardive mais pas perdue

Une femme danoise a regardé la reconstitution de la torture du PCC pendant un bon moment. Elle a dit qu’elle avait vu sur la station DR2 de la TV danoise un reportage sur le prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Dafa de leur vivant.


Elle a déclaré “Le prélèvement d’organes humains de personnes vivantes constitue une grave violation des droits de l’homme. Pourquoi tant de gouvernements dans le monde ferment-ils les yeux ? De nombreux gouvernements ont peur de perdre leurs intérêts économiques. Entre les intérêts et la moralité, si les gens choisissent les intérêts, les conséquences seront terribles.”
Elle a dit, “La justice peut être tardive, mais elle ne sera certainement pas perdue;”

Un Danois parle avec une pratiquante


Un grand Danois d'âge moyen a dit qu'il connaissait la situation des droits de l'homme en Chine. Il a estimé que les activités des pratiquants étaient bonnes, mais il n'était pas sûr de leur efficacité. De nombreux gouvernements ferment les yeux sur les questions de droits de l'homme en raison de leurs intérêts économiques. Il doutait qu’ils puissent changer.


La pratiquante lui a dit que depuis 1999, le PCC a persécuté le Falun Gong pendant 23 ans, et que la persécution est toujours en cours. Elle a ajouté que les pratiquants organisent de nombreux événements chaque année pour continuer à informer les gens sur les graves violations des droits de l'homme en Chine. Bien que la persécution se poursuive, les pratiquants pensent que si de plus en plus de personnes connaissent la vérité, elles travailleront avec nous pour y mettre fin.


“Nous croyons que la justice finira par l’emporter. Alors, en tant que personnes ayant entendu la vérité, que devraient-elles faire face à une telle chose, n’est-ce pas leur propre choix ?


L'homme a soudainement réalisé et a dit : "Oh, c'est comme ça ! Face au mal, on choisit de l'arrêter, ou d'être craintif et de le tolérer. L'attitude de chacun affecte la direction future de la société."
Il a étreint la pratiquante et l’a remerciée.


Après avoir pris connaissance de la persécution, de nombreuses personnes ont dit qu’elles pouvaient faire quelque chose pour y mettre fin.Elles ont signé la pétition demandant la fin de la brutalité du PCC.


Contexte : Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi, en 1992, à Changchun en Chine. La discipline spirituelle est aujourd'hui pratiquée dans plus de 100 pays et régions. Des millions de gens ont adopté la pratique basée sur le principe de Vérité-Bonté-Patience et sur cinq exercices doux et ont constaté une amélioration notable de leur santé et de leur bien-être.


Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a émis le 20 juillet 1999, un ordre d’interdire la pratique.


Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution les 22 dernières années. Le chiffre réel pourrait être toutefois de nombreuses fois plus élevé. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leur foi.


Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour fournir en organes l’industrie de la transplantation.


Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le bureau 610, une organisation de sécurité extralégale avec le pouvoir de passer outre les systèmes policiers et judiciaires et dont l’unique fonction est d’orchestrer persécution du Falun Dafa.


Tous les contenus initialement publiés sur le site Minghui sont protégés par le droit d'auteur. https://en.minghui.org/html/articles/2022/7/24/202404.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.