Shen Yun m’a appris comment me cultiver

Depuis le premier jour où l’on nous a annoncé, il y a presque 10 ans, que nous allions avoir Shen Yun à Genève, je me souviens de ce jour, j’ai senti que le Maître nous demandait de le suivre. C’est comme cette histoire ancienne d’un homme rencontrant un sage dans la rue qui lui demande s’il croit au Tao et l’homme répond oui. Alors le sage lui dit de sauter dans une bouteille. L’homme ne réfléchit pas une seconde et saute. Cette histoire m’a beaucoup impressionné car l’homme n’a pas hésité une seule seconde.


J’ai ressenti le caractère sacré de la mission, c’est-à-dire suivre le Maître et sauver les gens. C’était clair et simple mais la pression était forte parce que je savais qu’il s’agissait d’abandonner tout attachement et suivre le Maître inconditionnellement.


Cette phrase dans la Deuxième Leçon du Zhuan Falun résonne toujours dans ma tête chaque fois qu’un niveau supplémentaire doit être franchi : “Cela dépend entièrement de la manière dont vous allez élever votre xinxing ” Cette phrase a toujours été dans mon esprit, me faisant me demander si je serais capable de suivre la progression de la Rectification du Fa et d’atteindre les critères d’un vrai pratiquant.


J’ai longtemps cru que la cultivation consistait à faire des choses et à cause de l’urgence au début de la persécution en Chine, je me précipitais pour faire des choses et j’oubliais souvent de me cultiver, ce qui m’a causé beaucoup de problèmes. Dans ma vie familiale, j’ai été encouragée par d’autres pratiquants, parce que je ne cultivais pas la tolérance et la compassion. Je me dépêchais de faire les choses mais ne regardais pas à l’intérieur ni ne changeais mon caractère. Je pensais que ce que je faisais était des choses très importantes et que toute autre chose était une interférence, au lieu de prendre les interférences comme une opportunité pour me cultiver.


Nous avons la chance d’accueillir Shen Yun à Genève depuis presque 10 ans. Le processus de sauver les êtres est devenu continu. Même lorsque nous avons fini, nous nous préparons immédiatement pour l’année suivante. Sans parler des autres projets dont nous avons dû nous occuper, les activités liées aux droits de l’homme et des actions gouvernementales. Toutes les choses étaient très souvent en même temps.


Plus nous approchons de la fin, plus nous sentons que ce processus de sauver les vies a atteint un niveau élevé d’urgence. Cette notion d’urgence est une chose que Shen Yun me rend très claire. Je deviens alors consciente de la gravité de la chose et de l’urgence à sauver les vies.


Bien cultiver requiert une base solide

Mais pour sauver les vies et bien cultiver, j’ai aussi réalisé que la base de la cultivation doit être sérieuse et solide. C’est-à-dire que nous devons lire davantage le Fa, faire FZN et les exercices pour pouvoir renforcer notre pensée droite afin de nous permettre d’aller sauver les êtres. Je sais que sur certains points, je ne suis pas encore à la hauteur et je dois toujours me rappeler de ne pas être paresseuse et de prendre du temps pour lire davantage, réciter le Fa et faire les exercices.


Lire le Fa et apprendre le Fa est une nécessité absolue, que j’ai comprise en faisant la promotion de Shen Yun, car si on ne lit pas assez, on n’a pas un esprit suffisamment droit et on peut être facilement interféré par des choses du monde ordinaire, facilement perdre patience ou se mettre en colère.


En effet, j’ai constaté que lorsque je ne lisais pas assez, les épreuves s’intensifiaient de toutes parts, me rendant instable et perturbé. Le résultat serait que je ne pouvais pas faire correctement ce que j’étais supposé faire pour sauver les gens.


Pendant la période de promotion de Shen Yun, nous nous sommes réunis tous les jours pour lire un chapitre du Zhuan Falun. Nous lisons le Fa ensemble le matin, avant de partir faire nos différentes activités de promotion de Shen Yun, distribution ou rendez-vous et ce temps passé à lire ensemble est très précieux. Je peux le voir maintenant parce que si j’arrive en retard et ne le considère pas comme un moment sacré alors le résultat ne sera pas le même et la base deviendra faible. Je suis ensuite facilement perturbée ou interférée par les choses ordinaires comme la sentimentalité, le faire valoir et le profit.


