28 anciens poèmes chinois traitant d’espoir et de beauté

Dans l'histoire chinoise, il existe de nombreux poèmes classiques sur l'espoir qui recherchent la beauté intemporelle dans la nature et dans la vie. Les poètes ont un cœur empathique et des sens exacerbés qui nous permettent d'avoir un aperçu des plus beaux aspects de notre monde. Les poèmes traditionnels chinois sont toutefois souvent subtils et réservés. Pourtant, plus nous les lisons, plus nous pouvons comprendre le sens profond des vers.


En revenant en arrière pour un voyage dans le temps imprégnons-nous d'une sagesse ancienne, nous aidant à découvrir l'espoir et la beauté qui nous entourent.


春有百花秋有月,夏有凉风冬有雪。
若无闲事挂心头,便是人间好时节。

Avec les fleurs du printemps, la lune d'automne,
la neige de l'hiver et la brise de l'été.
Si dans ton coeur il n'y a pas
le moindre souci,
Chaque saison sera la plus belle.
Wumen Huikai (1183-1260)


Suivez le rythme de la nature. Chaque saison a une beauté unique à nous faire découvrir, mais seulement si nous sommes prêts à la voir.


九层之台起于累土,千里之行始于足下

Une tour de neuf étages s'élève d'un tas de terre ;
Un voyage de mille lieues commence par le premier pas.
Lao Tzu (571 avant J.-C.)


En regardant devant nous, nous pouvons être terrifiés par la tâche stressante à laquelle nous allons être confrontés. Ne nous inquiétons pas et faisons un pas en avant. C'est par de petits pas successifs que nous atteindrons notre destination.

竹死不变节,花落有余香

Les bambous peuvent mourir mais les branches resteront
Les fleurs peuvent tomber mais leur parfum persistera.
Shao Ye (~860)


Les choses matérielles changent constamment, mais leur esprit leur survivra.

梅子熟时枙子香

Quand les prunes sont mûres,
le jasmin émane un parfum rafraîchissant.
Moine Shiwu (~1644)


Le passé est révolu et l'avenir est encore à venir. Prenez la vie comme elle vient, en appréciant chaque moment.

车到山前必有路,船到桥头自然直

Quand le chariot atteint la montagne, il doit y avoir une route.
Lorsque le bateau atteint le pont, il sera naturellement droit.
Proverbe


Faire face à un avenir inconnu peut sembler effrayant et difficile, mais il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Ce qui doit arriver arrivera. Lorsque cela se produit, nous devons faire face à la difficulté. Nous serons sûrs de trouver une solution.

行到水穷处,坐看云起时

Marcher jusqu’où les eaux se jettent,
S’asseoir et regarder les nuages se lever.
Wang Wei (699-761)


Lorsque vous marchez jusqu'au bout de la route, n'hésitez pas et ne vous précipitez pas. S'asseoir et regarder les nuages flotter fait aussi partie de la vie. Parfois, il est bon de se détendre et de profiter du paysage.


不识庐山真面目,只缘身在此山中

Pourquoi ne puis-je pas dire quelle est la véritable forme du Mont Lu ?
Parce que je suis moi-même dans les montagnes
Su Shi (1037-1101)


Le poète a écrit cette observation lorsqu'il a visité le célèbre mont Lu. Souvent, nous ne parvenons pas à voir les choses clairement lorsque nous sommes confrontés à des problèmes. Sortir de la situation et avoir une vue d’ensemble peut nous permettre de trouver la solution.

海上生明月,天涯共此时

Au-dessus de la mer s'est levée la lune brillante,
Malgré la distance qui nous sépare, nous partageons ce moment.
Zhang Jiuling (673-740)


La lune a toujours représenté le mal du pays. Où que nous soyons, nous pouvons lever les yeux vers la lune et savoir que, quelque part dans le monde, la personne qui nous manque regarde la même lune.

难道春花开落,又是春风来去,便了却韶华?
花外春来路,芳草不曾遮


Quand les fleurs s’épanouissent et tombent
Le vent du printemps arrive et s’en va
Est-ce la fin de la meilleure saison ?
La route pour l'arrivée du printemps
n'a jamais été cachée par l'herbe.
Zhang Huiyan (1761-1802)


Est-ce que le printemps se termine quand les fleurs tombent ? Les meilleurs moments s'envolent toujours en un clin d'œil, pourtant le poète nous dit peut-être que le véritable printemps se trouve dans notre cœur. Lorsque nous pouvons trouver la beauté à l'intérieur de nous-mêmes, nous serons à jamais dans notre meilleure saison.

