Roumanie, Brasov : " Je signerai n’importe quoi pour que le Parti communiste n’existe plus ! "

Depuis mai 2019, des activités ont lieu tous les samedis à Brasov afin de sensibiliser le public aux bénéfices de la pratique du Falun Dafa et à la persécution à son encontre par le PCC (Parti communiste chinois). Falun Dafa (ou Falun Gong) est une discipline qui facilite l’amélioration de tous les aspects de la vie en suivant un code moral et en effectuant cinq exercices faciles à apprendre.


La ville de Brasov est une station de montagne où des touristes du monde entier passent leurs vacances. Les 27novembre et 4 décembre 2021, un stand de collecte de signatures condamnant la persécution a également été mis en place rue Republicii, quartier le plus animé de la ville. Les pratiquants de Falun Dafa ont présenté les exercices et offert documents d’information, calendriers et fleurs de lotus pliées à la main dans du papier coloré.

Un passant signe la pétition pour mettre fin à la persécution contre le Falun Dafa, à Brasov le 27.11.2021


Ainsi, un jeune couple – respectivement de Roumanie pour la femme et d’Espagne pour l’homme – a été attiré par la musique des exercices et par l’invitation à signer la pétition contre le prélèvement forcé d’organes, disponible sur le stand. Ils ont signé, et remerciant en chinois - xie xie - ont pris un dépliant et ont dit qu’ils connaissaient ces actions du Falun Gong et la persécution de ce groupe par le PCC, et pensaient que des actions similaires devraient avoir lieu devant les ambassades chinoises dans tous les pays du monde.


Un monsieur observait de loin la pratique des exercices. Lorsqu’un pratiquant lui a tendu un dépliant d’information, il a demandé directement : " Pourquoi ces gens sont-ils persécutés pour la pratique de ces exercices et pour être si paisibles? " Il a dit après avoir écouté les explications détaillées : " Je comprends maintenant. Le totalitarisme en Chine est une chose terrible, la façon actuelle de gouverner par la dictature des mensonges et le meurtre est exactement ce que le communisme a fait partout dans le monde, où qu’il soit allé. " Il a ensuite souhaité aux pratiquants de réussir.


Une dame roumaine a pris un dépliant disant qu’elle était attirée par les voies de cultivation asiatiques de et avait appris, pour un prix assez élevé selon elle, certaines techniques d’exercices de contrôle de la respiration. Un pratiquant lui a expliqué ce qui est spécifique au Falun Gong, comment il diffère des autres pratiques, telles que l’énergie de cultivation - gong - obtenue au moyen d’une discipline basée sur le principe de Sincérité, Bonté et Patience, qui est ce qui lui donne son efficacité reconnue.


Elle n’avait apparemment jamais entendu parler de telles choses. Très intéressée, elle a demandé où les exercices étaient pratiqués à Brasov parce qu’elle voulait venir. Apprenant que le Falun Dafa est enseigné gratuitement permettant à davantage de gens d’en bénéficier, elle a semblé encore plus convaincue que la découverte en valait la peine.


Une autre dame s’est engagée dans une conversation très plaisante avec un pratiquant après avoir reçu une fleur de lotus et un calendrier. Elle était agréablement surprise par la qualité de ces objets symboliques. A propos de symboles, elle a dit qu’il y avait sur son masque, et ce n’était pas une coïncidence, des singes qui semblaient agités. " C’est nous aujourd’hui, pitoyables comme des singes qui continuons à imiter ce qu’ils voient, sans le moindre discernement." Elle a également mentionné que, malheureusement, la sélection des gens est draconienne en ce moment, qu’elle est déjà en cours, et que ceux qui acceptent l’agenda communiste imposé, ont malheureusement déjà choisi la voie qu’ils suivront.


Elle a dit aussi que ce n’est que si les gens se tournent vers la spiritualité qu’il y aura une chance d’être sauvés, et que toutes les écoles spirituelles du monde entier devraient s’unir partout dans le monde pour avoir la force de lutter contre le mal qui se manifeste aujourd’hui sous de plus en plus de formes. Elle a souhaité un plein succès aux pratiquants.


Impressionné, un de ces petits garçons qui vendent des fleurs de montagne pour un sou est venu chercher une fleur de lotus, offrant en retour un bouquet de fleurs de montagne à la fille qui lui offrait le lotus. " J’ai vu cela comme une manifestation humaine de bonté et de compassion. Il a renoncé à un petit bouquet pour lequel il aurait autrement reçu quelques sous ", a déclaré la pratiquante, elle aussi impressionnée par le geste de l’enfant.