Le Maître nous a donné le Zhuan Falun pour nous permettre de construire cette base et renforcer notre pensée droite afin que nous soyons entièrement purifiés et immergés dans le Fa. Si nous lisons moins, nous nous en éloignons et toutes les choses ordinaires peuvent nous atteindre plus facilement et bien sûr affecter le salut des êtres.


Un jour, pendant la lecture de groupe du matin, quatre pratiquants ont lu ensemble à voix haute et au même rythme et alors j’ai soudain senti un grand Falun tourner dans la pièce comme si nous étions assis sur cette grande roue qui tournait. C’était une sensation incroyable. J’étais stupéfaite de pouvoir sentir que le Maître nous donne tout.


J'ai également compris que même pendant la lecture, nous continuons à nous cultiver. Il y a ceux qui lisent vite et ceux qui lisent lentement. Et si on ne lit pas assez, on fait souvent des erreurs. Il y a aussi ceux qui ne veulent pas lire à haute voix...Ici aussi, il faut laisser tomber son propre sens du moi et essayer de suivre les autres pour être dans le même rythme, et finalement nous pouvons atteindre ce champ harmonieux.


Cultiver c’est regarder à l’intérieur

Comme dans le Hong Yin “Cultiver réellement” : “Apprendre la Loi, obtenir la Loi, Comparer l’étude, comparer la cultivation,” j’ai réalisé également que si on lit mais qu’on ne regarde pas à l’intérieur de soi, c’est inutile et même pire, rien ne marchera. Par exemple, nous ne pouvons pas toucher les gens que nous voulons visiter pendant la promotion ou nous ne pouvons pas vendre de billets ou trouver de soutien. Si vous ne cherchez pas suffisamment à l’intérieur de vous-même lorsque vous rencontrez un problème, rien ne marche.


Pendant Shen Yun, nous sommes ensemble tous les jours, donc nous ne pouvons pas éviter des désaccords et de la pression mais c’est grâce à cet environnement particulier que le Maître a créé pour nous que je peux voir si j’atteins le critère de cultivation ou pas. Si je reste chez-moi, je ne peux pas voir tout cela.


Supprimer notre fort sens du moi… c’est ce que Shen Yun nous oblige à atteindre. Enlever l’ego, même dans le plus petit détail. Par exemple, nous préférons faire une chose plutôt qu’une autre, selon que nous l’aimons ou non. C’est exactement comme cela est mentionné dans la Sixième Leçon du Zhuan Falun à propos de se débarrasser des émotions : “… le plaisir de faire quelque chose est aussi une émotion, le déplaisir de faire quelque chose est encore une émotion, porter un jugement positif ou négatif sur quelqu’un, aimer faire ceci ou ne pas aimer faire cela, tout est affaire d’émotion et les gens ordinaires ne vivent que pour leurs émotions. Mais en tant que pratiquant de gong, en tant que personne au-dessus de l’ordinaire, on ne devrait plus évaluer cela avec de tels principes, on devrait dépasser cela.”


Face à un problème, je me demandais : pourquoi ne veux-je pas le faire ? Est-ce que c’est parce que je préfère faire ceci ou cela ? Pourquoi ne pas le faire ? N’est ce pas pour sauver les gens ? Chaque situation, pendant la promotion nous force continuellement à nous rectifier. Par exemple, c’est organisé qu’un jour nous devons nous rendre dans un centre commercial pour la promotion et un autre jour nous devons visiter des entreprises. Nous suivons ce qui est organisé et ne choisissons pas selon nos préférences. Il faut mettre le salut des gens en premier et non pas nos préférences.


