Sur la maturité de la cultivation

La maturité de la cultivation ne réside pas dans sa durée, mais plutôt dans la transformation de son fondement. Cette transformation prend longtemps ainsi certaines personnes peuvent se cultiver, alors que d’autres peuvent ne pas avoir cette capacité. Ma compréhension de la « cultivation » à un certain niveau peut également être considérée comme une modification du point fondamental de la cultivation. Que le point fondamental puisse être modifié à hauteur de 10% ou de 100% correspond au niveau de la cultivation et au domaine de la vie, et effectuer cette correction du fondement constitue le processus de « pratique ».


La cultivation débutant à partir de l'environnement de vie de l’humanité, il ne fait aucun doute que le point de départ de la cultivation de chacun tombera naturellement sur « l’humain ». Il est lié aux désirs humains, tels que la « bonne santé », l'« harmonie familiale », l'« amélioration morale », l'« exploration de mystères », le « développement de capacités supranormales », etc. Nous pouvons chercher à résoudre toutes sortes de difficultés dans la société humaine. Même si une personne qui a un point de départ plus élevé entre dans la cultivation en raison de sa détermination à rechercher la vérité, elle veut en fait se libérer de la souffrance de la réincarnation. Chez les êtres humains, le fondement ultime est de résoudre divers problèmes dans le monde humain.


Il n’est pas surprenant que le point de départ de la cultivation tombe sur « l’humain », ce qui est un attachement fondamental. Cultiver durant la période de rectification de Fa convient vraiment à la conscience principale des personnes prédestinées, aidant les pratiquants à rompre avec l’ancien univers et à s’assimiler au nouvel univers. De plus, cultiver sa conscience principale est la seule façon de sauver les êtres vivants. Dans un tel système, le stade initial de la cultivation revient à résoudre une sorte de difficulté.


Le monde humain est une dimension de l’illusion, ce qui constitue une barrière gigantesque pour la cultivation. Comme nous sommes trop familiers avec notre milieu de vie, presque tous les problèmes que nous voulons résoudre semblent tangibles. Un véritable pratiquant établira un objectif réalisable et comparera comment vous étudiez et comment vous cultivez. Nous sommes tous conscients de ce processus de cultivation.


Le problème est qu’un tel sentiment de réalité joue effectivement un rôle de premier plan dans le processus initial et ultérieur de cultivation. Cependant, les sentiments réels peuvent s’avérer être un goulot d’étranglement lorsque les pratiquants doivent monter à des niveaux plus élevés et se débarrasser de l’attachement fondamental. Il semble que les trois choses soient également faites, et de nombreux efforts ont été accomplis, mais nous sentons toujours que nous sommes incapables d'abandonner la pensée humaine.


Que signifie exactement la maturité de la cultivation? Qu'est-ce que la modification complète du point de base de la cultivation? Ce qui suit est une très bonne réponse.


J’ai été touché par le partage d’articles écrits par deux compagnons de pratique en Chine. Ces articles ont été publiés sur le site web de Dafa. Bien que l’histoire racontée par les articles soit arrivée à des individus, les connotations de Dafa qui y sont contenues sont profondes. Le but n'est pas de permettre à tout le monde de s’imiter mutuellement, car le royaume ne peut être imité. Mais une modification véritable du point de départ de la cultivation a des liens étroits avec son succès ou son échec.


Les articles racontaient des histoires vraies de leurs auteurs. Bien que les détails soient différents, les deux articles décrivaient la façon dont ils ont surmonté le karma de maladie. La plupart des pratiquants peuvent remarquer la différence dans la façon dont ils ont remboursé le karma.


Après une longue période de karma de maladie, les deux disciples vétérans avaient fait de leur mieux. Mais ils ne pouvaient voir aucun signe d'amélioration. Ils sentaient qu’ils allaient perdre leur corps humain. Ils se sont calmés et se sont préparés à accepter le fait. Tous deux ont demandé à leurs proches de s’asseoir devant leur lit et, pendant que leur cerveau était conscient, leur ont expliqué le processus de funérailles.


Vous penserez que ce scénario est différent de notre communication normale. D’une manière générale, il est tabou pour les pratiquants de parler de mort physique. Une fois que nous avons parlé de ce sujet, nous pourrions reconnaître l’arrangement des forces anciennes. Mais dans le Fa, nous savons que le Fa a des exigences différentes à différents niveaux. À ce moment-là, ils ont choisi de parler rationnellement de leurs funérailles aux membres de leur famille.


Sa volonté est la suivante: Peut-être vais-je partir. C’est parce que je n'ai pas bien cultivé. Dafa est là pour sauver les gens, mais je suis désolé pour le salut compatissant de Dafa. Je n’ai aucun regret quant à mon choix de pratiquer Dafa, et je suis prêt à en supporter le résultat. Il a également ajouté sérieusement à ses parents et amis : " Après mon départ, vous ne devez pas vous plaindre de Dafa ni des pratiquants de Dafa, et vous ne devez pas blâmer Dafa pour mon décès." C’est ce qu’il ont demandé à leurs proches. Les proches ont immédiatement exprimé qu’ils respecteraient cette demande.


