Condamné à quatre ans à l'issue immédiate d'une peine de trois ans, un octogénaire meurt en prison

Nom chinois : 刘希永

Sexe : Masculin

Âge : Octogénaire

Ville : Dalian

Province : Liaoning

Profession : N/D

Date de décès : 29 décembre 2021

Date de la dernière arrestation : 9 avril 2018

Dernier lieu de détention : Prison no 3 de la ville de Dalian

Un octogénaire qui a été condamné à quatre ans immédiatement après avoir fini de purger trois ans pour sa pratique du Falun Gong, est décédé en prison le 29 décembre 2021.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une méthode spirituelle qui est persécutée depuis 1999 par le régime communiste chinois.


M. Liu Xiyong


M. Liu Xiyong, de Dalian, dans la province du Liaoning, était censé être libéré le 9 avril 2021, à l’issue de sa peine de trois ans. Ce jour-là, sa famille est allée le chercher à la prison de Dongling, située dans la ville de Shenyang, dans la même province. Les responsables de la prison leur ont dit qu’il avait été emmené par des agents du poste de police de Shihezi.


Pendant cent quatorze jours, la famille de M. Liu n’a pu obtenir aucune information sur sa situation et était extrêmement inquiète. Elle a appris par la suite qu’il était détenu au centre de détention de Sanli, dans la ville de Jinzhou, et qu’il avait été torturé pour avoir entamé une grève de la faim afin de protester contre la persécution.


Le 3 septembre, le centre de détention a demandé à sa famille de faire un dépôt en espèces pour qu’il puisse acheter des produits de première nécessité. Ce n’est qu’ensuite qu’ils ont été autorisés à lui rendre visite, alors qu’il avait déjà été hospitalisé. Sa famille a déclaré que M. Liu paraissait très faible, mais que les autorités continuaient à le menotter et à l’enchaîner dans son lit d’hôpital. Le médecin a dit à sa famille qu’il souffrait de diabète et d’une accumulation de fluide dans les poumons.


Le 27 septembre, lorsque sa famille lui a rendu visite à l’hôpital, elle a appris que la police allait le transférer dans une prison le lendemain. Les autorités ont refusé de révéler de quelle prison il s’agissait. Mais sa famille a appris par la suite qu’il avait été condamné à quatre ans d’emprisonnement dans la prison no 3 de la ville de Dalian.


Le 9 décembre, la prison a informé la famille de M. Liu qu’il souffrait d’un grave problème de santé et qu’il serait bientôt conduit à l’hôpital. Il a été demandé à la famille de rencontrer les gardiens à l’hôpital. La famille s’est précipitée à l’hôpital et a vu arriver un fourgon de police transportant M. Liu. Il était assis dans un fauteuil roulant et maintenu dans une cage métallique à l’arrière du fourgon.


La famille a été attristée de voir que le visage, les mains et les pieds de M. Liu étaient très enflés. Il semblait privé de ses capacités et n’était pas en mesure de parler clairement. Quatre gardes l’entouraient. Lorsque sa petite-fille a essayé d’ajuster son masque, les gardes l’ont intimidée et n’ont pas permis à la famille de s’approcher.


Les gardes ont également exigé que la famille de M. Liu paie tous ses frais médicaux. Ils lui ont reproché de souffrir d’une maladie préexistante à son arrestation et ont déclaré qu’ils n’étaient pas responsables de ce qui lui arrivait. La famille a demandé si elle pouvait déposer pour lui une demande de libération conditionnelle pour raisons médicales. Un garde a répondu qu’il ne pouvait en aucune façon être libéré s’il ne renonçait pas au Falun Gong. La famille a tenté à plusieurs reprises de demander une libération pour raisons médicales, mais en vain.


Le 29 décembre 2021, à 10 heures du matin, M. Liu est décédé à l’hôpital central de la ville de Dalian.


La prison craignait que sa famille ne porte plainte contre eux, ils n’ont donc pas autorisé son fils à ramener le corps chez lui. La police a emmené le corps au funérarium de Nanshan et l’a surveillé de près, notamment pendant que la famille de M. Liu le nettoyait et le maquillait pour le service funéraire. Lors de l’incinération du corps le lendemain, le 1er janvier 2022, la police était également présente.


L’épouse de M. Liu

Avant de commencer à pratiquer le Falun Gong en août 1997, M. Liu avait plusieurs problèmes de santé. Il avait notamment mal aux jambes, mais les médecins ne parvenaient pas à trouver d’où venait le problème ni à le soulager. Plus tard, les douleurs aux jambes étaient si intenses qu’il pouvait à peine travailler ou prendre soin de lui-même.


En août 1997, il a commencé à pratiquer le Falun Gong et à vivre selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Il a amélioré son caractère et a réglé les différents avec ses voisins qui duraient depuis des années. Les douleurs aux jambes qui le tourmentaient depuis de nombreuses années ont disparu. Après avoir recouvré la santé, il aidait volontiers les autres dans le besoin et les villageois disaient souvent qu’il était un homme bon.


Avec le début de la persécution, M. Liu a été incarcéré à plusieurs reprises pour avoir défendu sa croyance et sensibilisé les gens à la persécution. Après une arrestation en avril 2002, il a été condamné à deux ans de travaux forcés et, après une autre arrestation le 24 juillet 2008, encore à trois ans et demi. À la suite de sa dernière arrestation le 9 avril 2018, il a de nouveau été condamné à trois ans sans procès. Alors que sa femme cherchait désespérément à le faire libérer du poste de police local, un policier lui a dit: « Cette fois-ci, nous allons le laisser mourir dedans ! »


Voir aussi :

Un octogénaire condamné à quatre ans après avoir purgé trois ans de prison

Un homme de 81 ans toujours détenu après l’expiration de sa peine de prison

Un homme de 78 ans de la ville de Dalian détenu pour sa foi, sa femme menacée

Un verdict de culpabilité contre un homme de 76 ans a été émis plusieurs semaines avant sa comparution devant la cour

Liu Xiyong, un paysan de Dalian, persécuté pendant deux ans dans un camp de travaux forcés et trois ans et demi en prison


(Un autre article connexe est disponible dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.


Traduit de l’anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/1/3/197955.html

Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2022/1/2/436313.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.