Un jour nous avons reçu une très longue liste de noms et d’entreprises et nous avons dû en appeler des centaines. J’avais beaucoup de choses à terminer en premier et j’étais réticente à passer tous ces appels. Avec cette pensée négative, je n’arrivais à joindre personne. Alors j’ai regardé à l’intérieur et je me suis demandée : qu’es-tu en train de faire ? Pourquoi ne veux-tu pas faire cette liste ? est-ce à cause de tes propres préférences ? J’ai pensé : peut-être que ces personnes que tu dois appeler attendent que tu les sauves et tu ne veux pas remplir ta mission à cause de ta propre préférence ? Je me suis sentie si égoïste et j’ai réalisé que je ne suivais pas ce que le Maître a arrangé. Corrigeant ma pensé, j’ai décidé de recommencer la liste et d’appeler chaque personne. Et le résultat a été étonnant. Les gens ont répondu très positivement et acceptaient volontiers l’information. J’ai également remarqué que la plupart de ces personnes ne savaient rien de Shen Yun. J’ai réalisé que ces personnes avaient été envoyées par le Maître pour être sauvées.


La cultivation c’est ne pas blâmer les autres

Ne pas blâmer les autres est l’autre chose que j’ai apprise en faisant Shen Yun. Lorsque quelque chose va mal il est facile de blâmer les autres. Dans le passé, j’avais l’habitude de faire cela et je pensais que les autres ne cultivent pas suffisamment bien et que c’était pour cela que les choses allaient mal. Parfois, je tombe dans ce piège. Mais ce n’est pas la cultivation. Le Maître nous a dit que regarder à l’intérieur est la clé de toute chose. Maintenant j’essaie de ne pas pointer du doigt les fautes de l’autre mais regarder uniquement à l’intérieur de moi. Pourquoi ce problème est-il arrivé ? Est-ce à cause de moi ? Si je regarde bien à l’intérieur je trouve sûrement où se situe le problème. Le Maître m’indique où j’ai échoué. Si je pense de cette manière, il m’est beaucoup plus facile d’avancer et je me sens de plus en plus légère. J’élimine le ressentiment parce que je sais que ce problème se trouve uniquement à l’intérieur de moi, pas chez les autres. Ma relation avec les autres pratiquants s’est améliorée quand j’ai commencé à regarder à l’intérieur. Ce n’est pas parce que j’utilisais la sentimentalité pour m’entendre bien avec les autres mais parce que je ne gardais pas de rancune envers les autres, les rendant responsable de ceci ou de cela.


Maintenant, lorsque je regarde les pratiquants, je peux sentir leur côté lumineux au lieu de regarder leurs défauts et je me sens heureuse de faire partie de ce groupe de pratiquants.


Lors de la conférence de Fa de New York cette année, une chose m’a frappée en écoutant le Maître répondre aux questions des pratiquants. Il répondait souvent en disant qu’il ne voyait pas les choses de cette façon. Et j’ai soudain réalisé une chose : face à un problème, le Maître voit toujours le côté positif des choses. Il ne regarde pas ce qui est négatif. Pour nous sauver, il regarde seulement notre origine. Alors je me suis demandée : Est-ce que tu regardes aussi le positif lorsque quelque chose arrive ? J’ai regardé à l’intérieur et je me suis vu. Je m’attarde souvent sur ce qui ne va pas et je me plains de ceci ou cela. Après cette conférence, j’ai réalisé que le Maître nous montre une autre voie remplie de lumière où le négatif n’a pas sa place. Tout peut être tourné en positif selon la façon dont nous le regardons. Cela dépend entièrement de notre état d’esprit et c’est uniquement lorsque nous changeons notre état d’esprit que ces choses changent. Depuis cette conférence, j’ai décidé d’éliminer toutes les pensées négatives en moi.


Des miracles peuvent se manifester lorsque nous cultivons.

Pendant ce processus de faire la promotion de Shen Yun, j’ai fait l’expérience de nombreux petits et grands miracles qui ont également renforcer de plus en plus ma croyance en Dafa.


Par exemple, nous avons eu une situation qui était bloquée depuis longtemps et qui s’est débloquée soudainement sans effort. J’ai souvent eu les larmes aux yeux de gratitude parce que je savais que le Maître ouvrait toutes les portes pour nous. Nous devons seulement garder la foi et continuer malgré les conflits et les difficultés.


Parfois je me sentais trop fatiguée ou trop occupée pour sortir. Mais chaque fois que je surmontais ce sentiment et que je me rendais au théâtre, le Maître s’arrangeait pour que je rencontre quelqu’un que je connaissais ou quelqu’un qui était désireux d’acheter des billets ou de nous soutenir. C’est étonnant de voir comment le Maître a déjà tout organisé et qu’il ne tient qu’à nous d’y aller ou non.