Une fillette est venue demander ce que nous faisions ici, a dit l’un des pratiquants. La petite était extrêmement vive malgré le froid qui s’était installé avec le soir. Que devais-je lui dire? Je lui ai demandé : Peux tu lire? Elle a dit : Oui. J’ai dit : Lis ce qui est écrit ici, voyons si tu peux. La petite a épelé avec difficulté : " Véri...té Bon-té Pa-tien-ce "


Je l’ai félicitée. Elle est partie sans demander ce que signifiaient les mots. Elle semblait le savoir, et juste s'en souvenir, a été la conclusion du pratiquant


Une famille, l’homme - un Allemand massif, doux aux cheveux roux, la dame - une Asiatique délicate, calme avec ses deux enfants aux traits asiatiques. L’homme est venu tout droit signer. Face à une brève explication concernant la persécution, il s’est avéré qu’il était déjà au courant. l’Allemand a brossé, en anglais, un tableau complet du totalitarisme en Chine, parlant de la manipulation, des gens en Chine qui meurent aujourd’hui inclusivement à cause du virus de Wuhan, il a dit combien ce système communiste est criminel. Il a demandé: "Savez-vous ce qu’ils font là-bas maintenant? C’est un crime, c’est ce que c’est, en Chine et partout dans le monde." Il a encouragé les pratiquants à aller de l’avant pour dire ces choses aux gens. Avant de partir, il les a remerciés en chinois : " Xie xie ".


Soit dit en passant, de nombreux Européens, y compris des Roumains qui connaissent le chinois, viennent au stand et remercient en chinois.

Un Britannique a dit qu’il savait tout sur la persécution du Falun Gong en Chine. Il a dit qu’il apprenait le chinois en Chine, qu’il y était allé pour étudier et qu’il reviendrait. Il a poliment refusé de signer la pétition en disant : " Je ne peux pas signer parce que je veux retourner en Chine pour apprendre le chinois." À la question s’il avait peur de signer, il a répondu : " Non. Mais je ne peux pas le faire, mais croyez-moi, mon cœur est avec vous ! "


Un groupe de jeunes gens est passé devant le stand de pétition. L’un d’eux, un étudiant à la Faculté de mathématiques et d’informatique, a demandé : " Où puis-je signer? " Quand on lui a demandé de lire d’abord la pétition, il a répondu résolument: " Je signerai n’importe quoi pour que le Parti communiste n’existe plus! " Certains pratiquants ont été un peu surpris, pensant que le jeune homme n’avait pas connu la vie dure, la terreur et les mensonges du communisme. L’explication est venue immédiatement : " J’ai beaucoup lu sur le communisme, mes parents m’en ont parlé. Je sais comment le communisme a détruit les meilleures personnes, les intellectuels de pointe, je sais comment ils ont été emprisonnés, persécutés, tués dans les prisons ou lors du travail forcé au canal Danube-Mer Noire, je sais comment ils ont détruit la foi des gens, la bonté, comment ils ont incité les gens à la violence des uns contre les autres ! Je sais que c’était la terreur. J’ai beaucoup lu sur le communisme, parce que j’aimerais pouvoir faire quelque chose pour mettre fin à son existence. "


Il a dit aussi que même maintenant, malheureusement, le communisme est partout, avec toutes les restrictions actuelles, qui sont encore basées sur le système communiste. Le pratiquant à qui il parlait, a noté que l’idéologie communiste était ancrée dans la société depuis des siècles. -- En fait, a ajouté le jeune homme, cela a probablement commencé par les massacres de la Révolution française. Depuis lors, l’humanité a commencé à glisser de plus en plus, conduisant à la décadence d’aujourd’hui ! "



Qu’est-ce que le Falun Dafa ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi, en 1992, à Changchun en Chine. La discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions. Des millions de gens ont adopté la pratique basée sur le principe de Vérité-Bonté-Tolérance et sur cinq exercices doux et ont constaté une amélioration notable de leur santé et de leur bien-être.


Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a émis le 20 juillet 1999, un ordre d’interdire la pratique.


Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution les 22 dernières années. Le nombre réel serait toutefois de beaucoup plus élevé. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leur foi.


Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour fournir en organes l’industrie de la transplantation.


Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le bureau 610, une organisation de sécurité extralégale avec le pouvoir de passer outre les systèmes policiers et judiciaires et dont l’unique fonction est d’exécuter la persécution du Falun Dafa.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Traduit de la version originale
https://ro.clearharmony.net/articles/a112344-Romania-Brasov-Semnez-orice-ca-sa-nu-mai-fie-partidul-comunist.html#.YbHKRrrjLIU

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.