Après avoir fini d’expliquer leur volonté, les deux pratiquants se sont sentis très détendus. Mais cette nuit a été, en effet, inoubliable. Le lendemain, leur maladie était guérie, ce qui constituait un miracle !


Il faut répéter que même s'il s'agissait d'une réelle expérience de cultivation, ce n’est en aucun cas à imiter face au karma de maladie.


Pourquoi étaient-ils prêts à accepter la mort de leur corps, mais ont obtenu de manière inattendue l’aide de Dafa, qui les a ramenés à la vie ? Il est nécessaire de savoir à quel point pour chacun, l’expérience d’obtenir le Fa de vie en vie est compliqué. En raison du karma ou de l’interférence, les pratiquants de Dafa qui ont végété à un certain niveau pendant une longue période, en particulier lors des derniers stades de la cultivation, ont finalement perdu leur corps humain. Ce n’est qu’une manifestation de la complexité de ce type de cultivation. Certains pratiquants ont passé le test du karma de maladie avec la pensée droite, tandis que certains pratiquants ont échoué au test.


En quoi les pratiquants mentionnés ci-dessus diffèrent-ils des autres ? En bref, alors qu’ils ont presque approché la mort physique, ils ont, sans hésitation, soulevé un gros problème. Ils ont estimé qu’ils ne devraient pas provoquer de facteurs négatifs envers Dafa, même s’ils décédaient.


Les deux pratiquants avaient fait tous les efforts possibles pour sauvegarder Dafa, alors même qu’ils étaient sur le point de quitter le monde humain. Ils considèrent Dafa comme une priorité absolue, considérée comme une notion sacrée par les êtres divins de niveaux supérieurs. Pendant ce temps, ils ont essayé d’empêcher leurs proches de réagir négativement à Dafa.


Ils se sont véritablement élevés jusqu'à un royaume divin à la dernière minute de leur vie, leur point de départ de la cultivation ayant complètement changé. En fait, ils sont devenus de véritables particules dans le Fa et ont montré leur maturité au cours de la cultivation. Pas étonnant que leurs maladies aient disparu.


En revanche, les proches de certains pratiquants, lorsque ceux-ci sont décédés, se sont plaints de Dafa. Ils seraient incapables de rembourser un tel karma. Au cours de la dernière période de cultivation, même les pratiquants vétérans ont continué à améliorer leur xinxing lors des conflits. Dans une large mesure, leur point de départ dans la cultivation n’a pas été changé, ce qui était tout à fait humain. Pour cette raison, ils ne veulent pas être lésés ou perdre tout gain personnel lorsque des conflits surviennent. Ils n’ont pas non plus été en mesure de supporter la soi-disant injustice.


Dans le passé, il y avait toujours un plan pour cultiver, pour voir à quelle distance on était d'atteindre la consumation, si la vertu était suffisamment accumulée et pour éliminer les attachements qui devaient encore l'être. Mais maintenant, le point de base de la cultivation est censé être totalement différent. Je peux vraiment sentir le sérieux de la cultivation de Dafa.


Je crois comprendre que, d’un point de vue macroscopique, la réalisation personnelle ne vaut pas la peine d’être mentionnée. Durant la période de rectification de Fa, un grand nombre d'espaces ont été nettoyés. Pendant ce temps, un grand nombre de cosmos et d’êtres vivants se sont assimilés à Dafa et ont été sauvés. Par conséquent, votre réalisation personnelle semble insignifiante, même si vous êtes originaire d’un énorme corps céleste. Dans une certaine mesure, la réalisation personnelle, est similaire à une goutte de poussière cosmique.


Mais la cultivation est sacrée. De quelle manière peut-on le voir ? C’est Falun Dafa et non la réalisation qui a rendu la cultivation sacrée. Le Fa est extrêmement précieux, alors que dans le passé, aucun des êtres vivants n’était capable de s’approcher de Dafa. Que vous puissiez réussir dans la cultivation de Dafa a des liens clairs avec le salut des êtres vivants. À ce stade historique, la gloire des pratiquants vient de leur validation de Dafa et de leur sauvetage des êtres sensibles. De même, une fois que les pratiquants ont perdu leur occasion de cultiver et de valider Dafa, ils pourraient se sentir très malheureux. C’était parce qu’ils n’étaient pas disposés à modifier le point de départ de leur cultivation.


Ceci pour dire que, dans la phase finale de la cultivation, que les disciples de Dafa puissent prendre le Fa comme le plus grand et le plus important détermine si nous pouvons atteindre une authentique maturité.


Version anglaise :
on the maturity of cultivation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.