退一步海阔天空,忍一时风平浪静.

Prendre un peu de recul et contempler la mer et le ciel infinis.
Endurer un moment et calmer le vent et les mers
Proverbe


Lors d'une dispute ou d'un conflit, si nous pouvons reculer d’un pas et endurer la souffrance, nous pourrions découvrir qu'il est possible de sortir du conflit avec grâce.

乘风破浪会有时 直挂云帆济沧海.

Venu le temps de chevaucher le vent et de fendre les vagues,
Je hisserai ma voile de nuage blanc et traverserai la mer déchaînée.
Li Bai (701-762)


Ces lignes sont écrites par l'un des plus grands poètes de l'histoire chinoise. Des milliers d'années ont passé depuis cette époque, mais l'esprit de bravoure du poète continue d'inspirer courage et détermination aux lecteurs.

人闲桂花落,夜静春山空。
月出惊山鸟,时鸣春涧中。

Les fleurs d'osmanthus tombent seules ;
Les montagnes fleuries sont calmes la nuit.
La lune monte, alarmant les oiseaux
Qui gazouillent au printemps sur l'eau blanche.
Wang Wei (699-761
)


À première vue, ce poème décrit une scène de montagne. Mais après une lecture attentive, nous pouvons sentir l'esprit paisible de l'auteur dans sa capacité à entendre les fleurs tomber et à voir les oiseaux surpris par la lune montante.

莫等闲,白了少年头,空悲切

Ne prenez jamais le temps pour acquis,
Quand les cheveux ont grisonné,
il n'y a plus que des regrets.
Yue Fei (1103-1142)


Le temps passe en un clin d'œil. Faisons le meilleur usage de chaque instant. Nous n'avons peut-être pas le temps de remettre à plus tard.


飞流直下三千尺,疑是银河落九天

Des eaux folles se précipitant à trois mille pieds (ou 900 mètres) de profondeur,
Au point que je pense que la Voie lactée a dégringolé du neuvième niveau du Ciel.
Li Bai (701-762)


Li Bai est réputé pour ses descriptions romantiques. Dans ce poème, il utilise une métaphore grandiose pour nous montrer la magnifique chute d'eau du mont Lu.

结庐在人境 而无车马喧。
问君何能尔 心远地自偏

Je situe ma cabane dans le monde profane,
Pourtant, je n'entends pas le tumulte de la circulation.
Vous demandez comment il peut en être ainsi ?
Un cœur solitaire se retire où que vous soyez.
Tao Yuanming (365-427)


Ce qui compte vraiment, c'est son propre cœur, et non l'environnement extérieur. Le bruit ne nous atteindra pas si notre esprit est en paix.

醉后不知天在水,满船清梦压星河

Ivre, il ne sait pas que le ciel flotte dans l'eau ;
Un bateau chargé de doux rêves pèse sur la Voie lactée.
Tang Gong (~1360)


Il semble que le poète soit assis, ivre et insouciant, sous les étoiles, mais le mot "pèse" nous donne une idée de la tristesse qui l'habite. La vie n'est qu'un bateau qui transporte nos rêves. Mais comment savoir vers où naviguer ?


欲穷千里目,更上一层楼

Vous pouvez jouir d'une vue plus étendue,
en grimpant plus haut.
Wang Zhihuan (688-742)

Le poète est arrivé à cette conclusion lorsqu'il a visité la célèbre Tour des cigognes. En effet, nous devons continuellement monter plus haut pour voir de plus vastes paysages sur le chemin de la vie.


众里寻他千百度。蓦然回首,
那人却在,灯火阑珊处。

Des milliers de fois, j'ai cherché dans la foule.
Et tout d'un coup, quand j'ai tourné la tête
Il est là où les lumières sont rares et faibles.
Xin Qiji (1140-1207)

Ce sont les derniers vers d'un célèbre poème décrivant le festival des lanternes. La question de savoir qui cherchait le poète a été débattue pendant des milliers d'années. Il pouvait être à la recherche d'un être cher, de la foi ou du sens de la vie. L'idée est que les personnes et les choses les plus précieuses ne sont pas faciles à trouver, mais qu'en fin de compte, elles ne sont pas très éloignées.

愿我如星君如月,夜夜流光相皎洁。

Que je sois comme les étoiles et toi la lune.
Brillant et s'illuminant l'un l'autre nuit après nuit.
Fan Chengda (1126-1193)

Silencieuses mais constantes, les étoiles et la lune vont toujours de pair et s'éclairent mutuellement le chemin, tout comme deux amoureux s'accompagnent et se soutiennent muyuellement.

