Des Suédois condamnent la persécution continue du Falun Dafa par le régime chinois.

Les pratiquants en Suède ont organisé des activités dans le centre de Stockholm les 7 et 8 janvier 2022. Outre des démonstrations des exercices ; ils ont informé les passants à propos du Falun Dafa et de la cruauté avec laquelle le Parti communiste chinois (PCC) le persécute. De nombreuses personnes ont été touchées par le principe de Vérité - Bonté –Tolérance au cœur de la pratique, et ont signé une pétition demandant la fin de la persécution.

Les pratiquants organisent des activités à Stockholm.
.


Les gens s'informent sur la persécution et signent la pétition.


Un homme âgé a dit à un pratiquant : "J'ai de la chance de tomber sur vous aujourd'hui ! D'habitude, je prends une autre rue pour rentrer chez moi, mais j'ai ressenti le besoin de passer par ici pour une raison quelconque. Maintenant je sais pourquoi", a-t-il dit avec un grand sourire. Il a dit qu'il ne voulait pas s'impliquer dans beaucoup de choses en raison de son âge, mais il sentait qu'il devait signer cette pétition. "Je vais écrire quelque chose à ce sujet (la persécution) et le dire à plus de gens".


Annie, une Chinoise de souche qui a grandi en Suède, et son petit ami ont discuté avec un pratiquant pour en savoir plus sur la persécution. Elle a expliqué que sa mère se rendait en Chine tous les six mois et qu'elle entendait des choses négatives sur le Falun Dafa venant de la propagande chinoise. Annie a signé la pétition et a pris des dépliants pour sa mère et ses amis afin qu'ils ne soient pas trompés par le PCC. Annie et son petit ami ont tous deux déclaré avoir beaucoup appris.


Un homme s'est arrêté et a pris des photos et des vidéos. En signant la pétition, il a dit à un pratiquant : "Je crois que tout cela est vrai. Je vous soutiens !" Il a expliqué qu'il était originaire de Mongolie et qu'il savait que le PCC avait non seulement tué de nombreux Mongols, mais qu'il avait également persécuté les pratiquants de Falun Dafa qui suivent Vérité - Bonté - Tolérance. "Nous sommes tous des victimes. Je soutiens ce que vous faites", a-t-il dit.


Un couple âgé a dit qu'ils venaient du Japon. Un pratiquant leur a expliqué ce qui était arrivé en Chine avec la persécution. L'homme s'est exclamé : "J'en veux au PCC ! Ce que vous faites est formidable ! Continuez ce bon travail ! Nous allons travailler ensemble !" Le mari et la femme ont dit qu'ils aimaient la culture chinoise. Ils ont apprécié que les pratiquants dénoncent la persécution, et espèrent que davantage de personnes diront non au PCC.

John fait la démonstration des exercices de Falun Dafa.


John, un ingénieur du son, a dit qu’il luttait auparavant contre des addictions, mais qu'après avoir pratiqué le Falun Dafa pendant deux semaines, ces problèmes avaient disparu. Il a ajouté qu'en suivant le principe Vérité - Bonté - Tolérance, il s'entend désormais bien avec tous ceux qui l'entourent. "J'ai la chance de pouvoir témoigner de la puissance du Falun Dafa", a déclaré John. Il a appelé les gens du monde entier à apprendre la vérité sur la persécution et à ne pas se laisser tromper par les mensonges du PCC.


Qu’est-ce que le Falun Dafa ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi, en 1992, à Changchun en Chine. La discipline spirituelle est aujourd’hui pratiquée dans plus de 100 pays et régions. Des millions de gens ont adopté la pratique basée sur le principe de Vérité-Bonté-Tolérance et sur cinq exercices doux et constaté une amélioration notable de leur santé et de leur bien-être.


Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a émis le 20 juillet 1999, un ordre d’interdire la pratique.


Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution ces 22 dernières années. Toutefois le nombre réel pourrait être de loin plus élevé. Plus nombreux sont ceux à être emprisonnés et torturés pour leur foi.


Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour fournir en organes l’industrie de la transplantation.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Traduit de l'anglais
Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/1/15/198144.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.