L’environnement pendant la promotion de Shen Yun est des plus précieux parce que travailler ensemble nous force à nous regarder nous-même plus souvent et sans complaisance. Les autres sont comme un miroir. Lorsqu’ils font bien, ils nous encouragent à faire bien et lorsqu’ils ne font pas bien, ils nous permettent de réfléchir sur notre propre cultivation.


Éliminez cet ego, qui est comme un mur qui nous empêche de cultiver. Lorsque nous faisons la promotion de Shen Yun, cet ego est continuellement testé. Par exemple, un jour c’est moi qui organise une certaine activité et le mois prochain ou la semaine suivante c’est quelqu’un d’autre qui organise une autre activité. Je dois alors mettre de côté mon fort sens du moi et simplement faire ce qui est bien pour sauver les êtres. Dans ces moments, lorsque je mets mon ego de côté, je me sens beaucoup plus légère. Je comprends que peu importe qui dirige, tout le monde suit le même objectif : sauver les vies. Par conséquent, l’unique pensée que l’on doit garder à l’esprit est de faire du mieux possible pour sauver plus de gens.


C’est cela la bonne coordination entre les pratiquants : mettre de côté sa propre personne pour faire ce qui est le mieux pour sauver les gens. C’est toujours mettre le salut des autres, avant soi-même.


Abandonnons notre propre ego pour former un seul corps. Nous ne pouvons former un seul corps que si chacun fait bien ce qu’il a à faire, sans y mettre trop d’ego. Si nous restons tous sur notre position ou si nous pensons que nous avons raison et que l’autre personne a tort, si nous sommes remplis de ressentiment, alors nous ne pouvons pas former un seul corps et sauver les gens. Nous devons éliminer notre fort sens du moi.


Grâce à Shen Yun, la pensée de sauver plus de gens et le plus rapidement possible ne quitte pas mon esprit mais parfois la fatigue, la pression ou le découragement retardent mon processus de cultivation. Je vois clairement que si je ne cultive pas bien les résultats ne seront pas à la hauteur et je ne pourrai pas atteindre les personnes que nous devons sauver.


Lorsque je fais la promotion de Shen Yun, je me sens totalement immergé dans Dafa, mes pensées, mes actes, tout doit être en alerte pour sauver les gens, je ne dois pas me relâcher parce que je sais que si je me relâche tout sera perdu. Lorsque je comprends l’urgence de sauver les gens alors tout s’accélère et tout se met en place facilement.


Lorsque je fais la promotion de Shen Yun, je me sens très heureuse parce que je sais au plus profond de moi que je suis venue dans cette vie uniquement pour cette raison et que tout le reste ne devrait pas avoir d’importance. Lorsque je garde cette pensée positive dans mon esprit, toutes les personnes que je dois sauver apparaissent soudainement devant moi. Notre état d’esprit est si important pendant que nous faisons Shen Yun. Lorsqu’il voit notre cœur, le Maître peut nous aider.


Shen Yun est un cadeau du Maître, pas seulement pour sauver les êtres mais également pour nous en tant que pratiquants. Shen Yun m’a appris à me cultiver à tout moment : regarder à l’intérieur, me corriger et avancer. Parfois je tombe, je regarde de nouveau en avant, me relève et continue. Le Maître nous a offert Shen Yun pour notre propre amélioration et c’est une chance de comprendre ce qu’est la cultivation. Combien c’est sérieux et sacré, parce que le salut de nombreux êtres dépend de cette cultivation.


Je veux remercier le Maître du fond du cœur de me donner l’opportunité de le suivre encore et encore en faisant Shen Yun et de me donner la chance de me corriger et voir mes lacunes. Je Le remercie de me garder sur le chemin sacré et de me permettre de voir toutes mes lacunes. Je veux être digne du salut du Maître ; même si je sais au fond de moi que je ne serai jamais à la hauteur de Sa compassion infinie et de Sa grâce infinie.


Merci Maître !
Merci compagnons de cultivation et pratique !


Version anglaise :
Shen Yun Taught me How to Cultivate Myself
Version chinoise :
https://www.zhengjian.org/node/239960

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.