.


无可奈何花落去,
似曾相识燕归来。

Impuissantes sont les fleurs qui doivent se faner et tomber,
Il est temps pour le retour des hirondelles qu'il me semble avoir déjà rencontrées.
Yan Shu (991-1055)

Si nous ne pouvons pas empêcher les fleurs de mourir, il n'est pas nécessaire de s'attarder sur ces moments avec tristesse. Si nous regardons l'ensemble du tableau, nous pourrions remarquer beaucoup de choses plus agréables autour de nous, comme le retour des hirondelles.

人生如梦,一尊还酹江月

La vie est un rêve,
Permettez-moi de boire un verre à la rivière, à la lune et à son reflet.
Su Shi (1037-1101)

Le poète a visité le Chibi, un célèbre champ de bataille à l'époque des Trois Royaumes, et s'est lamenté sur ces grands généraux qui se sont depuis transformés en cendres et en fumée. Que reste-t-il des gens dans ce monde après leur mort ?

零落成泥碾作尘,只有香如故

Comme les fleurs qui tombent sur le sol et se transforment en poussière,
Elles laissent derrière elles leurs parfums immuables.
Lu You (1125-1210)

Il s'agit d'une ode aux fleurs de prunier qui fleurissent au plus froid de l'hiver. Lorsque les fleurs se fanent, leurs parfums demeurent, tout comme leur esprit et leur courage.

道狭草木长,夕露沾我衣。
衣沾不足惜,但使愿无违。

Le chemin est étroit, l'herbe et les arbustes sont hauts,
Mes vêtements sont tachés par la rosée du soir ;
les taches sur mes vêtements, je ne m’en soucie pas
Si je suis libre de poursuivre mes souhaits.
Tao Yuanming (365-427)

Le poète préfère souffrir et adhérer à ses valeurs plutôt que de vivre une vie opulente sans principes. Même si l'environnement extérieur est difficile, il sera heureux car il a suivi le bon chemin.

海内存知已,天涯若比邻n

Avoir un ami intime dans les mers,
Le bout du monde est comme un voisin de palier.
Wang Bo (649-676)

Les vrais amis ne peuvent être séparés par la distance. Peu importe que notre ami soit à l'autre bout du monde ou à côté, nous pouvons nous comprendre et nous soutenir partout.

孤帆远影碧空尽,唯见长江天际流

Sa voile qui s'amenuise se perd dans le ciel bleu sans limites ;
Où je ne vois que le fleuve sans fin qui déferle.
Li Bai (701-762)

Le poète a écrit ces lignes après avoir fait ses adieux à son ami. Fixant le voilier jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon, le fleuve éternel est comme l'aspiration sans fin du poète. Rien n'est dit sur l'amitié, mais chaque mot exprime l'affection.

大鹏一日同风起,扶摇直上九万里

Le roc s'élèvera un jour avec le vent,
s'envolant à 145 000 km d'altitude.
Li Bai (701-762)

Imaginons que nous soyons le roc, l’ oiseau mythologique gigantesque, capable de briser toutes les chaînes et les manilles pour s'élever librement dans le ciel.

人生如逆旅,我亦是行人,

La vie n'est qu'un hôtel, moi aussi je suis un voyageur.
Su Shi (1037-1101)

Nous sommes tous des invités vivant dans un hôtel
dans ce voyage temporaire qu'est la vie. Il n'y a pas besoin de s'accrocher à quoi que ce soit.


回首向来萧瑟处,归去,也无风雨也无晴。

En regardant en arrière le passage sombre a survécu,
Le retour dans le temps
Ne sera pas affecté par la pluie ou le beau temps.
Su Shi (1037-1101)

La vie de ce poète était pleine de difficultés, mais il ne s'est jamais plaint, prenant chaque épreuve comme elle venait. Dans la vie, nous traversons de nombreuses difficultés, mais lorsque nous y repensons, nous pouvons nous rendre compte qu'elles sont aussi temporaires que le temps qu’il fait.


Les extraits de ces poèmes intemporels nous montrent que si nous sommes prêts à regarder la vie avec un esprit et un cœur ouverts, nous découvrirons que la vie est pleine de beauté. Chaque jour est spécial et chaque moment précieux. Profitons de chaque instant, détendons-nous, apprécions la sérénité qui est en nous et réjouissons-nous de chaque détail de notre vie quotidienne.

Version anglaise :
28 Ancient Chinese Poems About Hope and Beauty-https://magnifissance.com/arts/traditional-chinese-arts/poems-about-hope/


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.